Carte du déconfinement : quels critères pour que les départements passent au vert ?

Publié le 29/04/2020 - 17:01
Mis à jour le 29/04/2020 - 17:03

Vert pour un déconfinement « classique » à partir du 11 mai et Rouge pour un déconfinement plus strict. Tous les soirs, à partir du jeudi 30 avril 2020, une carte sera dévoilée par la direction générale de la santé pour faire le point sur la situation sanitaire au niveau départemental.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Trois critères seront pris en compte pour décider quel département sera en vert… ou en rouge ! Si un seul de ces critères est critique, le département restera en rouge. Les résultats ne seront "cristallisés" qu'à partir du 7 mai. C'est donc le jeudi 7 mai que les décisions seront prises pour le déconfinement du 11 mai…

"Cette carte guidera ainsi chaque département dans la préparation du 11 mai en rappelant l'objectif d'un confinement strict pour faire baisser la circulation du virus, mais aussi le besoin de remettre sur pied le système hospitalier et de mettre en place un système de tests et détection des cas contacts efficace", a précisé Édouard Philippe ce mercredi.

Déconfinement par département : les trois critères

Circulation du virus

Premier et principal indicateur : le nombre de cas de Covid-19 en lien avec les hospitalisations, les remontées des Centre 15, le nombre de personnes confinées à domicile  et le nombre de nouveaux cas potentiellement détectés.

La disponibilité des tests et les brigades sanitaires

Le second indicateur est en lien avec les possibilités dans chaque département de pouvoir appliquer une vaste politique de tests. Ce plan, en lien avec les médecins, laboratoires et les brigades sanitaires, sera évalué au regard des capacités à le mettre en œuvre.

Capacités hospitalières

Les hôpitaux sont-ils en tension ? Le troisième indicateur sera basé sur le nombre d'hospitalisations, mais aussi, et surtout sur les places disponibles dans les services de réanimation et la capacité à accueillir les patients.

"Il y a un certain nombre d'obligations, une majorité d'obligations qui seront communes aux départements verts et aux départements rouges." Edouard Philippe

Si, vers le 11 mai 2020, ces indicateurs ne sont pas au rendez-vous, "nous ne déconfinerons pas", "ou plus strictement" a prévenu Édouard Philippe mardi après-midi à l'Assemblée nationale. "Soit que le taux de cas dans la population sur une période de sept jours reste élevé, soit que les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues, soit que le système local de tests et de détection des chaînes de contamination ne soit pas suffisamment prêt. (…) Ces trois indicateurs nous permettent de savoir si dans un département, le virus circule beaucoup ou peu et si nous sommes en mesure de circonscrire son évolution", a-t-il précisé le mercredi 29 avril, lors d'une séance de questions au gouvernement organisée à l'Assemblée

Vert : condition de l'ouverture des collèges

Si les détails étaient fournis dans les prochains, jours, on sait que les collèges ne pourraient ouvrir à partir du 18 mai que dans les départements "vert". Idem pour l'ouverture des parcs et des jardins.

Pour les écoles, le gouvernement indique que les élus et préfectures devront "trouver le bon rythme d'ouverture des écoles" dans les départements rouges. Le ministre de la Santé Olivier Véran a indique sur France Info qu'il n'excluait pas que des mairies prennent la décision de fermer les écoles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Déconfinement

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Bons plans, petits prix et voyages gratuits* sur les TER en Bourgogne Franche-Comté et partout en France cet été

Pour relancer la fréquentation des trains, 11 régions de France métropolitaine (hors Ile-de-France et Corse) et la SNCF a lancé le 12 juin une grande opération de promotion « TER de France » : petits prix, offres tarifaires, Pass’ pour voyager gratuitement jusqu’à fin août avec un abonnement annuel.

Cartes bleues et consommation électrique : des indicateurs pour analyser la reprise d’activité

En juin 2020, l’activité en Bourgogne Franche-Comté a été inférieure de 12% par rapport à la normale selon une note de conjoncture de l’Insee qui utilise de nombreuses données pour analyser la reprise : de la consommation électrique des entreprises jusqu’aux montants des transactions par carte bancaire qui retrouvent un niveau (presque) habituel…

Santé

Les laits végétaux passés à la loupe par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIÈT' • Ils ont le vent en poupe depuis quelque temps, d'abord cantonnés dans les rayons des magasins bios, les voilà qui inondent ceux de nos supermarchés ! Jus d'amandes, de châtaignes, de riz, d'avoine, de coco, seul le lait de soja a eu le droit de maintenir son appellation "lait", quant aux autres ils ont été relégués à leur juste place : des jus. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, nous aide à les décrypter.

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.52
légère pluie
le 22/05 à 0h00
Vent
4.4 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
90 %