Création d’une filière de soins pour lutter contre l’endométriose en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 20/03/2022 - 08:31
Mis à jour le 02/08/2022 - 16:03

Les CHU de Besançon et de Dijon ont créé cette année EndoBFC , un réseau expert et une filière de soins pour lutter contre l’endométriose en Bourgogne Franche-Comté.

EndoBFC a un statut associatif. La présidence de cette nouvelle structure sera assurée par le Pr Rajeev Ramanah, chef du pôle mère-femme au CHU de Besançon et la vice-présidence par le Dr Laurence Filipuzzi, PH en chirurgie gynécologie et référente en endométriose au CHU de Dijon.

La vocation première de la nouvelle filière régionale EndoBFC est d’optimiser la prise en charge des patientes souffrant d'endométriose en Bourgogne-Franche-Comté, en favorisant leur accès aux soins et en organisant leur parcours de soins auprès des différents professionnels et au sein des centres de compétences de la région.

Outre cet enjeu de soins, la filière EndoBFC a pour mission la formation des professionnels impliqués dans la prise en charge de l'endométriose, la recherche clinique et fondamentale ainsi qu’une mission de communication auprès des patientes, des professionnels de santé et des institutions gouvernementales.

Des hôpitaux mobilisés en Bourgogne Franche-Comté

Au CHU de Besançon, environ 300 patientes par an sont opérées de cette pathologie au CHU de Besançon. Depuis 2014, le CHU propose le traitement de l'endométriose profonde en chirurgie robot-assisté, une technique mini-invasive qui permet un rétablissement rapide des patientes.

  • Un numéro d’appel téléphonique unique est mis en place au CHU de Besançon pour les patientes souffrant d’endométriose. Il est également destiné aux médecins qui souhaitant adresser leurs patientes : 03 81 21 94 38.

Le CHU Dijon Bourgogne a été l’un des précurseurs de l’échographie 3D dans le diagnostic et le suivi de l’endométriose, ce qui est désormais bien établi en faisant cet examen, l’examen de référence de 1re intention avant l’IRM. Le magazine Le Point l’a classé en 16e position dans la chirurgie de référence de l’endométriose multidisciplinaire cœlioscopie plus ou moins assistée du robot, et ceci deux années de suite.

  • Un numéro d’appel téléphonique destiné aux patientes souffrant d’endométriose, afin qu’elles soient dirigées vers une consultation dédiée, est mis en place au CHU : 03 80 29 37 02.

L’endométriose, c’est quoi ?

L’endométriose est une pathologie gynécologique chronique qui se caractérise par la présence de muqueuse utérine en dehors de l’utérus. On estime qu’une femme sur dix en âge de procréer est atteinte d’endométriose : 30 à 40% de ces femmes sont confrontées à des problèmes de fertilité.

Il faut en moyenne 8 à 10 ans pour qu'un diagnostic soit posé, période pendant laquelle la maladie se développe et s'aggrave. Les douleurs pelviennes sont l’un des principaux symptômes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.55
légère pluie
le 26/02 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
89 %