Gilets jaunes : encore des actions en Franche-Comté

Publié le 21/11/2018 - 11:50
Mis à jour le 21/11/2018 - 11:55

Alors que le mouvement semble s’essouffler en ce milieu de semaine, des gilets jaunes restent mobilisés et entament leur cinquième jour de mobilisation avant une nouvelle grande manifestation organisée samedi à Paris.  Plus de 29 000 personnes se sont déclarées comme « participants » sur les réseaux sociaux.

Le mouvement lancé sur les réseaux sociaux, qui a débuté le samedi 17 novembre 2018 et n’a pas de leader connu. Il est soutenu par près des trois quarts des Français, d’après plusieurs sondages. D’abord concentrés sur la hausse du prix des carburants, les griefs des « gilets jaunes » se sont élargis à une dénonciation plus globale en matière de taxation et de baisse du pouvoir d’achat.

Les actions menées en Franche-Comté (mercredi 21 novembre 2018)

  • Besançon : blocage du dépôt EasyDis rue de Dole (groupe Casino) depuis 6h15.
    • Opération "Un camion par heure !"
    • Pas de gêne à la circulation
  • Doubs (RN57) : barrage filtrant au giratoire de Doubs (près Hyper U) en direction de Besançon depuis 11h et jusqu'à 16h
  • Autechaux : opération péage gratuit sur l'A36  (échangeur N°5 sortie Baume les dames)
  • Isle-sur-le-Doubs : barrage filtrant sur RD683
  • Rond-Pont de Noirefontaine (25)  : barrage filtrant programmé vers 8h
  • Rond-oint de Choisey (39) : barrage filtrant
  • Opération escargot depuis 7h15 dans Lons-le-Saunier

Le mouvement des "gilets jaunes", ces manifestants français exaspérés par la hausse des taxes sur les carburants, est entré mercredi dans sa cinquième journée, tandis que l'exécutif alterne appels au dialogue et accusations de radicalisation.

Directement interpellé au long des manifestations, le président français Emmanuel Macron, en visite d'Etat en Belgique, a prôné mardi le "dialogue" pour convaincre les protestataires de cesser leurs blocages d'autoroutes et de dépôts pétroliers, dont les forces de l'ordre s'emploient à dégager les accès. Il a jugé "normal" qu'il y ait des protestations, répétant que le gouvernement souhaitait à la fois "taxer davantage les énergies fossiles" et avoir "un accompagnement des plus modestes". 

"Nous gagnerons par la cohérence, la constance et la détermination", a assuré le Premier ministre Edouard Philippe aux députés de La République en Marche (LREM, le parti au pouvoir), selon des participants à cette rencontre. 

Dans la journée, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a affirmé qu'il y avait une "dérive totale" des manifestations et une "radicalisation", soulignant "un très, très grand nombre de blessés". 

Deux morts

Un motard, blessé lundi dans le sud-est dans une collision avec une camionnette qui manoeuvrait pour éviter un barrage, est décédé mardi. Depuis le début de cette mobilisation contre la hausse des prix du carburant qui s'est développée hors de tout cadre syndical ou politique, il y a eu au cours des manifestations deux morts et quelque 530 blessés, dont 17 graves. 

Manifestation samedi à Paris

Aucun chiffre officiel de participants n'était disponible mardi, mais une source policière évoquait quelque 10 500 manifestants à travers la France en début de matinée. Ils étaient 27 000 lundi, 290 000 samedi. 

Et le mouvement pourrait se poursuivre dans les prochains jours: des appels à bloquer Paris samedi se multiplient sur les réseaux sociaux. Certains appellent à un "Acte 2" avec une manifestation nationale ce jour-là sur la place de la Concorde, dans le centre de la capitale.

Plus de 29 000 personnes se sont déclarées comme "participants" à cet événement créé sur Facebook, et 195 000 s'y sont dites "intéressées".

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nuñez, a prévenu que la manifestation de Paris ne serait pas interdite, mais qu'elle ne pourrait pas se tenir sur la place de la Concorde pour des raisons de sécurité.

La colère touche également la Réunion, une île française de l'océan Indien où un couvre-feu partiel a été instauré dans la moitié des communes après une nouvelle nuit de violences.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l’ont à nouveau chanté. Moins d’une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d’après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux « premiers de corvée »

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d’Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s’est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les « Livres dans le Boucle ». La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : “Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre…”

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu’un bilan, c’est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Social

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Défendre la place du vélo dans la ville : une Vélorution le 25 mai dans les rues de Besançon

Les manivelles et l’association vélo Besançon (AVP), convient "tous les cyclistes passionnés ou occasionnels de Besançon et du Grand Besançon" à prendre part à une vélorution le samedi 25 mai à Besançon. Le rassemblement vise à défendre la place du vélo dans l’agglomération et la nécessité d’aménagements en général particulièrement dans la rue de Vesoul, actuellement en travaux.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

1er mai : quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ?

Comme le veut la tradition syndicale, des manifestations sont organisées partout en France la 1er mai 2024, jour de la Fête du travail, suite à l'appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FO, FSU. Quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ? Réponses…

Centre hospitalier de Novillars : l’intersyndicale appelle à la grève le 2 mai

C’en est trop pour les syndicats CGT et SUD qui se mobiliseront le 2 mai 2024 devant la maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés à Novillars. En cause ? Deux suppressions de postes infirmiers qui aggravent "le déficit infirmier" déjà en place ainsi que le "gel de lits" et une augmentation des contrats à durée déterminée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.52
nuageux
le 25/05 à 3h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
99 %