La Maison des familles : un lieu de repos et de sérénité

Publié le 31/12/2015 - 06:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:41

Aujourd'hui, les enfants et les adultes confrontés à la maladie d'un proche ont leur maison à Besançon. Ce lieu, porté par l'association Semons l'espoir, a ouvert ses portes il y a presque un an déjà (le 5 janvier 2015) et a permis d'accueillir 1.200 personnes.

À proximité du CHU bisontin

PUBLICITÉ

À l’entrée, un chaleureux salon avec de confortables canapés rouges, une horloge comtoise et quelques livres, surmonté d’un grand tableau mexicain dépeignant une scène de jeux d’enfants avec une pinata, donnent d’emblée le ton : « ici on est comme à la maison ».

De quoi nous faire presque oublier que se trouvent juste à côté les bureaux d’accueil. Drôle de contraste avec le milieu hospitalier et les bâtiments austères alentours… Les effluves qui remontent de la cuisine collective à l’étage en dessous nous rappellent aussi qu’on est proche de midi.

La Maison des familles, c’est ça. « Un lieu vraiment accueillant et familial », « un havre de paix », si l’on en croit le livre d’or. C’est aussi « une structure qui montre que les bénévoles existent encore. »

Les bénévoles sont les bienvenus

Ils sont une dizaine à donner régulièrement de leur temps ici, comme Anne-Marie, qui a suivi très tôt l’association Semons l’espoir qui a créé cette maison.

Affairée à l’organisation d’une bibliothèque à l’étage du dessus autour des nombreux livres et DVD qui ont été offerts, elle aime joindre « l’utile à l’agréable » et rappelle que « toutes les bonnes volontés sont les bienvenues ! »

Être proche pour faciliter la guérison

Ouverte le 5 janvier 2015, la maison a déjà accueilli 1.200 personnes. Principalement de la région, venues au chevet d’un proche malade ou elles-mêmes hospitalisées de jour, pour des traitements réguliers voire un don d’organes. « Cela évite les voyages quand vous venez de Lons-le-Saunier par exemple », explique Charlyne Dornier, co-fondatrice de Semons l’espoir.

Les familles y trouvent aussi « une façon de se ressourcer ». « Je peux m’y reposer tout en étant proche de ma fille handicapée hospitalisée », confie Marie-Andrée qui a fréquenté auparavant la Maison des parents (à côté de l’hôpital Saint Jacques en centre-ville) et qui vient régulièrement faire des séjours. « C’est devenu ma seconde famille ».

Une capacité d’accueil de 70 personnes

33 chambres pouvant accueillir jusqu’à 68 personnes sont ici à disposition, avec des tarifs variant de 9,50 à 34 euros la nuitée (avec petit-déjeuner) selon les prises en charge. Chacune avec son propre univers et certaines pouvant héberger une famille entière avec lits bébé. La décoration a été pensée avec soin autour des quatre éléments (feu, eau, terre, air) « pour que ça ne fasse ni chambre d’hôpital, ni chambre d’hôtel ».

Cet univers familial de 2000 m2 se compose au final d’une partie nuit avec buanderie à disposition, d’une partie jour avec cuisine, salons, bibliothèque, salle de relaxation… et d’un lien vers l’extérieur avec un patio et un jardin.  Un espace « groupe de paroles » et un lieu dédié à des activités avec le réseau Oncolie ouvriront également au premier trimestre 2016. C’est sûr, ce magnifique projet a trouvé son écho et prouvé définitivement tout son intérêt en Franche-Comté !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.87
légère pluie
le 17/10 à 15h00
Vent
3.622 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
96 %

Sondage