La CGT Culture se dit "inquiète de la fusion des régions"

Publié le 06/11/2015 - 14:27
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

La CGT Culture de Bourgogne Franche-Comté organisera une réunion ce lundi 9 novembre 2015 à l’Union Locale CGT de Dole. Celle-ci aura lieu en présence de 30 agents et de Valérie Renault, responsable nationale de la CGT-Culture, de Dominique Gallet, responsable régionale CGT Bourgogne et Michel Faivre-Picon, responsable régional CGT Franche Comté, afin d'aborder le problème de la place réservée à la culture lors de la fusion des régions.

1-dsc_1691.jpg

Le Ministère de la Culture en Bourgogne et en Franche-Comté est représenté par 165 agents, répartis sur différents lieux et activités : musées, archéologie, archéologie préventive, archives, monuments historiques…

La CGT est convaincue que "notre société a un besoin vital de culture" et défend sa place avec conviction. Cependant, la réforme territoriale, avec la fusion des régions, et donc aussi la fusion des services de l’Etat en région, avec la loi Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) représente pour la CGT, "un énième épisode du désengagement de l’Etat qui nous apporte encore plus de crainte pour la Culture en France".

C’est pourquoi la CGT a décidé de réunir ce lundi 9 novembre 2015, les personnels du ministère de la Culture "pour faire le point sur la situation, affiner nos exigences, et se mettre en ordre de marche pour défendre au mieux les personnels, leurs droits, leurs métiers, leur travail".

Lundi 9 novembre 2015, sur la journée, à l’Union Locale CGT, 8 rue du Vieux-Château à Dole.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018

Trois régions sur treize ont réduit leurs dépenses de fonctionnement après la réforme territoriale de la fusion des régions. En Bourgogne Franche-Comté, les dépenses de fonctionnement - à périmètre constant - ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018.

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Société

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.

Violences conjugales : un signalement possible sur le site internet de l’enseigne Carrefour

Dans le cadre de la mobilisation des forces de l’ordre contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, s’est rendue ce 24 novembre 2020 dans le magasin Carrefour de la Ville du Bois afin de lancer officiellement le partenariat entre Carrefour et la Gendarmerie Nationale.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.53
ciel dégagé
le 26/11 à 21h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
81 %

Sondage