Vaccin Covid : les femmes concernées par des troubles menstruels invitées à les déclarer

Publié le 21/07/2022 - 09:29
Mis à jour le 20/07/2022 - 17:20

Les femmes concernées par des troubles menstruels apparus après la vaccination contre le Covid-19 sont invitées à les déclarer, a indiqué mardi 19 juillet l'Agence du médicament (ANSM), dans un contexte d'incertitude sur un lien direct entre les vaccinset ces troubles.

 © Pikulkeaw_333
© Pikulkeaw_333

Les troubles menstruels déclarés après la vaccination par un vaccin à ARNm, soit ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, font l'objet d'une surveillance attentive au niveau national et européen depuis leur détection, rappelle l'agence. De multiples témoignages évoquent l'apparition de troubles après une vaccination anti-Covid, mais les autorités sanitaires n'ont pour l'heure pas établi de lien de cause à effet.

Des troubles apparus après la vaccination

Au 28 avril, les centres régionaux de pharmacovigilance ont analysé 9.381 déclarations de troubles du cycle rapportées avec le vaccin Pfizer, et 1.557 avec le vaccin Moderna, rapporte l'ANSM. La majorité de ces déclarations ont été réalisées par les patientes directement, précise l'agence. À cette date, 58 millions d'injections avaient été réalisées chez les femmes avec le vaccin Pfizer, et 12 millions avec celui de Moderna.

L'agence du médicament invite les femmes à déclarer les troubles menstruels apparus après la vaccination sur le portail du ministère chargé de la Santé (signalement.social-sante.gouv.fr), en apportant "les renseignements les plus détaillés possibles dans le formulaire de déclaration". Elle a mis en ligne un guide d'aide à la déclaration ainsi que des tutoriels à destination des patientes et des professionnels de santé. Les éléments recueillis doivent permettre "aux centres régionaux de pharmacovigilance de mener de la façon la plus efficace possible leur évaluation des cas déclarés", indique-t-elle.

Réactogénicité qui influe sur les hormones

À ce stade, les événements indésirables restent le plus souvent "non graves" et se manifestent généralement de deux façons : par des saignements anormaux (métrorragies, ménorragies), et par des retards de règles ou aménorrhées, souligne l'agence. À ce jour, les données disponibles ne permettent pas de décrire le mécanisme de survenue de ces troubles du cycle menstruel, ajoute-t-elle.

Elle cite toutefois plusieurs hypothèses comme la réactogénicité (fièvre, maux de tête, nausées, etc.) provoquée par la vaccination qui pourrait, comme lors d'une infection, influer sur les hormones impliquées dans le cycle menstruel. Ou encore un stress important, engendré par l'acte de vaccination, susceptible de perturber l'axe hypothalamo-hypophyso-ovarien qui régule le bon déroulement du cycle menstruel.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’efficacité de certains antidépresseurs remise en cause par une étude

Une étude scientifique qui ne manque pas de faire parler. L'intérêt des antidépresseurs serait remis en cause, car la dépression n'est pas liée à un déséquilibre chimique. La thèse, récemment soutenue par une psychiatre britannique, est largement contestée, mais cette polémique a l'intérêt d'illustrer les difficultés rencontrées pour comprendre cette maladie.

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.81
nuageux
le 15/08 à 18h00
Vent
2.7 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
64 %

Sondage