Macron à Courcouronnes lundi et en Saône-et-Loire jeudi

Publié le 02/02/2019 - 09:06
Mis à jour le 02/02/2019 - 09:06

Emmanuel Macron se rendra lundi après-midi à Evry-Courcouronnes (Essonne), en banlieue parisienne, puis jeudi en Saône-et-Loire en Bourgogne-Franche-Comté, pour rencontrer élus et habitants dans le cadre du grand débat, a indiqué vendredi l’Elysée.

Emmanuel Macron (archives) © D Poirier
Emmanuel Macron (archives) © D Poirier

Lundi, à Evry-Courcouronnes, il rencontrera environ 300 élus et représentants d'associations et d'Ile-de-France, ainsi que des citoyens de l'Essonne, pour un débat sur les attentes des habitants et la politique de la ville.

Jeudi, il se rendra en Saône-et-Loire, a indiqué l'Elysée sans préciser la commune choisie, pour discuter avec des jeunes, jusqu'ici largement absents de ce grand débat qui mobilise surtout des seniors. "J'ai l'impression que la jeunesse, c'est un angle mort du grand débat.(...) Ce serait terrible si un grand débat national ne prenait pas en compte ce que disent ceux qui ont entre 16 et 30 ans", a regretté sur France Inter cette semaine le Premier ministre Edouard Philippe. La rencontre de lundi constituera pour le chef de l'Etat son 5e débat depuis le 15 janvier, après Grand Bourgtheroulde (Eure), Souillac (Lot), Valence et Bourg-de-Péage (Drôme) et sa rencontre à L'Elysée vendredi avec une centaine d'élus d'Outre-Mer.

C'est la première fois qu'Emmanuel Macron se rendra en banlieue dans le cadre de ce grand débat, pour lequel il a privilégié jusqu'ici des communes rurales ou péri-urbaines. L'Elysée souhaite en effet que "les quartiers se saisissent aussi du grand débat, pour en être des acteurs à part entière".

Seront conviés des maires et des parlementaires d'Ile-de-France qui sur leur territoire ont des quartiers prioritaires de la politique de la ville, l'une de ces 1.500 zones urbaines défavorisées qui font l'objet de politiques d'aide spécifiques.

Située à une trentaine de kilomètres au sud de Paris, Courcouronnes a fusionné le 1er janvier 2019 avec Evry pour former la commune nouvelle Evry-Courcouronnes, forte désormais de 70.000 habitants. Son maire, Stéphane Beaudet, président de l'Association des maires d'Ile-de-France, est aussi vice-président de la région et responsable transports à Ile-de-France Mobilité. Cet élu, qui a quitté le parti Les Républicains il y a un an, a été élu maire de la commune nouvelle avec l'appui de Francis Chouat, ancien maire d'Evry, devenu député LREM en novembre.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Le Grand Débat 2019

Emmanuel Macron s’adressera aux Français ce mardi soir à 20h00

Emmanuel Macron souhaiterait des référendums d’initiative citoyenne (RIC), réclamés par les « gilets jaunes » mais limités à des sujets locaux, un référendum d’initiative partagée simplifié et une convention citoyenne tirée au sort, selon le projet d’allocution qu’il devait prononcer ce lundi 15 avril 2019. Il s’adressera à la Nation ce mardi soir à 20h00.

Grand débat national : quel bilan pour le Doubs ?

Lancé par le gouvernement depuis le 15 janvier 2019, le Grand débat national a été mené sous plusieurs formes (cahiers de doléances, débats publics ou encore stands mobiles dans les postes et les gares). Il se terminera le 15 mars prochain.  Que peut-on en tirer ? Y a-t-il eu beaucoup de participations dans le Doubs ? Jean-Philippe Setbon, sous-préfet de l’arrondissement de Besançon, secrétaire général de la préfecture du Doubs, nous répond.

Grand Débat national : des stands mobiles installés pendant deux jours à la gare de Besançon

Après les cahiers de doléances installés dans les mairies en France dans le cadre du Grand Débat National (du 15 janvier au 15 mars 2019), c’est au tour de stands mobiles d’être mis en place. Ils sont installés ces 4 et 5 mars 2019 en gare Besançon Viotte. Lieu de passage important à Besançon, la gare compte 7500 clients par jour.

L’Adapei du Doubs s’invite dans le Grand débat national…

À l’occasion du Grand Débat national mené depuis le 15 janvier 2019 dans toutes les communes de France, l’Adapei du Doubs souhaite faire partie du paysage politique et invite au débat sur des questions de citoyenneté et plus précisément sur la place accordée aux personnes en situation de handicap. Plusieurs dates sont prévues dans le département.

Politique

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.94
légère pluie
le 21/06 à 6h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %