Changement d'avocat : le procès de N. Zepeda reporté au 23 février

Publié le 21/02/2023 - 10:34
Mis à jour le 21/02/2023 - 18:15

COUP DE THÉÂTRE • Le procès en appel de Nicolas Zepeda, suspecté d’avoir assassiné Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016 qui devait démarrer au palais de justice de Vesoul ce mardi 21 février 2023, est finalement reporté de 48 heures. 

L’audience s’est ouverte à 09h09. Le président a fait entrer Nicolas Zepeda dans son box d’accusé. Habillé d’un jean bleu, d’un t-shirt bleu clair et d’une veste noire, alors qu’il portait une chemise et une cravate lors de son premier procès. Il s’est assis près des trois interprètes en langue espagnole qui ont prêté serment.

Évènement plus que surprenant : l’avocat de Nicolas Zepeda, Antoine Vey, n’est pas présent. Le président de la cour, François Arnaud, a déclaré avoir reçu un courrier de sa part quelques jours avant le procès dans lequel l’avocat indique : ”J’ai été informé que mon client n’entendait plus maintenir mon mandat de représentation.”

Un avocat commis d’office, une avocate bisontine, Me Catherine Bresson a été désigné, ce qui semble avoir été prémédité par l’accusé. La greffière a donc remis les éléments de la procédure à l’avocate de l’accusé. L’audience a été suspendue pendant 1 heure.

Pour Me Randall Schwerdorffer, avocat d’Arthur Del Piccolo, le petit ami de Narumi Kurosaki, c’est une situation ”plus qu’exceptionnelle, c’est très rare”. Selon lui, ”c’est une stratégie toxique de Nicolas Zepeda, qui a d’ailleurs pesé lors du premier procès ce qui lui a coûté cher”.

L’avocate de la famille de Narumi Kurosaki n’a pas souhaité s’exprimer.

Me Gallet, la maman et les deux soeurs de Narumi Kurosaki et Arthur Del Piccolo. © Alexane Alfaro

Mise à jour à 12h09

Zepeda choisit un autre avocat, l’audience est renvoyée au jeudi 23 février

Après deux heures de suspension, l’audience a été rouverte peu après 11 heures ce mardi. 

”Maintenant que Monsieur Zepeda a un avocat, je peux procédé à l’interrogatoire de l’accusé”, a déclaré le président de la cour François Arnaud. En français, Nicolas Zepeda répond au président, à l’exception de la question sur son adresse postale. ”Je n’ai plus d’adresse, je n’ai plus celle que j’avais au Chili (…) et je ne sais plus celle de mes parents”, a déclaré l’accuse.

Me Bresson, assistée de Me Huot, s’est entretenue avec Nicolas Zepeda lors de la suspension de séance. Finalement, l’accusé souhaite un nouvel avocat : Renaud Portejoie, l’un des fils de Jean-Hubert Portejoie, l’avocat de la famille d'Alexia Daval.

Dans ce cadre, Me Bresson a demandé un délai d’”une journée complète” pour donner le mandat à Me Portejoie, une volonté confirmée par Nicolas Zepeda. Selon l’avocate, Me Portejoie a confirmé sa saisine ”par téléphone” et sera présent ”ce soir” à Vesoul pour préparer la défense de son client.

L’avocat général, Etienne Manteaux, a déclaré : ”Je craignais un renvoi, ce qui aurait été un véritable scandale surtout pour la famille de Narumi Kurosaki (…) Bien évidemment j’y suis défavorable”. 

Pendant la délibération de la cour, Nicolas Zepeda a discuté avec son père pendant que sa mère est restée assise, les yeux rivés sur son téléphone, les cheveux tombant sur le visage. La famille de Narumi Kurosaki et Arthur Del Piccolo ont quitté la salle.

Le cour a décidé de faire droit à la demande. La cour ordonne le renvoi à jeudi 23 février à 09h00. L’audience a été levée à 11h32.

Umberto Zepeda, le père de Nicolas Zepeda. © Alexane Alfaro

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Procès Zepeda : la défense demande le renvoi du procès

La défense de Nicolas Zepeda a demandé ce lundi 18 décembre 2023 le renvoi du procès alors que le Chilien devait s'exprimer pour la première fois sur l'assassinat de Narumi Kurosaki dont il répond en appel devant la cour d'assises de la Haute-Saône, en raison de nouveaux éléments ne figurant pas  selon les avocats dans la procédure.

Zepeda, manipulateur “à la limite de la mythomanie”, selon un expert

Le Chilien Nicolas Zepeda, rejugé en appel pour l'assassinat de son ancienne petite amie japonaise Narumi Kurosaki, présente un profil "manipulateur", "à la limite de la mythomanie", selon les conclusions d'un expert présentées jeudi devant les assises de la Haute-Saône, objets d'une passe d'armes entre lui et la défense.

Procès Zepeda : des traductions compromettantes au coeur des débats

"Souvenirs différents" ou "explications biscornues" ? : Nicolas Zepeda et une témoin se sont opposés lundi 11 décembre 2023 devant les assises de la Haute-Saône autour de traductions de messages en japonais potentiellement compromettantes pour le jeune Chilien, rejugé en appel pour l'assassinat de Narumi Kurosaki.

Affaire Narumi : Nicolas Zepeda reconnaît finalement sa présence dans la résidence de la victime

"Je suis rentré dans cette résidence pour frapper à la porte de Narumi" Kurosaki : accusé de l'assassinat de cette étudiante japonaise en décembre 2016, Nicolas Zepeda a reconnu mercredi pour la première fois, sept ans après, sa présence dans le bâtiment ou vivait l'étudiante japonaise.

Justice

Fromagerie Mulin : le juge des référés maintient la consignation d’1.5 million d’euros

Le 22 novembre 2023, la société Mulin a demandé au tribunal l'annulation de l'arrêté préfectoral la rendant redevable d'une somme d'1.5 million d'euros consignée et destinée à financer la mise aux normes de sa station d'épuration. Le tribunal administratif de Besançon a finalement tranché et ne s'opposera pas à l'arrêté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.65
légère pluie
le 24/02 à 6h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
94 %