Un bâtiment entièrement dédié au numérique à Planoise dès 2025

Publié le 27/09/2023 - 18:45
Mis à jour le 28/09/2023 - 10:11

Ce mercredi 27 septembre, les élus de Grand Besançon Métropole (GBM) ont présenté quelques-uns des sujets qui seront soumis au vote du prochain conseil communautaire prévu ce jeudi 28 septembre à Besançon. Parmi ceux-ci, un futur bâtiment numérique qui s’inscrit dans le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) de Planoise qui verra le jour dans le secteur Île-de-France en 2025. 

Dans le cadre du volet économique du NPNRU, Nicolas Bodin, le vice-président délégué à l’économie, l’emploi, l’insertion, l’innovation et la transition rappelle que le quartier de Planoise a été positionné comme "quartier d’excellence numérique". C'est dans cette optique que ce nouveau lieu, dédié au numérique, regroupera les trois missions suivantes : 

  • une mission économique : faire du nouveau bâtiment un lieu ressource pour ce secteur
  • une mission de formation : aux métiers du numérique.
  • une mission citoyenneté : lutte contre l’illectronisme et la fracture numérique. 

Ce projet, dont le montant prévisionnel de l’opération est passé de plus de 8 M€ à 10 664 000 € en raison de l’augmentation des coûts de construction, sera situé à l’angle des rues du Piémont et du Luxembourg. Il s’agira d’un bâtiment  "totem" entièrement dédié aux usages et pratiques numériques dont l'inauguration est prévue à l’automne 2025. Il accueillera le FabLab, situé actuellement rue Picasso, ainsi que des espaces de coworking, de convivialité ou encore des salles techniques et "immersives".

Le bâtiment sera composé de cinq étages et sa réalisation sera dirigée par deux maîtres d’ouvrage : GBM et SEDIA qui agissent au sein d’un groupement de commandes.

Au service des habitants et des industriels

Selon la présidente de GBM, Anne Vignot, ce bâtiment répondra au besoin de numérisation actuel dans le domaine industriel notamment en matière de robotisation. Son vice-président, Nicolas Bodin complète ses propos, "il faut que le territoire anticipe et propose des outils qui serviront aux entreprises de demain". L’élu confirme d’ailleurs la sollicitation de plusieurs entreprises pour des "exercices de gestion de crise" qui nécessite parfois une délocalisation, des besoins de formation, ou encore pour "développer des produits de manière confidentielle". 

La participation de GBM revue à la hausse

Lors du prochain conseil communautaire, les élus seront amenés à voter ou non la proposition d’ajuster à la hausse la participation financière de GBM afin d’acquérir 100% des surfaces privatives du rez-de-chaussée soit environ 600m2. Un ajustement qui se traduit par une augmentation de 798.811€ de participation pour GBM.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.43
ciel dégagé
le 25/06 à 12h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
61 %