Alerte Témoin

Travailler avant 10 heures le matin serait une "torture" pour le corps...

Publié le 15/02/2016 - 14:50
Mis à jour le 16/02/2016 - 09:22

Selon une étude scientifique menée par Dr Paul Kelley, de l'université d'Oxford, publiée dans The Telegraph, commencer sa journée avant 10 heures le matin serait une sorte de torture et pourrait avoir des conséquences sur notre santé. 

capture_decran_2015-03-28_a_09.48.25.png
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Selon ce chercheur britannique, la société actuelle "est en manque de sommeil" et notre horloge biologique ne permettrait pas à notre cerveau d'être concentré avant 10 heures, excepté chez les personnes de plus 55 ans dont le réveil du corps s'effectue avant 9 heures. 

"Le fait de se lever tôt abime notre organisme en modifiant les systèmes émotionnel, physique et réactionnel de notre corps" selon Dr Kelley dans The Telegraph. Avant l'âge de 55, les rythmes circadiens d'adultes sont complètement en décalage avec des heures de travail (sur une base de 9 heures à 17 heures), qui constituent "une menace sérieuse" à la performance, l'humeur et la santé mentale. "C'est énormément destructeur sur le fonctionnement du corps" indique Dr Kelley. 

L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt le matin ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Cancers pédiatriques dans le Haut-Jura : un gaz naturel radioactif dans la ligne de mire de l’enquête

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté a été informée en juillet 2019 d’un nombre élevé de cancers touchant des enfants au sein de la population résidant sur des communes du Haut-Jura. Sur la base de ce signalement, elle a saisi Santé publique France pour engager une expertise épidémiologique et rechercher d’éventuels facteurs locaux explicatifs. Les recherches sur les expositions environnementales se tournent actuellement vers le radon, un gaz naturel radioactif cancérogène...

Plan national maladies rares : les CHU de Besançon et de Dijon réunis pour créer une plateforme d’expertise

À l’été 2019, le ministère des Solidarités et de la Santé lançait un appel à projet national pour la mise en place de plateformes d’expertise des maladies rares. Cette démarche s’inscrit dans la cadre du troisième plan national maladies rares. Fort de l’expertise de son Centre de génétique, dirigé par le Pr Laurence Faivre, le CHU Dijon Bourgogne a répondu à cette sollicitation en partenariat avec le CHU de Besançon, nous informe-t-on dans un communiqué du 20 février. En ce début d’année 2020, les deux établissements ont appris qu’ils étaient sélectionnés aux côtés d’une dizaine d’autres hôpitaux sur ce projet.

Leucémie : les équipes bisontines de l’institut RIGHT sollicitées pour faire avancer la recherche

"Transformer le pronostic des leucémies dans les 10 ans à venir", tel est le défi lancé aux chercheurs. Les équipes bisontines de l’institut RIGHT (UMR1098) participeront au tout nouvel institut national de recherche partenariale OPALE que l’État vient de créer à cet effet, apprend-on ce mardi 18 février 2020.

Deuxième défi cycliste de la Sapaudia  pour sensibiliser au don de moelle osseuse

Inscriptions • La deuxième édition du défi cycliste de la Sapaudia Franche-Comté  partira le 18 juin 2020 de Baume-les-Dames.  150 cyclistes vont parcourir durant 24h près de 420 km à destination de Clairvaux-les-Lacs  pour sensibiliser, informer et recruter au don volontaire de moelle osseuse. Inscriptions jusqu'au 10 mars.

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Salmonellose : retrait et rappel de Morbier au lait cru de la marque Perrin

13 personnes atteintes de salmonelloses ont été infectées par la même souche Salmonella Dublin après les investigations du Centre national de référence (CNR) des salmonelles à l’Institut Pasteur. Après enquête, le ministre de l'Agriculture rappelle des lots de Morbier au lait cru de la société Perrin (Doubs) distribué dans toute la France en grande distribution.

Contre les pesticides, les Coquelicots interpelleront l’Agence Régionale de Santé ce vendredi

Les Coquelicots de Besançon organisent une manifestation vendredi 7 février 2020 à partir de 18h30 pour battre le pavé jusqu'au siège de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, avenue Louise Michel. Dans le cadre de la campagne d’information sur les dangers pour la santé et l’environnement des SDHI (famille de 11 fongicides), "et face à l’inaction et au déni de l’ANSES" sur la dangerosité de ces produits, les Coquelicots ont décidé d’interpeller directement l’ARS.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.38
nuageux
le 21/02 à 18h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
77 %

Sondage