Alerte Témoin

Coronavirus : Edouard Philippe présente un "projet de loi d'urgence"

Publié le 18/03/2020 - 18:59
Mis à jour le 18/03/2020 - 19:01

EN DIRECT •

Après un deuxième jour de confinement, le gouvernement présente un projet de loi visant à instaurer un "état d'urgence sanitaire" ce mercredi 18 mars 2020.

01EdouardPhilippe.JPG
Edouard Philippe ©Alexane Alfaro

"Le gouvernement va demander au parlement de prendre des mesures par ordonnance", indique le Premier Ministre ce mercredi (aides entreprises, des mesures d'organisation du travail, des mesures pour faciliter la garde des enfants, des mesures pour les personnes en situation de handicap...).

Alors que les rues des villes et les campagnes sont désertées, le président Macron a rendu mardi matin une visite surprise, en signe de soutien aux personnels soignants, aux équipes de réanimation de l'hôpital Avicenne de Bobigny.

C'est notamment la crainte des experts d'une saturation des services d'urgence à cause de la propagation rapide du coronavirus qui a conduit le chef de l’État à annoncer lundi soir de strictes mesures de confinement pour "au moins 15 jours". Mesures qui doivent permettre "d'écrêter" la courbe de l'épidémie, en clair limiter l'afflux en nouveaux malades.

Les Français doivent donc "rester chez eux", sauf pour se nourrir, se soigner ou travailler dans les secteurs indispensables, a martelé mardi le Premier ministre, Édouard Philippe.

Cent mille membres des forces de l'ordre ont été déployés pour faire respecter ces consignes drastiques, avec depuis mercredi une amende forfaitaire de 135 euros en cas "violation des interdictions de se déplacer hors de son domicile".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Déconfinement : découvrez les autorisations dérogatoires accordées par le Préfet du Doubs

Dans le cadre du déconfinement progressif régi par le décret n°2020-548 du 11 mai 2020 et sur proposition des autorités concernées, ce vendredi 22 mai 2020, le Préfet du Doubs a autorisé à titre dérogatoire, par arrêté plusieurs accès et pratiques dont la réouverture du musée du Temps à Besançon ou encore l’accès du public aux bateaux de plaisance "Bateaux du Saut du Doubs" et des "vedettes panoramiques" sur la commune de Villers-le-Lac.

Politique

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.14
ciel dégagé
le 26/05 à 0h00
Vent
3.43 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
52 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune