Municipale : une mise sous pli de la propagande électorale "solidaire"

Publié le 18/06/2020 - 07:35
Mis à jour le 17/06/2020 - 17:43

Il faut trois à quatre jours pour mettre sous pli les professions de foi et bulletins de vote des trois candidats encore en lice pour le second tour de l’élection municipale à Besançon le dimanche 28 juin 2020. 52 personnes en situation de réinsertion recrutées par l’association Intermed s’y attèlent depuis mardi matin dans une salle du palais des sports de Besançon.

Cela n'aura échappé à personne, la campagne des municipales s'est brusquement accéléré depuis son lancement officiel le 15 juin.

Le dimanche 28 juin 2020, 67.000 électeurs bisontins inscrits sur les listes électorales seront appelés à départager les trois candidats qui ont obtenu plus de 10 % au premier tour et qui accèdent au second tour : Anne Vignot, Ludovic Fagaut et Éric Alauzet.

Aucune fusion avec ceux ayant obtenu plus de 5 % des suffrages le 15 mars dernier n'a été actée. Ils repartiront donc avec les mêmes noms et des listes identiques. 

4.000 heures de travail sur les deux tours

Professions de fois et bulletins de vote (les listes) : cela fait un total de 400.000 feuilles à répartir dans les quelques 67.000 enveloppes. Pas d'automatisation. Le travail se fait à la main. Et c'est une volonté politique à Besançon. "Je le dis en toute sincérité : Merci M Le maire." insiste Florence Leroy, directrice d'Intermed. "Pourquoi ? Parce qu'ici, et ce n'est pas forcément le cas dans d'autres villes, Besançon a fait le choix délibéré de faire travailler des personnes en situation précaires en parcours d'insertion. C'est un marché lancé par la ville de Besançon qui représente sur les deux tours 4.000 heures de travail et 50.000 € de salaires bruts versé à des personnes en situation fragiles... "

Florence Leroy, directrice Intermed © D Poirier ©
Florence Leroy, directrice Intermed © D Poirier

Dans le gymnase annexe au palais des sports, 52 personnes s'attèlent donc depuis mardi matin  à cette mise sous pli de la propagande électorale en vue du second tour à Besançon.

Situation sanitaire oblige, ils sont un par table et à distance. "Nous avons fait le choix de travailler à demi-effectif. Au premier tour, il y avait une centaine de personnes. Il y a aussi un peu moins de travail avec trois listes. C'est un peu moins convivial. Nous avions de stables de 10 personnes. Ils sont seul aujourd'hui. On ne peut plus fair des mini concours de vitesse..." sourit-elle mais en étant heureuse de retrouver des salariés dont certains ont souffert durant la crise sanitaire...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.11
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
91 %