Chirurgiens libéraux en grève : de nombreux blocs opératoires fermés

Publié le 12/11/2012 - 13:59
Mis à jour le 12/11/2012 - 14:02

Chirurgiens des cliniques et internes des hôpitaux publics sont en grève à partir de ce lundi. Ils s'estiment stigmatisés par le gouvernement et récusent l'accord sur les dépassements d'honoraires. En Franche-Comté,  la plupart des cliniques privées sont touché par le mouvement. 

clinique_st_vincent_da_vinci_026.jpg
archives ©roman
PUBLICITÉ

La grève des chirurgiens libéraux, à l’initiative du Bloc, syndicat majoritaire chez les spécialistes de bloc opératoire, va concerner 70% des cliniques privées, soit environ 700 établissements selon la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP).

A l’origine du mouvement, l’accord encadrant les dépassements d’honoraires, signé le 25 octobre sous la pression de Mme Touraine et signé par les trois premiers syndicats de médecins libéraux, généralistes et spécialistes (CSMF, SML, MG France). Le Bloc réclame un plafond de dépassements plus élevé pour les chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens. Mais au-delà, à en croire la colère qui s’exprime sur les réseaux sociaux, les médecins veulent prévenir le risque qui existe, selon eux, de voir disparaître la médecine libérale.

Interrogée sur ce mouvement inhabituel, la ministre de la Santé Marisol Touraine a souligné dimanche que la grève concerne « principalement les chirurgiens dans les cliniques privées » et que les grévistes « ont prévenu leurs patients« . Par ailleurs, « les hôpitaux seront tout à fait à même d’accueillir les malades« , a-t-elle assuré.

Les internes en medecine aussi 

Lundi, les hôpitaux aussi seront affectés par une grève des internes en médecine. A l’appel du syndicat des internes Isnih et de celui des chefs de cliniques Inscca, ces futurs médecins ont choisi d’organiser leur propre mouvement. Attachés aux dépassements d’honoraires, les internes insistent aussi sur la détérioration de leurs conditions de travail. Ils défileront lundi de la gare Montparnasse au ministère de la Santé (7e).

Dimanche, Mme Touraine a voulu rassurer les internes en rappelant que, malgré les « rumeurs », le gouvernement « n’a pas la moindre intention de remettre en cause la liberté d’installation des médecins ».

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

recherche • C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.88
ciel dégagé
le 22/08 à 21h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1024.68 hPa
Humidité
91 %

Sondage