Quand un fabricant de literie se met à produire des masques...

Publié le 06/04/2020 - 15:10
Mis à jour le 20/04/2020 - 18:38

Pénurie de masques • Le Groupe Maliterie,  et notamment son usine de Voray-sur-l’Ognon en Haute-Saône, a répondu à l’appel du ministère pour fabriquer entre 500 et 1.000 masques de protection par jour à partir du 15 avril 2020. Les masques seront commercialisés en priorité dans le Doubs et en Haute-Saône.

Fabrication de masques dans les usine du groupe MaLiterie © DR  ©
Fabrication de masques dans les usine du groupe MaLiterie © DR ©

Le Ministère de l'Économie a demandé au Comité stratégique de filière (CSF) Mode et Luxe de coordonner la filière en Groupement et fabriquer à grande échelle des masques de protection à destination de 5 secteurs essentiels  :

  • agroalimentaire
  • grande distribution
  • pharmacie
  • gestion des déchets
  • gestion de l'eau

Les sites MaLiterie du Mans et de Voray-sur-L'Ognon mis à contribution

En Franche-Comté, le fabricant de literie et fauteuils de relaxation du groupe MaLiterie a répondu à l' appel de la fabrication de masques "Made in France".  Dans ces deux usines totalisant plus de 12 000 m2 au Mans et à Voray sur l'Ognon, MaLiterie a dû procéder à des modifications de ses outils de production pour y parvenir.

"Chaque site sera en mesure de produire entre 500 et 1000 masques par jour à compter du 15 avril, sous réserve de l'obtention de leur homologation auprès de la Direction générale des Armées qui est actuellement en cours" indique le groupe MaLiterie.

Des masques de catégorie 1 pour le Doubs et la Haute-Saône

Les masques fabriqués seront de "catégorie 1" à usage des professionnels en contact avec le public.  Une dizaine de collaborateurs a été rappelée sur la base du volontariat dans le respect des mesures de protection des salariés.

Comment acheter les masques ?

Le jeu de cinq masques devrait être vendu autour de 15€ TTC et le fabricant annonce que les recettes seront intégralement reversées aux hôpitaux du Mans et de Besançon.

 Les masques seront commercialisés en priorité localement dans le Doubs, la Haute-Saône et dans la Sarthe auprès des professionnels qui en émettront directement la demande par mail  auprès de l'entreprise : 

Le fabricant mettra également à disposition son savoir-faire en matière de commerce en ligne pour proposer ses masques au grand public via son site internet.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Economie

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Nouvelle action coup de poing des éleveurs laitiers haut-saônois contre Lactalis

Une action d’interception d’un camion de lait Lactalis a eu lieu mardi soir en Haute-Saône près de Vesoul. Les éleveurs s’estimant "floué" par la société, demandent "une rémunération décente des producteurs". Le lait du camion devant initialement servir à la fabrication de fromage a été repris et sera utiliser pour l’alimentation des veaux. 

Open Business : les prochains rendez-vous de la CCI Saône-Doubs pour répondre aux défis et enjeux de demain

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Saône-Doubs a présenté mardi 20 février 2024 les trois nouvelles thématiques de son cycle de conférences baptisé Open Business. Au programme cette année, des rencontres autour des thèmes de l’intelligence artificielle, du vieillissement de la population et de la performance dans l’entreprise et le sport à Besançon, Vesoul et bientôt Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.32
couvert
le 27/02 à 12h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
79 %