Don du sang : le niveau des réserves de sang "dangereusement critique"

Publié le 29/09/2021 - 17:47
Mis à jour le 07/10/2021 - 15:52

Les réserves de sang, affaiblies par la crise sanitaire, ont atteint un niveau « dangereusement critique » souligne l’Établissement français du sang. Il alerte sur cette situation inédite qui nécessite une mobilisation massive pendant les trois prochaines semaines. Face à cette situation, l’EFS se donne l’objectif d’augmenter les réserves de 30.000 poches en trois semaines et met pour cela en place une mobilisation exceptionnelle de ses équipes et de ses capacités de collecte pour accueillir les donneurs de sang.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles... pendant 3 semaines, l’EFS accueillera tous les citoyens désireux de franchir le pas y compris ceux qui se présenteront sans rendez-vous, même si celui-ci reste fortement recommandé. "Si vous passez devant une collecte, n’hésitez pas à entrer, c’est le moment. Si vous recevez une invitation de l’EFS, prenez rendez-vous ... les horaires de la majorité des collectes sont exceptionnellement étendus, tant dans les maisons du don qu’en collectes mobiles, pour pouvoir accueillir un afflux nécessaire de généreux donneurs" souligne l'EFS. Toutes les équipes sont mobilisées pour la collecte.

"Cette situation est inédite, il faut reconstituer les réserves de sang au plus vite"

L’EFS a besoin des bras des donneurs mais aussi des bras des professionnels de santé : 200 postes sont ouverts au recrutement au niveau national. Les professionnels de santé, en particulier les infirmiers, médecins et biologistes, peuvent postuler sur efsrecrute.fr.

Le rôle des associations de donneurs dans la promotion du don de sang est encore plus clé dans cette situation inédite et urgente : l’EFS s’appuie sur le soutien de tous les acteurs associatifs du don de sang, et particulièrement les bénévoles de la Fédération Française des Donneurs de Sang Bénévoles.

Pour François Toujas, président de l’EFS : "Cette situation est inédite, il faut reconstituer les réserves de sang au plus vite. J’en appelle désormais à tous les citoyen(ne)s pour que l’EFS puisse continuer à fournir aux établissements de santé les poches de sang dont ils ont besoin pour soigner les patients. Si vous passez devant une collecte, ne vous posez pas la question, entrez ! Si vous recevez une invitation de l’EFS à une collecte, prenez-rendez-vous, même au dernier moment."

La crise sanitaire en cause

La crise sanitaire impacte très fortement depuis 18 mois l’activité de l’EFS. La collecte est en tension permanente du fait :

  • d’une fréquentation des collectes en baisse. Ces deux dernières semaines, environ 15% des rendez-vous sont restés vacants.
  • d’un bouleversement de l’offre de collecte : les collectes en entreprises, dans les lycées et sur les campus, qui représentent 20 à 30% des dons, ont été en grande partie suspendues.
  • d’une pénurie en ressources humaines : pour collecter du sang il faut des donneurs, mais aussi du personnel de santé. L’EFS fait face à de très fortes tensions sur les métiers d’infirmiers et de médecins sur l’ensemble du territoire, avec plus de 200 postes vacants.

Les réserves de sang sont aujourd’hui dans un état critique (77.000 poches de globules rouges alors qu’un niveau satisfaisant est de 100.000) et le prévisionnel des prochaines semaines reste "très inquiétant" selon l'EFS. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.97
couvert
le 29/06 à 6h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
96 %

Sondage