Reprise des cultes : "Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état" selon l'Archevêque de Besançon

Publié le 27/11/2020 - 16:13
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:39

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

 ©
©

Communiqué/lettre :

"Chers amis,

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à trente personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Je comprends et partage les nombreuses réactions d’incompréhension et de consternation que suscite cette mesure.

Cette jauge arbitraire ne prend pas en compte le bon sens qui voudrait une juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l’église. Elle ne prend pas non plus en compte les efforts déployés par les catholiques pour lutter contre la pandémie. Dès que les mesures sanitaires ont été rendues obligatoires, nous les avons appliquées scrupuleusement.

Tout comme la Conférence des Evêques de France (CEF), nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état. Toutefois nous respecterons, au mieux, cette jauge qui nous est imposée en veillant, comme nous l’avons toujours fait, à ce que les règles sanitaires soient strictement observées. Dans notre diocèse, je souhaite que les célébrations eucharistiques paroissiales soient célébrées.

Cependant, notre rôle n’est pas de sélectionner les fidèles qui auront ou non le droit de participer aux offices ni de les compter à l’entrée des églises, où nous vous conseillons vivement d’indiquer clairement la jauge de trente personnes via un affichage bien visible.

Nous pouvons laisser ouvertes les portes de nos églises lors des célébrations. Chaque fidèle pourra lire la consigne imposée de participation aux célébrations (voir affiche jointe). Chacun assumera sa responsabilité.

J’ai écrit aux préfets du Doubs et de la Haute-Saône pour exprimer mon fort étonnement et mon incompréhension devant une telle décision prise sans concertation réelle.

Dans sa dernière lettre aux évêques de France, Mgr Eric de Moulins Beaufort nous informe qu’un recours en référé liberté sera déposé dès ce vendredi matin. D’autre part, un rendez-vous est prévu avec le premier ministre, ce dimanche, à 18 h, avec la présidence de la conférence des évêques, deux autres évêques et le secrétaire général de la CEF. Nous attendons de cette concertation une réelle prise en compte de la demande d’une jauge proportionnée à la taille des édifices.

Nous vivrons ce premier dimanche de l’Avent dans l’espérance de la venue du Sauveur. Nous nous tournons avec détermination vers Celui qui vient. Il est le salut pour toute l’humanité. Nous n’oublions pas tous ceux qui sont atteints par l’épidémie, tous ceux qui sont au service de la lutte contre ce virus et tous ceux qui nous permettent de vivre au mieux cette période bouleversée.

Chers amis, je vous assure de ma prière, de ma proximité et de mon soutien en ce temps d’épreuve. Bien fraternellement."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 + grippe : un impact sur les hôpitaux de la région

Les derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, la progression de l’épidémie s’est ralentie ces derniers jours, mais plus de 1.030 patients sont hospitalisés, c'est 50 de plus en une semaine. Le nombre de patients en soins critique n'augmente pas dans un contexte où la grippe saisonnière continue également d'impacter le système de santé régional.

Religion

François Hollande à Besançon : « Anne Hidalgo doit présenter le plus vite possible ses propositions »

Ce mercredi 15 décembre, François Hollande était à la librairie L'Intranquille à Besançon pour dédicacer son livre Affronter (Éd. Stock). Il en a profité pour échanger avec des jeunes, particulièrement nombreux au rendez-vous, sur l'expérience d'être candidat à l'élection présidentielle et conseillé à la candidate du PS Anne Hidalgo de présenter "le plus vite possible" ses propositions.

Une mosquée et deux centres turcs tagués avec des croix de Lorraine dans le Haut-Doubs

Dans le Haut-Doubs, une mosquée de Pontarlier et deux association turques située ont été taguées avec des croix de Lorraine, symbole traditionnellement attribué au gaullisme et à la Résistance, a-t-on appris dimanche auprès du parquet et de responsables musulmans qui ont dénoncé une "provocation".

La France se souvient de Samuel Paty

Un an après • De nombreuses écoles, ses collègues enseignants et Emmanuel Macron lui rendront hommage. Un an après l'innommable, la France s'apprête à honorer la mémoire de Samuel Paty, dont l'assassinat a causé une vague d'émotion profonde dans tout le pays.    

Pédocriminalité dans l’Église : une quarantaine de victimes dans le diocèse de Besançon

Selon Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, archevêque de Besançon qui s'est exprimé sur France Bleu Besançon ce mercredi 6 octobre, une quarantaine de victimes ont été recensées dans le diocèse de Besançon puis indiqué dans le rapport Sauvé de la Commission indépendante sur la pédocriminalité dans l'Église catholique publié ce mardi. Au total, 330.000 victimes et 3.000 pédocriminels ont été recensés en France en 70 ans.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.62
nuageux
le 21/05 à 18h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
43 %

Sondage