Vaccin : plus de 50.000 personnes ont reçu une troisième dose en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 29/09/2021 - 17:01
Mis à jour le 29/09/2021 - 16:41

En France, un peu plus d’un million de personnes éligibles ont reçu la troisième dose de rappel depuis le 1er septembre dont un peu plus de 52.000 en Bourgogne-Franche-Comté. Un chiffre insuffisant à l’approche de l’hiver selon l’agence régionale de santé.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Pour l'agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté, le rappel vaccinal doit monter en puissance. "Cette dose permet de protéger des personnes face à la baisse de leur immunité dans le temps" indique-t-elle.

52.227 personnes ont reçu une injection de rappel dans la région. En fin de semaine dernière, selon le calendrier vaccinal en respectant le délai de six mois après la seconde dose, 230.000 habitants pouvaient d'ores et déjà en bénéficier. "À l'approche de l'hiver, cette mobilisation est encore largement insuffisante" souligne l'ARS.

Franche-Comté

  • Doubs : 9.086
  • Haute-Saône : 3.470
  • Jura : 5.555
  • Territoire de Belfort : 2.206

Bourgogne

  • Côte d'Or : 9.556
  • Saône-et-Loire : 10.787
  • Nièvre : 5.693
  • Yonne  : 5.864

La campagne de rappel est organisée directement dans les Ehpad. Les autres populations éligibles sont invitées à se rapprocher de leur médecin, pharmaciens ou de leur centre de vaccination.

Rappel : les personnes concernées par la troisième dose

Le rappel doit être réalisé avec un vaccin ARNm, de manière indifférenciée et quelque soit le vaccin utilisé pour la première injection.

  • Les résidents des Ehpad et unités de soins de longue durée (USLD) qui avaient eu accès à la vaccination dès le début de l’année 2021
  • Les personnes de plus de 65 ans
  • Les personnes à très haut risque de forme grave
  • Les personnes présentant des pathologies associées à un risque accru de forme grave de la Covid-19
  • Les personnes sévèrement immunodéprimés.

Remarque : un délai d’au moins six mois est recommandé par les autorités scientifiques entre la primo-vaccination complète et d’administration de la dose de rappel.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Des événement organisés pour les 10 ans du Pass’Santé Jeunes

Pour son dixième anniversaire, le Pass’Santé Jeunes a prévu de nombreux événements en Bourgogne-Franche-Comté avec notamment un concours organisé sur Instagram en novembre et décembre… Ce 29 novembre 2023, Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’Agence Régionale de Santé a salué les principes et les objectifs de cet outil novateur de promotion de la santé dans la région.

Cigarettes plus chères et interdites : que contient le nouveau plan de lutte contre le tabagisme ?

Nouvelles hausses du prix des cigarettes ou extension des "espaces sans tabac" à la plage, au parc ou près des établissements scolaires : le gouvernement a présenté mardi 28 novembre 2023 un nouveau plan de lutte contre le tabagisme pour "relever le défi d’une génération débarrassée du tabac dès 2032".

La mention "Haute qualité de soins” attribuée au CHU de Besançon

Le CHU de Besançon s’est soumis du 5 au 9 juin 2023 à l’évaluation par la Haute Autorité de Santé (HAS), organisme indépendant, du niveau de qualité et de sécurité des soins qu’il dispense. Tous les objectifs d’un référentiel portant sur le patient, les équipes de soins et l’intégralité de l’établissement ont été passés en revue de manière approfondie par une équipe de neuf experts-visiteurs.

Déserts médicaux : une pétition lancée pour une meilleure accessibilité aux soins

Dans un communiqué du 20 novembre 2023, l’association de consommateurs l’UFC Que choisir du Doubs - Territoire de Belfort, dévoile des chiffres jugés "affolants" sur la désertification médicale qui frappe le département du Doubs, révélée par l’actualisation de la carte de la fracture sanitaire. Une pétition a été lancée.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.41
couvert
le 04/12 à 9h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
88 %