Alerte Témoin

Tour de France BPCO : après 73 km effectués, les cyclistes accueillis par Thibaut Pinot

Publié le 19/09/2019 - 18:05
Mis à jour le 19/09/2019 - 18:35

Une belle performance ce jeudi 19 septembre 2019… Une quarantaine de personnes atteintes de déficiences respiratoires se sont rendues de Pontarlier à Besançon en vélo !

Les coureurs ont eu droit à un beau comité d'accueil ce jeudi devant l'hôpital Jean-Minjoz avec des membres du personnel médical, le sponsor Asten, les associations, O2&Cie ainsi que la Fondation Arc-en-ciel. Sans oublier le célèbre cycliste franc-comtois Thibaut Pinot : "J'ai beaucoup de respect pour ce qu'ils ont fait aujourd'hui. C'est un problème qui concerne tout le monde. Ils sont à vélo et sont très courageux",  souligne-t-il à l'arrivée des coureurs ce jeudi devant le CHRU de Besançon.

Un tour de France pour "sensibiliser"

Cet événement est aussi l'occasion de sensibiliser à la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) pour Christine Freyermuth, responsable de l'équipe diététique à la Fondation Arc-en-ciel. "L'idée s'est de faire connaître davantage cette maladie au grand public. Il s'agit aussi de monter qu'un patient atteint de BPCO peut faire des choses en terme d'activités physiques", explique la responsable qui précise que les coureurs sont équipés de bouteilles d'oxygène.

"C'est une expérience surhumaine, il y a le vent, des bosses, mais une équipe formidable cela vous pousse, c'est un moteur" Jean-Luc, 64 ans,  atteint de la BPCO.

Qu'est-ce que la BPCO ?

C'est une maladie chronique (bronchopathie, pneumopathie). Elle a plusieurs stades d'évolution et attaque le système respiratoire. Les causes sont multiples : prédispositions physiques, génétiques, pollution, sédentarité, addictions très aggravantes...

À propos de la fondation Arc-en-ciel…

La Fondation Arc-en-ciel est un centre de réadaptation.  Elle est implantée dans les quatre départements (Territoire de Belfort, Doubs, Haute-Saône et Jura). Elle gère dix établissements relevant des secteurs sanitaires et médico-sociaux :

  • Trois centres de soins de suite et de réadaptation (SSR) :- le Centre de Médecine Physique et de Rédaptation Bretegnier à Héricourt (70), le Centre de Réadaptation Cardiologique et Pneumologique de Franche-Comté à Pont d’Héry (39), Héricourt (70) et Besançon-Franois (25) et la Clinique Médicale Brugnon Agache à Beaujeu (70)
  • Une maison d’accueil spécialisée (MAS)- la Mosaïque à Lure (70)
  • Trois maisons de retraite (EHPAD, accueil de jour, aide à domicile)- la Résidence Surleau à Montbéliard (25)- la Maison Blanche et Arc-en-ciel Services à Beaucourt (90)- la Résidence Les Vergers à Rougemont-le-Château (90) 1 résidence avec services pour seniors- Résidence Le Tulipier à Beaucourt (90)
  • Deux établissements médico-éducatifs (IMP, IME, ITEP et SESSAD)- l’Institut Perdrizet à Giromagny et Belfort (90)- l’Institut Saint-Nicolas à Rougemont-le-Château, Belfort et Essert (90)

Info +

Le planning des premières étapes du tour de France BPCO :

  • Lundi 16 septembre : étape des Alpes Paladru Le Lac Grenoble-CHU-La Tronche AgiraDom.
  • Mardi 17 septembre : étape de la Drôme Dieulefit Valence Université Ufr STAPS Agiradom.
  • Jeudi 19 septembre : étape de Franche-Comté, Pontarlier Centre hospitalier Besançon CHU Asten Santé.
  • Jeudi 3 octobre : étape de Haute-Provence, Valensole Gréoux Les Bains Chaine Thermale Vivisol.
  • Samedi 5 octobre : étape du Var, La Crau-Toulon-Provence-Méditerranée La Londe Les Maures, Massif des Maures Accès Médical, Philips, Mundipharma, Pulmonx, Vivisol, AgiràDom, Asten Santé.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Pic épidémique en Franche-Comté : le point complet du Dr Gilles Blasco

Entretien • "On y est..." Le pic épidémique de Covid-19 est actuellement atteint et devrait se poursuivre en tout début de semaine prochaine. Même si la vague paraît "légèrement moins haute" que prévu en Franche-Comté, le Dr Gilles Blasco estime que le plus dur est devant nous avec un décalage des flux de patients en réanimation de deux à trois jours. "Nous avons des réserves. Aucun malade ne sera au bord de la route ... " assure le coordinateur des risques infectieux au CHRU de Besançon qui met en garde les citoyens. "Il ne faut pas se relâcher. Le virus circule toujours, restez chez vous et soyez prudent... "assène-t-il.

Coviplasm : un essai clinique avec du plasma de patients guéris

À partir du mardi 7 avril 2020, un test va démarrer en Ile-de-France, dans le Grand-Est et en Bourgogne-Franche-Comté auprès d'environ 200 patients guéris. L'essai clinique consiste à transfuser du plasma sanguin de personnes guéries du Covid-19 vers des "patients en phase aiguë de la maladie". Le Pr Pierre Tiberghien de Besançon (EFS Bourgogne-Franche-Comté) mènera cette étude avec le Pr Karine Lacombe.

Une plateforme régionale pour mettre en lien les fabricants de matériel médical et les hôpitaux

stopcovid19.fr •

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et les services de l’État ont lancé  une plate-forme régionale contributive en ligne permettant d’identifier la disponibilité de matériel médical nécessaire à la prise en charge des personnes atteintes du COVID19.

Et pourquoi ne pas fabriquer votre propre masque ?

Modèle Afnor télécharger • AFNOR, Association française de normalisation (qui représente la France auprès de l'Organisation internationale de normalisation et du Comité européen de normalisation) a mis à disposition gratuitement depuis le 27 mars 2020 un référentiel pour faciliter et accélérer la fabrication en série ou artisanale d’un nouveau modèle de masque, dit « masque barrière ». L'atelier des gourdes a pris  le modèle Afnor et vous montre comment réaliser votre masque ! Envie de vous lancer à l'occasion de ce nouveau week-end de confinement ?

Témoignage : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Vidéos • Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...

Covid-19 : « Nous atteindrions peut-être le pic de l’épidémie en début de semaine prochaine »

303 décès • L’épidémie de COVID-19 est désormais responsable de plus de 300 décès en milieu hospitalier en Bourgogne-Franche-Comté, de premières estimations, en cours de consolidation, indiquent 217 décès en établissements médico-sociaux, apprend-on ce 3 avril 2020 lors d'une audioconférence de presse.

Déconfinement, report du bac, municipales : les point clés des annonces d’Édouard Philippe

Replay • Invité d'une émission spéciale sur TF1 et LCI ce jeudi 2 avril 2020 dans la soirée, Édouard Philippe a abord l'ensemble des "problématiques liées à la pandémie mondiale de coronavirus". Pénurie de médicament, élections municipales ou encore la tenue du baccalauréat.

Covid-19 : 39 décès supplémentaires en 24 h en Bourgogne Franche-Comté

271 décès • Avec plus d’un millier de personnes hospitalisées dans les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté, l’épidémie de COVID-19 nécessite une mobilisation sans précédent. Dans le contexte de cette crise sanitaire, le parcours des futures mères, des parents et des nouveau-nés est sécurisé sur chaque territoire, précise l'ARS ce 2 avril 2020.

Coronavirus  : des soignants pour « accompagner » la fin de vie au CHU de Besançon

Le centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon a créé une unité spéciale, en soins palliatifs, accueillant des patients atteints par le covid-19. Trop faibles, ils ne peuvent pas forcément supporter les protocoles de soin. L’unité accompagne leur fin de vie. Quand il n’y a plus d’espoir ou presque, l’unité spécialisée Covid-19 créée au sein du service de soins palliatifs du Pr Régis Aubry à l’hôpital de Besançon est encore là pour "accompagner" et "apaiser" patients et proches. Pour l’heure, 17 lits sont dédiés aux malades du coronavirus en fin de vie, mais ils pourraient être plus nombreux encore si la crise s’aggravait.

Covid-19 : 12 décès supplémentaires en 24 h en Bourgogne Franche-Comté

232 décès • La croissance du nombre de personnes hospitalisées en Bourgogne-Franche-Comté du fait de l’épidémie COVID-19 reste continue, avec ce 1er avril 2020 976 patients pris en charge, dont 229 en réanimation. Le confinement et les gestes barrières demeurent les meilleurs remparts collectifs.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.63
ciel dégagé
le 06/04 à 3h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
65 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune