La Fruitière à Besançon offre une partie de sa production de fromage au CHU

Publié le 19/04/2020 - 09:27
Mis à jour le 19/02/2021 - 10:30

Solidarité • Le magasin La fruitière situé place des Boucheries à Besançon fait face à la crise sanitaire et au mesure de confinement comme de nombreux magasins au centre-ville de Besançon. C’est pourquoi, afin de ne pas jeter une partie de sa production, le magasin a offert pour 1500€ de fromage au CHU de Besançon.

La Fruitière à Besançon ©Alexane Alfaro ©
La Fruitière à Besançon ©Alexane Alfaro ©

Le magasin vend depuis 2013, principalement les productions de la fruitière de Flangebouche, mais également de nombreux produits régionaux. Comme beaucoup de commerçants, le magasin a dû fermer ses portes le 17 mars.

Suite à cela, les ventes de produits en magasin se sont donc arrêtées. Le responsable, Franck Girardin, a alors décidé de faire un geste de solidarité envers le CHU Jean Minjoz "pour remercier le personnel soignant et ainsi éviter de jeter l’intégralité de sa marchandise", nous confie-t-il. Près de 1500 € de produits fromagers ont donc été amenés à l’hôpital, toutes variétés confondues.

Face à de nombreuses demandes sur les réseaux sociaux, Franck Girardin à décider de rouvrir à temps partiel son magasin au centre-ville de Besançon à partir de la semaine prochaine. La fruitière sera ouverte du mardi au samedi de 9h30 et 12h30 "pour assurer les besoins de la population". De nombreuses mesures d'hygiène et des précautions sont prises au magasin afin d'éviter tous contacts.

Infos +

  • La fruitière
  • 7 rue des Boucheries - 25000 Besançon
  • 03 81 50 71 12
  • Ouvert en période de confinement du mardi au samedi de 9h30 à 12h30
  • besancon@orange.fr
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.77
partiellement nuageux
le 25/05 à 9h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
84 %