Alerte Témoin

Bourgogne Franche-Comté : plus de 3 000 patients bénéficient des services numériques eTICSS. Qu'est-ce que c'est ?

Publié le 11/08/2018 - 10:02
Mis à jour le 11/08/2018 - 10:42

En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 3 000 patients ont déjà bénéficié des services numériques eTICSS soit "eTerritoire innovant coordonné santé social", qui coordonnent leur parcours de santé.

hand-2906425_960_720.jpg
© Sabinevanerp/Pixabay

"La bonne coordination des professionnels autour du patient est un enjeu sans cesse réaffirmé des politiques de santé, dans un double souci d’efficacité et de qualité", affirme l'ARS Bourgogne Franche-Comté dans son communiqué. C’est tout l’objet des services eTICSS, qui concernent désormais 3 000 patients en Bourgogne- Franche-Comté.

eTICSS, qu’est-ce que c’est ?

Littéralement, eTICSS signifie "eTerritoire innovant coordonné santé social". Concrétement, il s’agit de permettre par exemple à un patient en situation complexe d’être pris en charge à domicile par l’ensemble des professionnels du champ médical et social, qui pourront coordonner leur action grâce au partage d’informations rendu possible grâce à eTICSS.

La plateforme de services numériques, co-construite avec les professionnels, intégré un dossier de coordination informatisé permettant de repérer les fragilités d’un patient, d’évaluer les actions et le suivi nécessaires, et de planifier les interventions.

Un dispositif indispensable à une sortie d’hospitalisation, notamment, ou lorsque le parcours de soins est compliqué par l’interférence de difficultés sociales et d’organisation de la vie quotidienne avec les problèmes médicaux, en particulier pour les personnes isolées.

85% des bénéficiaires d’eTICSS ont plus de 70 ans

Parmi les 3 000 bénéficiaires d’eTICSS, 2/3 sont des femmes, 85% ont plus de 70 ans.
Leur cercle de soins peut compter jusqu’à une trentaine d’acteurs : professionnels, structures et aidants. Il s’élève plus fréquemment à 7 personnes et/ou organisations, dont 4 professionnels.

Les deux principaux problèmes auxquels ces patients sont confrontés tiennent à leur incapacité à réaliser les activités de base de la vie quotidienne et à leur manque de mobilité, suivis de difficultés liées au traitement médicamenteux (observance et adaptation) et à leur alimentation (déséquilibre nutritionnel).

Le bilan des actions mises en œuvre auprès des 3 000 personnes prises en charge démontre le besoin prioritaire d’interventions non médicalisées : entretien du logement, aide à la toilette, aux courses, en plus de l’aide à la prise du traitement.
L’expérimentation conduite en Saône-et-Loire est aujourd’hui déployée dans le Doubs, première étape d’une généralisation du dispositif à l’ensemble de la région.

Quels avantages pour chaque patient ?

Une prise en charge globale de sa situation :

  • Médecins libéraux ou hospitaliers, infirmiers, pharmaciens, kinés, biologistes, travailleurs sociaux et médico-sociaux... En partageant toutes les informations nécessaires le concernant, les professionnels coordonnent mieux leurs actions.
  • L’accès et le partage des informations le concernant contribuent à améliorer la qualité des soins qui lui sont prodigués.
  • Grâce à une organisation personnalisée adaptée à son cas, son maintien à domicile est optimisé, de même que son suivi médical et social.

Le partage de l’information médicale et sociale le concernant:

  • Son médecin traitant est prévenu en cas d’hospitalisation en urgences
  • Ses sorties d’hospitalisation sont mieux organisées
  • Des conseils et une information fiable sont transmis si son état de santé se dégrade
  • Plus besoin de répéter l’histoire de sa maladie et la liste de ses médicaments chaque fois qu’il rencontre un nouveau professionnel de santé
  • Les noms et coordonnées de tous les acteurs de sa prise en charge sont directement accessibles.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Besançon : ouverture d’un centre de dépistage de la Covid-19

Face à cette progression importante et au passage en zone rouge du département du Doubs, la préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Il ouvre ses portes ce 23 septembre 2020 dès 8h00.

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.5
    couvert
    le 24/09 à 9h00
    Vent
    2.67 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage