Le boulanger bisontin Stéphane Ravacley investi par EELV pour l'union de la gauche dans la 2e circonscription du Doubs

Publié le 06/05/2022 - 10:00
Mis à jour le 18/05/2022 - 11:54

Mise à jour • Suite aux négociations entre LFI, EELV, le PCF et le PS, Stéphane Ravacley sera le candidat issu de l’Union populaire écologiste et sociale » (NUPES) aux législatives dans la 2e circonscription du Doubs. Il a été officiellement investi ce 5 mai 2022 par EELV sous la bannière de l’union de la gauche.

Stéphane Ravacley © Alexane Alfaro
Stéphane Ravacley © Alexane Alfaro

Fils d’agriculteur, boulanger à Besançon depuis 25 ans, Stéphane Ravacley avait mené en janvier 2021 une grève de la faim de dix jours pour protester contre la possible expulsion de son apprenti guinéen, Laye Fodé Traoré, mineur isolé qui n’avait pas obtenu de titre de séjour à sa majorité. La situation du jeune homme avait finalement été régularisée par la préfecture de Haute-Saône.

En février 2022, au lendemain de l’offensive russe en Ukraine, il avait lancé un appel aux dons pour venir en aide aux Ukrainiens et avait acheminé 25 camions d’aide humanitaire en Pologne.

Le boulanger bisontin a été investi par EELV dans le Doubs pour les législatives.

Stéphane Ravacley, 53 ans, avait annoncé en avril sa candidature citoyenne dans la deuxième circonscription du Doubs pour les législatives des 12 et 19 juin, qui couvre une partie de Besançon, appelant les partis de gauche à le soutenir pour "l'addition des gauches". D’abord sans étiquette, il avait été initialement soutenu par le Parti socialiste et plus récemment par Europe Ecologie Les Verts. Il a finalement été investi jeudi par le parti écologiste auquel a été dévolue cette circonscription dans le cadre de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes).

Face aux 22 % de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, la Gauche a décidé de s’unir après de longues et tumultueuses négociations (sauf pour les dissidents PS tels que Stéphane Le Foll). Elle s’est "accordée" sur l’attribution des différentes circonscriptions françaises. 

Stéphane Ravacley, qui tient à son indépendance, n'adhèrera pas au parti écologiste, mais s'il est élu il siègera avec le groupe EELV à l'Assemblée nationale, a-t-il indiqué.

"Je demandais l'union des gauches, je l'appelle de mes voeux depuis le premier jour (...) c'est une union à gauche qui s'est présentée au bon moment". Stéphane Ravacley

La secrétaire régionale Europe écologie-Les Verts en Franche-Comté, Cécile Prudhomme, souligne "la tradition d'EELV de laisser leur chance aux candidatures d'ouverture au profil intéressant".

"La candidature de Stéphane Ravacley a vraiment un intérêt pour diversifier les profils à l'Assemblée nationale, boulanger c'est une profession qui n'est jamais représentée." Cécile Prudhomme.

Stéphane Ravacley face à Eric Alauzet et Chafia Kaoulal

La deuxième circonscription du Doubs est la circonscription où EELV a fait sont meilleur score en Franche-Comté à l'élection présidentielle. "Cette circonscription est gagnable, même si ce sera difficile", estime Mme Prud'homme, alors que le député LREM sortant, Eric Alauzet, candidat à sa réélection, avait été "le député le mieux élu de France en 2017". Ce dernier s’est, quant à lui, toujours qualifié comme étant "écologiste et humaniste". Il devra également  faire face à  Chafia Kaoulal, colistière Les Républicains de Ludovic Fagaut lors de la dernière élection municipale à Besançon.

Stéphane Ravacley, est l'"un des seuls candidats +société civile+ à faire l'union de la gauche autour de sa candidature" en vue des prochaines législatives, remarque dans un communiqué le collectif Quartier Général qui soutient sa candidature et sa campagne.

Pour Anthony Poulin, adjoint à la maire en charge des finances, Stéphane Ravacley "incarne l'élan d'espoir du rassemblement des écologistes et de la gauche".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Le Département du Doubs apporte son soutien au développement des territoires

Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, Jean-Claude Maurice, président de la Communauté de communes du Doubs Baumois, et les maires désignés pour représenter le territoire au sein de l’instance de concertation ont signé ce vendredi 17 mars 2023 en mairie de Laissey, le contrat P@C 2022-2028.

L’ambassadeur de Suisse Roberto Balzaretti pédalera jusqu’en Bourgogne-Franche-Comté

Initié par l’Ambassade de Suisse en France avec les Consulats généraux de Lyon, Marseille et Strasbourg, "En route avec la Suisse", marque le parcours à vélo dans l'Hexagone de l'ambassadeur de Suisse à Paris, Roberto Balzaretti. L'objectif : partir à la rencontre des acteurs et des institutions françaises qui façonnent la relation franco-suisse. 

Retraites : Emmanuel Macron s’exprimera mercredi 22 mars

Après une réforme des retraites plus que chahutée dans la rue et à l’Assemblée nationale, après le recours au 49-3 le 16 mars dernier et les deux motions de censure présentées le 20 mars qui ne sont pas passées à 9 voix près, le président de la République va s’exprimer mercredi 22 mars à 13h.

Nouveau projet de direction de la mairie : la police municpale de Besançon n'est pas d'accord

Ludovic Durand, secrétaire national Force ouvrière (FO) police municipale, syndicat majeur de la profession, a rencontré les policiers municipaux bisontins, mardi 14 mars à Besançon. L'objectif : échanger sur le futur projet de direction initié par la mairie. Un sujet qui tend à inquiéter fortement les agents municipaux de la ville. 

Lances roquettes unitaires : " Il y a urgence à passer commande ! " écrit Cédric Perrin au ministre des armées

Mercredi 8 mars, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, a adressé un courrier à Sébastien Lecornu, ministre des armées, dans lequel il demande d’initier rapidement le remplacement des lances roquettes unitaires (LRU). 

L’intersyndicale dénonce une " répression du mouvement contre la réforme des retraites "

Les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires 25 ont proclamé une répression du mouvement syndical en cours contre la réforme des retraites dans un communiqué de presse, reçu mardi 14 mars. Pour cause, Frédéric Vuillaume, syndicaliste FO, a été convoqué vendredi 10 mars par la gendarmerie de Tarragnoz à Besançon, pour être interrogé suite à l'action menée mardi 7 mars.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.14
nuageux
le 22/03 à 9h00
Vent
2.77 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
82 %