Besançon : le CHU inaugure (enfin) son appareil haut de gamme

Publié le 06/10/2022 - 07:07
Mis à jour le 06/10/2022 - 16:35

Plusieurs fois repoussée, l’inauguration du nouvel héliSMUR haut de gamme a finalement pu avoir lieu ce mercredi 5 octobre au CHU de Besançon. L’appareil, en fonctionnement depuis le début d’année, compte déjà 788 missions effectuées.

Le premier héliSMUR a été mis en place au CHU de Besançon en octobre 2014. Depuis, "quatre appareils du modele EC135 se sont succédés" précise Emmanuel Luigi, directeur général adjoint du CHU et directeur par intérim. Les modèles ont constamment été renouvelés et désormais, le CHU dispose d’un hélicoptère haut de gamme, le H145 D3. 

Le nouveau modèle permet désormais :

  • d’être plus rapide : "90% de la population franc-comtoise est désormais à moins de 20 minutes de trajet de notre CHU" annonce le directeur. 
  • Un rayon d’action plus étendu : son champ d’intervention est de 400km. L’appareil est également capable de procéder à un aller-retour à Paris ou Lyon sans ravitaillement.
  • une meilleure stabilité qui rend le vol plus confortable grâce à sa cinquième pale
  • une meilleure sécurité en vol de nuit grâce à son système embarqué de jumelles à vision nocturne.
  • une plus grande capacité d’accueil grâce à son volume de 6m3 : "celui-ci permet notamment de faire du soin à bord ou encore de transporter une couveuse en cas d’urgence sur des nouveaux-nés". 
  • une plus grande résistance aux changements de température et à la chaleur. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un hélicoptère se dégrade d’avantage sous l’effet des fortes températures. "Les anciens appareils se dégradaient à partir de 25°C, celui-ci, même à 40°C il est encore au top" affirme le technicien en charge de l’appareil. 

L’hélicoptère n’appartient toutefois pas au CHU puisqu’il a été financé "avec de l’argent public" tient à le rappeler le directeur. Les pilotes et les assistants de vol ne sont d’ailleurs pas salariés du CHU. Un marché d’acquisition passé entre le CHU et la société Mont Blanc hélicoptères permet de disposer de l’appareil moyennant une prestation de 2,6 millions d’euros par an. Le projet s'inscrit dans le renouvellement complet de la flotte sanitaire des hélicoptères au niveau de la région, piloté par l'Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté.

Infos + 

Sur les 9 premiers mois de l’année, l’héliSMUR a réalisé 788 missions.
Taux d’interventions par département :

36% Doubs
31% Jura
21% Haute-Saône
12% Territoire de Belfort

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

À Besançon, les Boucles Roses font don de 10.846€ à la Ligue contre le cancer

Le dimanche 2 octobre dernier, une marée rose de plus de 2.500 personne a envahi le Fort de Bregille de Besançon pour la bonne cause. À l'occasion du mois d'Octobre Rose, l'événement Trail et Rando des Boucles Roses s'est tenu avec au programme quatre parcours de 2, 6, 10 et 15 km, ce qui a permis de toucher un public de 0 à 99 ans.

La ville de Dijon accueillera le Téléthon 2022

François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon métropole, représenté par Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon, en présence de Stéphanie VacherotT, conseillère municipale déléguée en charge du handicap et de l’inclusion, et Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’association AMF-Téléthon, a lancé lundi 14 novembre 2022 la mobilisation dijonnaise pour l’édition 2022 du Téléthon.

Doubs : deux " vendredis de la santé ", pilotés par l’ARS, se tiendront à Besançon et Pontarlier

Médecin traitant, continuité des soins, attractivité des métiers de la santé, prévention : autant de mots-clés évoquant les grands enjeux de la santé aujourd’hui pour les Français. Des défis qui sont aussi les points de départ d'une réflexion voulue par le président de la République dans le cadre du Conseil national de la refondation en santé. Ce CNR Santé ouvre une vaste concertation au plus près du terrain dans toutes les régions. En Bourgogne-Franche-Comté, elle se tient à partir du 18 novembre et jusqu’au 9 décembre.

Crise " sans précédent " au CHU de Besançon : le Collectif de défense de la santé du Doubs tire la sonnette d’alarme

Dans un communiqué du 13 novembre 2022, le CoDéS 25, Collectif de défense de la santé du Doubs, alerte la population et les pouvoirs publics sur "l’état de crise sans précédent" que subit le CHU de Besançon. Il affirme par la même occasion rejoindre l’appel lancé par Laurent Thinès, neurochirurgien et chef de service en Neurochirurgie et chirurgie de la douleur et du rachis au CHU de Besançon, membre des collectifs inter-hôpitaux, à "un sursaut citoyen pour ne pas accepter l’agonie du système de santé en France".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.73
nuageux
le 30/11 à 0h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
95 %