DOSSIER : La mutation de la zone commerciale des Marnières

Publié le 25/06/2008 - 22:42
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:06

Dans une ambiance verte, sept nouvelles enseignes devraient sortir de terre entre l’actuel Carrefour Chalezeule et le magasin Brico-Dépôt afin de rééquilibrer et de rajeunir l’offre commerciale à l’entrée Est de Besançon. Début des travaux en 2010. Livraison prévue à partir de 2013

PUBLICITÉ

La zone commerciale qui longe la route de Belfort (RD 683) fait pâle figure et a bien besoin d’un bon lifting. Porté par la Communauté d’Agglomération, le projet de restructuration de la zone commerciale des Marnière va voir la vie en vert ! Sur quatre offres reçues, le conseil du Grand Besançon a choisi mercredi soir la société Ségécé / Klépierre pour la mise en œuvre de l’opération.

Qu’est-ce qui va changer ?

Le paysage

La zone va s’étendre de Brico Dépôt jusqu’à la nouvelle galerie marchande de Carrefour. Des rochers jusqu’à la vallée du Doubs, les bâtiments vont offrir une nouvelle vue avec pour ambition de magnifier l’environnement.

Le projet va suivre la pente douce du terrain et fera la place à trois arrêts du TCSP (transport collectif en site propre) à des pistes cyclables et à de larges chemins piétonniers devant les parkings.

La SPA va déménager à quelques mètres de là pour s’installer en lisière de forêt où l’on pense même aménager un parcours santé.

L’offre commerciale

1. Extension de la galerie marchande sur 13 000 m² avec l’arrivée d’un restaurant et d’une moyenne surface (Ouverture en 2013 puis en 2015 pour la deuxième tranche). C’est Carrefour qui en sera le maitre d’œuvre, Ségécé ne se chargera que de la valoriser de 4.5 ha autour de l’hypermarché.

2. La construction de sept nouvelles enseignes. 20 000 m² de surface de vente supplémentaire vont voir le jour entre Carrefour et Brico Dépôt. Plus de 50 % des espaces commerciaux seront dédiés à l’équipement de la maison(électroménager, ameublement, sanitaire haut de gamme, décoration et éventuellement une jardinerie).

Le reste de l’offre sera dédiée au sport-loisirs (sport, sportswear, jeux et détente pour enfants…) et à l’équipement de la personne (habillement, optique)

Aucune délocalisation d’enseigne du centre ville n’est envisagée.

Combien ça coûte ?

Environ 70 millions d’euros.

Les dépenses d’aménagements sont estimées à 18 millions d’euros. Ségécé devient aménageur pour 8 ans. Il procédera aux différents achats foncier, réalisera les travaux de voiries et versera au Grand Besançon des participations financières pour les aménagements ( 2,1 M€ pour les travaux de l’Entrée Est)

Klépierre rachètera ensuite les terrains nus – après aménagement- et en assurera la promotion soit un budget estimé à 50 millions d’euros. Les bâtiments construits seront loués aux enseignes commerciales.

Pour le Grand Besançon, cette opération est « globalement neutre financièrement ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.34
ciel dégagé
le 19/07 à 9h00
Vent
2.34 m/s
Pression
1017.14 hPa
Humidité
65 %

Sondage