Alexandra Cordier présente officiellement son programme pour Besançon

Publié le 28/02/2020 - 18:28
Mis à jour le 08/09/2020 - 10:47

La candidate "sans étiquette" à l'élection de la Ville de Besançon pour la liste "Ensemble !" a officiellement présenté son programme ce 28 février 2020 en présence de six colistiers.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

"Cette liste souhaite porter un message d'unité, un message de renouvellement", indique Alexandra Cordier ce vendredi après avoir diffusé devant la presse le clip de campagne qui sortira dimanche sur les réseaux sociaux.

Quatre compétences ont été principalement évoquées ce vendredi :

  • L'éducation
  • Les solidarités et le social
  • L'attractivité et le tourisme
  • Les mobilités et l'environnement

L'éducation

"Nous voulons travailler en groupe et apporter des réponses locales", indique Jean-Paul Jorrot, enseignant au 1er degré et n°6 sur la liste. Voici les propositions évoquées :

  • Repenser le périscolaire
  • Avec des "offres plus adaptées", telles que des "temps ludiques et éducatifs"
  • Repenser le recrutement des intervenants
  • Créer des aides le soir sur un temps périscolaire

La cantine

  • Volonté d'accueillir 100% des enfants en septembre 2020
  • Volonté de créer "un temps particulier sur le temps de la cantine", indique Jean-Paul Jorrot avec des jeux ludiques (sur les fruits et légumes)
  • Penser une cantine écoresponsable : avec une suppression des plastiques, un tri, une pesée…
  • Composter les déchets
  • Le tout dans une volonté de "développer une pratique alimentaire avec 80 % de bio et/ou de local en fin de mandat", précise la candidate.

La vie éducative

Il s'agira pour cet axe de développer "l'isolation thermique et phonique de bâtiments".

  • Favoriser les garages à vélo
  • Repenser la sécurité autour des bâtiments
  • Végétaliser l'environnement des élèves
  • Développer les outils informatiques
  • Poursuivre un parcours éducatif et artistique en l'élargissant aux classes maternelles
  • Mettre en place le projet « Zéro exclu du livre et de la lecture ».
  • Mettre en place un « référent handicap » au sein du service éducation de la mairie.
  • Créer à la Cité des savoirs et de l’innovation une maison de l’éducation.
  • Instaurer dans les écoles bisontines un événementiel « la rentrée en fête ».

Les solidarités et le sociale

Pour Virginie Fricot, psychomotricienne n°3 sur la liste, la ville doit "être ouverte à tous les handicaps (aussi bien sensorielle qu'intellectuels). "Ils doivent avoir le même accès à l'éducation".

Quelques propositions:

  • Adapter les bâtiments scolaires + trouver d'autres lieux adaptés
  • Former les professionnels
  • Créer un poste de référent handicap (pour faire le lien entre la famille, l'école)
  • "Sanctuariser le budget du CCAS" (qui est de 9,5 millions d'euros).
  • Poursuivre l'accompagnement des publics
  • Développer « la petite Maison de la forêt de Chailluz », destinée à accueillir en immersion des classes de Besançon et de la métropole
  • Continuer à adapter la ville au vieillissement de la population et aux handicaps.
  • Organiser une journée de citoyenneté : accueil de tous les jeunes de 18 ans pour une remise de la carte d’électeur et du Pass Culture de 500 euros.
  • Créer des MSAP sur les quartiers de Saint Claude, Orchamps et Clair-Soleils
  • Extension du service ProximCité : réponse en 48h aux questions des habitants

Attractivité

Trois axes ont été évoqués par Elise Cardot-Bizouard (chargée de communication et n°5 sur la liste) :

Les acteurs touristiques qu'il faut "fédérer entre eux" : avec la fusion de l'office de tourisme et de l'office de commerce

Repenser l'offre notamment sur l'accès à la ville, la mise en lumière, le pass transport… et sur les infrastructure : "70 % des nuitées sont des clients d'affaires donc il faut les accompagner", explique-t-elle en indiquant comme solution la salle de séminaire sur le site de Saint-Jacques ou encore d'autres salles sur le site du stadium.

La saisonnalité : il faut "communiquer et valoriser l'offre touristique. C'est à développer en s'appuyant sur notre ADN, nos atouts".

Les mobilités

Le transport par câble qui est selon la candidate : "la solution la plus raisonnable tant sur le budget que sur l'émission en CO2".

  • Le stadium avec le vélodrome couvert permettrait d'accueillir "4.000 à 5.000 personnes", selon Guerric Chalnot, professeur d'histoire et n°4 sur la liste. "Cela pourrait également servir d'outil culturel et d'accueillir d'autres manifestations".
  • Proposer des tarifs de stationnement adaptés à tous les usagers (résidents, actifs, commerçants et visiteurs) : stationnement gratuit entre 12h et 14, et à 1 euro du vendredi soir (19h) au lundi matin (9h).
  • Améliorer la qualité de service, la fréquence et la desserte du réseau de transports – y compris de nuit, avec un service de navettes.
  • Prolonger les lignes de tramway et construire le téléphérique afin de réduire les embouteillages de la voie des Mercureaux et de la Côte de Morre.
  • Remplacer la flotte de bus par des bus non-polluants (électriques, à hydrogène…).
  • Rendre gratuit le réseau de transports pour les moins de 11 ans et pour les allocataires du RSA.
  • Lutter contre la fraude dans les transports en commun.
  • Créer une nouvelle offre de parking à Saint-Paul avec une option location longue durée pour les riverains du centre-ville.
  • Renforcer la pratique du vélo par l’extension de pistes cyclables confortables et sécurisées
  • Doubler le nombre de vélos en location Ginko : passer à 600 vélos électriques en location.
  • Créer la gratuité pour les personnes en situation de handicap dans le réseau de bus et de tram.
  • Plus de kilomètres de lignes de tram.
  • Étendre le tramway jusqu'à Chateaufarine

Les infos +

Consultez le programme complet de la candidate

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach "inéligible" pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.5
ciel dégagé
le 24/09 à 15h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
86 %

Sondage