Vaccination des adolescents : Charly est pour, Jade est contre...

Publié le 22/06/2021 - 14:30
Mis à jour le 22/06/2021 - 15:29

Témoignage • Accessible aux plus de 18 ans depuis le 12 mai 2021, la vaccination s’est élargie aux 12-17 ans depuis le 15 juin.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Ls centres de vaccination sont ouverts aux 12-17 ans mais uniquement sur la base du volontariat de la part des adolescents et sous certaines conditions. Ils recevront le vaccin Pfizer-BioNTech, premier vaccin à être autorisé pour les mineurs par l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Conditions pour la vaccination des adolescents

Les deux responsables légaux de l’adolescent doivent remplir une attestation pour donner leur accord. L'un d’eux doit être présent lors de l’injection.

Les professionnels de santé devront conserver l’attestation lors de l’administration du vaccin.

Afin d'en savoir plus sur les motivations des jeunes qui souhaitent se faire vacciner ou non, nous avons posé la question à deux d’entre eux :

Charly, 15 ans, lycéen en classe de seconde à Gray 

"J'accepte de me faire vacciner car nous savons que les effets secondaires sont rares. Le vaccin me protègera et même si je tombe malade, les symptômes seront moins dangereux pour moi."

Jade, 17 ans, lycéenne en terminale à Lyon

"Je ne veux pas me faire vacciner parce que je pense que ce n’est pas nécessaire. Les personnes les plus en danger ne sont pas les plus jeunes. Le risque que nous avons est de transmettre le virus à des personnes plus vulnérables, qui devraient normalement déjà être vaccinées. Je ne compte pas m’injecter quelque chose dont on ne connait pas encore les répercussions. De plus, le vaccin a été trouvé très rapidement, ce qui ne me met pas en confiance."

Infos +

La prise de rendez-vous est possible :

  • En centre de vaccination via le site internet www.sante.fr
  • Via la plateforme téléphone départementale : 03 63 42 10 13
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.02
nuageux
le 18/06 à 3h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %