Dangers du soleil : et si tous les Bisontins portaient un chapeau la semaine du 21 juin ?

Publié le 17/06/2018 - 09:44
Mis à jour le 17/06/2018 - 22:13

Pendant la semaine du 21 juin, les ultra-violets sont particulièrement présents en Franche-Comté (il y aurait plus d'UV à Pontarlier le 21 juin qu'à Sidney en Australie le même jour !). C'est pourquoi les dermatologues de Franche-Comté de l'association Asfoder organisent une semaine de sensibilisation à Besançon, une opération d'envergure.

 ©
©

Opération santé

Les dermatologues invitent les commerçants, les agents municipaux, etc. à se couvrir d'un chapeau et/ou à décorer leur vitrine d'une ombrelle ou d'un chapeau "pour interpeller les Bisontins et les touristes sur les risques des UV", souligne l'association. Et d'ajouter : "Ce clin d'œil différent nous permettra encore de sensibiliser les patients, les clients, les Bisontins à la protection solaire vestimentaire : chapeau, vêtements longs, et crème solaire en complément."

Franche-Comté, une région où l'incidence des cancers de la peau est la plus élevée

Asfoder explique que les cancers de la peau sont les plus fre?quents. Ils sont surtout secondaires a? l’exposition brutale et chronique au soleil, e?te? comme hiver (bronzage, jardinage, sports, travaux exte?rieurs, de?placements quotidiens). La Franche-Comte? est une des re?gions ou? l’incidence des cancers de la peau est la plus e?leve?e.

Un de?pistage pre?coce et une meilleure protection sont donc ne?cessaires selon les dermatologues. Il n’existe pas d’e?cran total. Seules les protections vestimentaires : chapeaux, ve?tements longs sont efficaces. Il faut surveiller re?gulie?rement sa peau : apprendre l’auto-examen. 

Infos +

  • Le meilleur antiride selon les dermatologues : "un chapeau tous les jours du matin au soir".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : appel à la vigilance malgré un recul de l’épidémie

Durant ce week-end prolongé, les partenaires engagés dans la lutte contre l’épidémie et la vaccination restent "sur le pont", dans tous les départements, indique l'ARS.  Le niveau de circulation virale a continué de diminuer ces derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté réduisant la pression que subit le système hospitalier depuis de longs mois. Une évolution encourageante, qui doit inciter chacun à rester vigilant

Ascension : un long week-end pour se faire vacciner dans le Doubs

La moitié des 18 centres de vaccination est ouvert dans le département ce jeudi 13 mai 2021 et aucun ne fait le pont. Depuis le début de la semaine, une expérimentation est également menée dans le Doubs où des doses de vaccins Moderna sont disponibles en pharmacie et dans les cabinets des médecins libéraux.  

Le Pass sanitaire obligatoire pour les événements de plus de 1.000 personnes

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture, dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 mai 2021, le projet de loi relatif à la sortie de crise sanitaire. Les débats ont été marqués par un coup de théâtre sur l'article 1er du texte : celui-ci a d'abord été rejeté par les députés dans l'après-midi, puis adopté dans la nuit après une réécriture du gouvernement. Pour assister aux événements de plus de 1.000 personnes, le Pass sanitaire impose soit : d'être vacciné ou d'avoir un test PCR négatif ou d'avoir effectué un test sérologique prouvant l'immunité.  

Télémedecine et AVC : les neurologues de Besançon consultent à 7.000 km de distance

Depuis 2017, près de 600 actes de "TéléAVC" et plus de 60 téléthrombolyses ont été réalisés depuis le CHRU de Besançon auprès de trois hôpitaux ultramarins de Guyane. Dans le département le plus grand de France, le taux de mortalité par AVC des moins de 65 ans est trois fois plus important qu’en France métropolitaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.22
légère pluie
le 16/05 à 9h00
Vent
3.69 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
100 %

Sondage