Municipale : Anne Vignot dévoile l'intégralité de sa liste "Besançon par nature"

Publié le 08/02/2020 - 18:26
Mis à jour le 08/02/2020 - 18:43

Les noms des 57 colistiers de la liste d’union de la gauche « Besançon Par Nature (EELV – PS – PC – Génération.s – À gauche Citoyens) ont été dévoilés samedi 8 février 2020 à la salle de la Malcombe.

La liste, déposée mardi en préfecture du Doubs, a véritablement pris vie ce samedi matin. Des noms, mais surtout des visages. 29 femmes et 28 hommes. Une moyenne d'âge de 47 ans.

Les colistiers d'Anne Vignot sont âgés de 19  à 71 ans et onze candidats ont moins de 31 ans. 

"Les trois quarts d'entre nous ne sont pas des élus" note une colistière dans le clip de campagne diffusé pour la première fois ce samedi matin. Sur 57 noms, la liste compte 14 élus sortants et 26 personnes issues de la société civile, mais cooptées par chacune des composantes de la liste d'union de la gauche.

Ce qui donne en répartition  :

  • 20 EELV
  • 14 PS
  • 8PC
  • 9 Génération.s
  • 5 À Gauche Citoyens
  • 1 SE

"On y est !" Déterminée et enjouée, Anne Vignot a donc présenté sa liste et ceux qui l'accompagneront pour défendre les idées de "Besançon par Nature". "Cette liste est diverse. Nous avons souhaité un fort renouvellement. Constituer une liste est un défi et je suis fière d'avoir pu réunir 57 personnes, précieuses comme elles sont, et toutes différentes (...) Nous sommes là pour faire équipe et nous sommes ensemble" a affirmé la tête de liste qui souhaite une nouvelle gouvernance de terrain et en rapport direct avec la population. "L'équipe" compte se rendre dans les quartiers tous les mois et organiser des speed-dating avec les citoyens tous les six mois. 

Transformation de Besançon, Attractivité et Démocratie ont été les premiers mots prononcés par Anne Vignot qui souhaite, avec son programme, faire face à "la crise climatique qui produit déjà ses effets", à "la crise de la fracture sociale" et à la "crise de confiance" vis-à-vis des politiques.

"Notre programme ne sera pas une bible."Anne Vignot 

"Il faut que nous puissions évaluer en permanence nos politiques avec les Bisontins pour nous assurer que nous sommes en complète cohérence avec les besoins" a-t-elle insisté . "Notre programme ne sera pas une bible, mais s'adaptera en permanence en réaction aux évènements"

En tête dans les sondages, Anne Vignot dit garder les deux pieds sur terre. "Je ne suis pas sur un petit nuage, mais en phase avec la réalité. Nous répondons à l'attente d'une société qui ne voulait pas d'une Gauche divisée mais qui soit capable de s'unir face aux enjeux. Et je suis persuadée que nous allons continuer à emporter les coeurs de nos citoyens et à faire entendre que les politiques sont en capacité, à Besançon, de dépasser un certain nombre de clivages qui jusqu'à présent étaient délétères   "

"Les socialistes sont uniquement présents sur la liste d'Anne Vignot." Nicolas Bodin

Interpellé sur la présence de socialistes au sein d'autres listes, Nicolas Bodin a souhaité remettre les pendules à l'heure en réclamant leur démission. "Les socialistes sont présents uniquement sur la liste d'Anne Vignot" estime le N°2 de "Besançon par nature". "Il ne doit pas y avoir de confusion. Après le mirage d'Emmanuel Macron, je crois encore au clivage gauche, droite (...) Que certains puissent se déclarer socialistes tout en étant sur d'autres listes, soit chez Alexandra Cordier, soit chez Éric Alauzet, soit sur une liste France insoumise et même sur une liste de Ludovic Fagaut, ce n'est pas possible...et la cohérence politique doit exister et perdurer" a-t-il insisté.

"Gagner le victoire de la Communauté urbaine" Christophe Lime

Christophe Lime (PC), qui visiblement aime jouer les porte-flingues pour son équipe, n'a pas pu s'empêcher de tacler LREM. "Cet espoir de gagner fait du bien face à un pouvoir qui n'écoute pas et qui ne consulte pas..." avant d'insister sur un autre défi à l'échelle de la communauté urbaine . "La grande victoire, c'est cette union de la gauche. La deuxième victoire qu'il faudra que l'on gagne, c'est avec les élus extérieurs à Besançon pour porter un projet de territoire avec eux.  Ils sont majoritaires à l'intérieur de Grand Besançon Métropole et pourtant notre programme porte pour plus de la moitié sur des orientations prises au sein de la communauté urbaine. Et nous sommes déjà en train de le préparer.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

2e tour des législatives 2024 : réaction d’Éric Fusis, candidat RN battu dans la 2e circonscription du Doubs

Dans la deuxième circonscription du Doubs, Éric Fusis, le candidat du Rassemblement National est arrivé derrière la candidate du Nouveau Front populaire, Dominique Voynet, lors du deuxième tour des élections législatives anticipées de ce dimanche 7 juillet 2024.

2e tour des législatives 2024 : réaction de Séverine Véziès (Nouveau Front populaire)

Dans la première circonscription du Doubs, Séverine Veziès, candidate du Nouveau Front populaire est arrivée en troisième position (31,51%) derrière Laurent Croizier (36,18%, élu) et Thomas Lutz (32,31%) lors du second tour des élections législatives anticipées du dimanche 7 juillet 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.32
peu nuageux
le 14/07 à 03h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
93 %