Une accélération de la vaccination demandée par le Département de la Haute-Saône

Publié le 15/04/2021 - 09:59
Mis à jour le 15/04/2021 - 10:01

Dans un communiqué du 14 avril 2021, le Département de la Haute-Saône indique vouloir accélérer la vaccination et demande des moyens supplémentaires.

 © CHRU de Besançon1 ©
© CHRU de Besançon1 ©

L’objectif affiché par le Président de la République de rouvrir les écoles maternelles et primaires le 26 avril prochain ; les commerces non essentiels le 3 mai et les restaurants et lieux de culture à la mi-mai, passe nécessairement par plusieurs préalables qu’il est "urgent de planifier", selon le Département de la Haute-Saône.

Voici ce que demande le Département :

  • Une accélération de la livraison par l’État de vaccins utilisant la technologie dite de l’ARN- Messager (Pfizer et Moderna) dès les prochains jours et en tout cas avant fin avril
  • En ajoutant au moins une ligne de vaccination supplémentaire dans chacun des cinq centres actuels, dès les prochains jours pour augmenter leur capacité et porter rapidement le nombre global des injections réalisées à plus de 1 000 vaccins/jour
  • L’ouverture d’ici fin avril de deux nouveaux centres de vaccination à Jussey et Marnay en capacité d’injecter 500 vaccins chacun par semaine
  • L’ouverture également vers la mi-mai d’un centre de vaccination de grande capacité à Vesoul armé par le SDIS et le Département
  • Un doublement très rapide de la capacité d’intervention des équipes mobiles sur les territoires pour accroître le dispositif du « aller vers » les populations les plus éloignées et les moins mobiles. Le but ? Proposer 500 vaccins ARN-Messager par semaine aux professionnels de santé des territoires en particulier dans les MSP avec lesquels le Département coopère pour recenser les besoins et leur apporter un maximum de candidats à la vaccination.

"Ce dispositif global et coordonné devra être servi par un doublement des moyens humains affectés à la plateforme départementale d’appels", précise le Département qui souhaite porter à 20 personnes les effectifs mobilisés tant sur la prise de rendez-vous que sur le paramétrage des agendas des différents dispositifs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : les derniers indicateurs ne sont pas bons (non plus) en Bourgogne-Franche-Comté

Le taux d'incidence dépasse désormais les 300 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux de positivité des tests désormais à 6 %. Le Jura connaît toujours le taux d'incidence le plus élevé (448 cas pour 100.000 habitants) devant le Doubs (375) et le Territoire de Belfort (315). Les hospitalisations sont aussi en augmentation.

Omicron : les personnes vulnérables non vaccinées doivent éviter de voyager

lors que le nouveau variant Omicron suscite toutes les inquiétudes, l’Organisation mondiale de la santé a dévoilé de nouvelles recommandations, mardi 30 novembre. Les personnes à risque non vaccinées contre le Covid-19, y compris les plus de 60 ans ou celles ayant des comorbidités (maladie cardiaque, cancer et diabète), doivent éviter de voyager dans les zones où la transmission locale du coronavirus existe.  

Huit cas possibles au variant Omicron en France. Les ministres de la Santé du G7 se réunissent à Londres

Alors qu'en France huit cas possibles au variant Omicron du Coronavirus ont été détectés, les ministres de la Santé du G7 sont attendus en urgence à Londres ce lundi 29 novembre, face à l’inquiétude suscitée par ce nouveau variant. Une mutation qui continue à se propager à travers le monde malgré les fermetures de frontières. Les ministres de la Santé de la France, des États-Unis, du Canada, d’Allemagne, d’Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouvent pour discuter de l’évolution de la situation sur Omicron, lors d’une réunion d’urgence.

Ce n’est pas parce qu’on en parle plus que la grippe a disparu : la CPAM du Doubs vous invite à vous faire vacciner

PUBLI-INFO • La vaccination contre la grippe saisonnière se déroule jusqu'au 31 janvier 2022 dans un contexte encore marqué par la crise sanitaire de la Covid-19. La vaccination contre la grippe est possible en ville depuis le 22 octobre, en Ehpad et établissements de santé depuis le 18 octobre afin de saisir toutes les opportunités de vaccination et d’optimiser les deux campagnes de vaccination, grippe et rappel Covid-19, et dans l’objectif d’un haut niveau de protection des plus fragiles.

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.16
légère pluie
le 01/12 à 18h00
Vent
5.65 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
98 %

Sondage