Municipale Besançon : quels candidats s'engagent à quoi dans le Pacte de la Transition à Besançon ?

Publié le 11/03/2020 - 12:09
Mis à jour le 11/03/2020 - 11:59

Le collectif grand bisontin du Pacte pour la Transition a vu le jour début 2020 à Besançon dans le but de « participer activement à la construction de politiques publiques à la hauteur des enjeux climatiques et sociaux de notre temps ». L’occasion pour ce collectif de soumettre aux candidats à l’élection municipale de Besançon plusieurs propositions à ajouter à leur programme. C’est l’heure du bilan…

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Le collectif a approché les candidats à la mairie de Besançon, excepté celui du Rassemblement national.

Parmi les 8 listes républicaines (qui ont toutes répondu) :

  • 6 se sont engagées et certaines s’étant même inspirées directement du Pacte pour établir ou préciser des mesures de leur programme.
  • 4 listes ont souhaité nous rencontrer, ce qui a permis de clarifier la démarche par niveaux d’engagements : ces entretiens bénéfiques témoignent du sérieux de leur engagement (vous trouverez des commentaires en annexes pour 3 d'entre eux).
  • 2 se sont engagées, sans nous rencontrer, malgré nos sollicitations.

©Pacte pour la transition - Besançon ©
©Pacte pour la transition - Besançon

Ensemble ! et Besançon Maintenant : "des divergences"

Alternatiba/ANV souhaite revenir sur les engagements des listes Ensemble ! (menée par Alexandra Cordier) et Besançon Maintenant (menée par Ludovic Fagaut), "au regard de leurs positionnements et de leur programme, car plusieurs divergences apparaissent" selon Alternatiba/ANV.

À commencer par les engagements "mobilité" pris notamment pour la mesure 16 visant à limiter la place des véhicules en ville et à abandonner le projet de doublement de la RN57 : le collectif explique qu'ils vont "en contradiction avec leur volonté de faciliter le stationnement (en centre-ville notamment) et leur positionnement en faveur de la double voie".

De plus, le collectif "doute très sérieusement qu’Ensemble! engage 122 euros par an et par habitant pour le budget vélo (mesure 15, niveau 3 - et il ne s’agit pas de vélo loisir) – à ce jour, ce budget s’élève à 6 euros contre 29 à Bordeaux."

D'autre part, leurs projets d’aménagement et d’équipements (ou leur soutien à certains projets comme celui précédemment cité) semblent parfois "incompatibles avec le niveau d’engagement pris pour la mesure 6 visant à préserver et mobiliser le foncier agricole et/ou la mesure 13 visant à contribuer à la fin des projets nocifs pour le climat et la biodiversité".

Pour Ensemble !, "l’incompatibilité tient aussi à son soutien au projet d’éco-quartier aux Vaîtes entraînant la perte des terres maraîchères."

Aussi, la lecture du bilan pour ces deux listes "doit faire l’objet d’une grande vigilance, d’autant plus pour Besançon Maintenant dont certains sujets n’apparaissent pas dans son programme (publicité, zéro artificialisation nette, accueil migrants, etc.).", selon le collectif.

Un suivi de l'engagement du / de la futur-e maire

La future équipe municipale devra afficher et mettre en oeuvre ses engagements pour rendre visible et concrète la transition écologique et sociale et entraîner avec elle l’ensemble des citoyens de la ville dans cette direction. "Nous nous engageons à l’y aider – mais aussi à lui rappeler si nécessaire", souligne le collectif.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Législatives 2024 : nos questions à Dominique Voynet

Quelles sont les motivations des candidates et des candidats aux élections législatives 2024, dont le premier tour se déroulera dimanche 30 juin ? Quels sont les points clés de leurs programmes ? Quel message ont-ils à adresser aux électrices et aux électeurs ? maCommune.info a posé ces questions aux candidat(e)s. Ce mardi, Dominique Voynet, candidate du Nouveau Front Populaire dans la deuxième circonscription du Doubs, nous répond.

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.43
ciel dégagé
le 25/06 à 12h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
61 %