14 juillet : les confessions du parachutiste bisontin blessé

Publié le 17/07/2012 - 07:50
Mis à jour le 17/07/2012 - 22:05

Toujours hospitalisé avec une double fracture du tibia-péroné, le parachutiste bisontin, blessé lors du défilé du 14 juillet à Paris, a raconté sa mésaventure au Figaro.

5feef8da06.jpg
Le lieutenant Jean-Michel Poulet, directeur technique national adjoint de la Fédération française de parachutisme, a effectué quelque 12000 sauts © site du conseil régional

RETOUR

PUBLICITÉ

Son visage blême, ses mains enserrant sa jambe endolorie, sa chute sur les Champs-Élysées, le président de la République qui vient le saluer. Les Français ne sont pas près d’oublier ces images. Lui non plus. «J’ai pris sur moi sur le moment mais j’ai eu mal. Très, très mal. J’ai senti qu’il ne s’agissait pas d’une simple foulure », a avoué Jean-Michel Poulet.

La voix encore affaiblie par la morphine, le lieutenant Jean-Michel Poulet raconte son accident de samedi dernier. Ce jour-là, il fait partie de la dizaine de parachutistes de l’équipe de France militaire qui ont l’honneur de sauter devant le président, pour clôturer le défilé du 14 Juillet. Presque la routine pour cet homme de 48 ans qui a déjà effectué quelque 12000 sauts sans le moindre problème, notamment en Franche-Comté dans le club de Besançon-La Vèze.

Tout est bien huilé, organisé, encadré, millimétré. «Nous nous étions déjà entraînés la veille dans des conditions similaires. Il y avait déjà du vent, mais c’était faisable. Le saut en lui-même s’est d’ailleurs très bien passé jusqu’à l’arrivée», explique-t-il aujourd’hui au Figaro en tentant d’expliquer son revers.

Le président de la république a pris des nouvelles du blessé bisontin dès lundi lors d’un bref échange téléphonique.

Lire le témoignage complet du parachutiste bisontin sur le site du Figaro

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.81
ciel dégagé
le 20/09 à 15h00
Vent
6.13 m/s
Pression
1020.21 hPa
Humidité
44 %

Sondage