Territoire de Belfort : l'association qui gérait l'Ehpad de Valdoie dessaisie

Publié le 29/10/2020 - 07:47
Mis à jour le 28/10/2020 - 19:45

L'association qui gérait l'Ehpad de Valdoie (Territoire de Belfort), sous administration provisoire depuis avril après une trentaine de décès pendant la crise du coronavirus, va être dessaisie en  raison de "manquements d'une particulière gravité" dans sa gestion, a indiqué mercredi 28 octobre 2020 le conseil départemental.

©congerdesign / Pixabay
Personne âgée

"Au terme de cette administration provisoire" initiée en avril, le président du Département, Florian Bouquet, et le directeur de l'ARS, Pierre Pribile, ont signé deux arrêtés retirant à Servir, une association adossée au groupe privé Doctegestio, la gestion de l'Ehpad de la Rosemontoise pour la transférer à l'association "Les Bons Enfants", indique le communiqué.

Ce transfert de direction sera effectif "à compter du 7 novembre", ajoute le communiqué.

"Des difficultés structurelles dans la prise en charge des résidents"

L'établissement avait été placé une première fois sous administration provisoire au plus fort de l'épidémie de coronavirus, début avril. La mesure avait été reconduite fin juillet pour trois mois, un rapport des administrateurs pointant alors "des difficultés structurelles dans la prise en charge des résidents, dans le management et en termes de gestion de l'Ehpad", avait indiqué dans un communiqué le Conseil départemental.

L'un des arrêtés, daté du 26 octobre, impute notamment à la gestion de Servir des "manquements d'une particulière gravité, de nature à mettre en danger la sécurité et le bien-être des personnes âgées dépendantes accueillies".

Il pointe également des "difficultés récurrentes dans les relations avec les administrations provisoires générées par le siège de Servir, notamment en ce qui concerne la mise à disposition des informations nécessaires à la gestion de l'établissement".

"Affiliée à la fondation Claude Pompidou", l'association Les Bons Enfants "a su apporter des garanties financières, techniques et morales pour garantir aux résidents et aux salariés une sécurité et un bien-être physique et moral", indique le communiqué diffusé mercredi.

Infos +

Une trentaine des 115 résidents de l'Ehpad de La Rosemontoise sont décédés du Covid-19 durant la crise du Covid-19.

En juillet, le parquet de Belfort a ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire" après le décès d'une aide-soignante de 53 ans qui avait contracté le virus. Six plaintes ont été déposées à ce jour.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Santé

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Covid-19 : l’ARS et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté verseront une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants en soins infirmiers mobilisés pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, apprend-on dans un communiqué samedi 14 novembre 2020.

Covid-19 : le centre de dépistage Mourras ferme. Un nouveau centre ouvre le 16 novembre rue des Causses à Besançon

Le drive ouvert depuis fin septembre rue du Dr Mourras fermera ses portes ce samedi 14 novembre en fin de journée afin d’offrir un centre de dépistage en intérieur durant les mois d’hiver. Un nouveau site de dépistage en intérieur ouvrira ses portes le lundi 16 novembre à 8 heures au 6 rue des Causses à Besançon. 
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.97
ciel dégagé
le 28/11 à 15h00
Vent
4.34 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
40 %

Sondage