"Nouveau" Medef Territoires Franc-Comtois : quelles propositions pour 2017 ?

Publié le 28/12/2016 - 08:45
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:13

Suite à la réforme territoriale, la représentation patronale par le Medef est maintenant assurée par deux entités aux objectifs et missions complémentaires : le Medef Bourgogne-Franche-Comté et le Medef Territoires Franc-Comtois. Quelles sont leurs propositions et actions pour 2017?

 ©
©

Après la création du Medef Bourgogne Franche-Comté lé 29 août 2016, c’est le 25 novembre 2016 que le Medef Franche-Comté est devenu Medef Territoires Franc-Comtois, adaptant ses statuts à la nouvelle configuration territoriale.

Une politique pour la croissance et l’emploi

Le Medef dresse le constat d’un monde en mutation accélérée, sous l’effet de ruptures technologiques, économiques, sociétales, et environnementales. "Beaucoup soutenaient qu’après un temps de difficulté liée à la "crise", notre modèle de croissance allait redevenir conforme à ce que nous connaissions, explique le Medef dans un communiqué. Or ce ne sera pas le cas, et nos structures doivent être réinventées pour s’adapter à la nouvelle situation." L’objectif pour le Medef est de retrouver croissance et emplois.

Les conséquences des ruptures pour les entreprises

Selon le Medef, la mondialisation et l’innovation se traduisent pour les entreprises par des opportunités de nouvelle croissance forte, mais aussi par une intensification de la concurrence. "Le relèvement du niveau des marges des entreprises est donc crucial pour les années qui viennent." Le Medef pense que seules des marges suffisantes permettront aux entreprises d’innover, d’exporter, d’investir pour être plus compétitives. Cela se traduit par une baisse des charges, taxes et impôts en priorité.

La réforme du marché du travail et de la réglementation sociale est le 2e chantier du Medef. Le Medef souhaite notamment moins de contraintes et une simplification de l’environnement social, pour diminuer la peur de l’embauche en CDI ou pour permettre la cohabitation dans l’entreprise de plusieurs formes juridiques (salariat, indépendants, auto-entrepreneurs, etc.).

Dans un 3e chantier, le Medef s’attache à soutenir l’énergie entrepreneuriale, qui "démultiplie la capacité d’innovation", à travers une simplification de l’environnement réglementaire et normatif. "Mais cette culture de la simplification, pour qu’elle soit pérenne, nécessite aussi de passer d’une culture de la défiance à une culture de la confiance", rappelle le Medef.

Enfin, le Medef souhaite une réforme de la formation. Le modèle de "l’emploi à vie" n’étant plus garanti, il faut donner à chacun la possibilité de rebondir, de changer, donc de se former. Le Medef prône l’éducation initiale et la formation professionnelle de tous, pour une meilleure employabilité.

Les conséquences des ruptures pour les systèmes de protection sociale et l’administration

Face aux progrès dans le domaine de la santé, de l’éducation ou encore du management, "les modèles sont bousculés et doivent s’accompagner de réformes majeures" pour le Medef.

  • Réformer le système de retraite (un système plus unifié, associant solidarité et autonomie des personnes et permettant un passage fluide d’un statut à l’autre.)
  • Réformer le système de santé et le système hospitalier (la réforme doit porter sur l’optimisation du secteur public et sa réorganisation, sur la politique de remboursement, sur la place du secteur privé dans le système, sur la baisse du coût global du système et sur l’amélioration des soins)
  • Réformer le système éducatif et universitaire
  • Réformer et optimiser la sphère publique (transfert de certaines missions au secteur privé, modification du statut des fonctionnaires, simplification du mille-feuilles territorial…)
  • Relancer le projet européen (définition d’une vision et d’une ambition communes, consolidation de la zone euro, convergence et harmonisation fiscale et sociale, renforcement de la Gouvernance européenne…)

Enfin, le Medef entend s’attaquer aux "problèmes culturels qui empêchent le pays d’avancer", et propose pour cela plusieurs actions en 2017.

  • Rétablir la confiance entre les acteurs pour passer à une démarche de "confiance a priori" des entreprises/ entrepreneurs.
  • Valoriser et accepter la prise de risque
  • Célébrer les réussites, quelle que soit leur nature.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« Passoires thermiques »: l’audit énergétique obligatoire à nouveau reporté

Nouveau report pour l'entrée en vigueur de l'audit énergétique obligatoire en cas de vente d'une maison ou d'un immeuble en monopropriété classé F ou G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mesure visant à lutter contre les "passoires thermiques"a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé début août Olivier Klein, le ministre du Logement

Alstom : le site de Reichshoffen cédé à l’espagnol CAF

Le site Alstom de trains régionaux à Reichshoffen dans le Bas-Rhin est passé entre les mains de l’espagnol CAF le 1er août 2022. Il s'agit de l'ultime étape de la réorganisation du constructeur ferroviaire imposée par Bruxelles après l’acquisition de Bombardier Transport.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.91
légère pluie
le 14/08 à 9h00
Vent
4.92 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
59 %

Sondage