Déconfinement : l'association Vélo Besançon s'inquiète d'une sur-utilisation des voitures...

Publié le 29/04/2020 - 17:51
Mis à jour le 29/04/2020 - 17:51

Suite au déconfinement progressif annoncé pour le 11 mai prochain, l’association Vélo Besançon s’inquiète de la mobilité post-confinement…

Diaporama ville de Besançon confinement le 7 avril 2020 © ALF ©
Diaporama ville de Besançon confinement le 7 avril 2020 © ALF ©

"Le déconfinement traîne une longue litanie d’interrogations… Parmi elles, la question de la mobilité post-confinement peut provoquer quelques sueurs froides", explique l'association qui craint que cela "la promiscuité dans les transports en commun puisse mener tout droit vers un recours massif à la voiture individuelle".

Selon l'association, cela mènerait à "un océan d’embouteillages, un enfer de bruits motorisés et pire que tout, une pollution atmosphérique mortifère (...) des chercheurs de Harvard University ont établi un lien évident entre pollution de l’air et morbidité due au coronavirus".

L'association rappelle que les villes de Montpellier, Montreuil, Lyon, Grenoble, Nantes, Lille ont mis en place des aménagements provisoires pour faciliter les déplacements en vélo pendant le confinement.

"Kits, exemples d’aménagements, outils et réflexions techniques sont à présent mis à disposition des élus pour qu’ils puissent s’en emparer et réaliser les aménagements utiles à une mobilité douce, résolument moderne. La ville de Besançon, malgré nos sollicitations (un courrier très complet leur est parvenu il y a plus de 10 jours) ne semble pas saisir cette opportunité", s'insurge l'association Vélo Besançon qui pose les questions suivantes : "La ville verte, qui brandit à tout-va son étiquette de capitale de la biodiversité, va-t-elle rester muette, bras ballants face à cette vague d’engouement pour le vélo ?  Va-t-elle nous livrer dès demain au nuage de pollution automobile qui se dessine ? L’association Vélo Besançon appelle une nouvelle fois à l’action ! L’avenir se joue maintenant !", explique-t-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Pancartes et affiche anti-migrants : ”Le moment est grave pour toutes les femmes françaises” selon le collectif Némésis

Suite au dépôt de plainte et pendant a garde à vue de l’une de ses militantes ayant brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors" et installé une affiche sur une façade, le collectif Némésis a publié un communiqué le 9 avril 2024 dans lequel il parle de ”véritable persécution”.

Recette du week-end : Brochettes de poulet à l’asiatique et au morbier

Pour ce week-end des 6 et 7 avril 2024, puisque la météo est au beau fixe, on vous propose de sortir dès à présent le barbecue ou presque ! On vous propose une recette de saison donc mais avec une touche locale bien sûr, pour cette recette de brochettes de poulet à l'asiatique et au morbier aop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.53
couvert
le 16/04 à 6h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %