La microscopie 3D robotisée investit le bloc opératoire du CHU de Besançon

Publié le 04/07/2023 - 17:17
Mis à jour le 06/07/2023 - 15:00

Dans un communiqué du 4 juillet, le CHU de Besançon a annoncé disposer d’un tout nouveau système de microscope 3D robotisée, le KINEVO 900 de Zeiss Meditec, au sein du bloc opératoire de chirurgie traumatologique. Il a été utilisé pour la première fois le 13 juin, dans le cadre de la première intervention française de chirurgie de la main en 3D. 

 © Adrien Thiranos
© Adrien Thiranos

Ce microscope innovant est désormais utilisé au CHU pour les interventions de chirurgie de la main, la reconstruction mammaire avec lambeaux et plus généralement la microchirurgie.

Cette nouvelle plateforme de visualisation chirurgicale combine des modes de visualisation optique et numérique tout en offrant une meilleure ergonomie de travail au chirurgien. 

Un écran complète les binoculaires qui obligeaient les chirurgiens à rester la tête penchée en avant pendant toute la durée de l’opération. La chirurgie s’effectue maintenant tête haute, face à l’écran, pour une plus grande liberté de mouvement et plus de confort. De plus, tous les personnels présents dans le bloc, équipés de lunettes 3D, visualisent avec la même précision le champ opératoire sur les deux écrans satellites et sont donc mieux impliqués.

Une qualité optimale de visualisation

L’image est quant à elle de qualité optimale (qualité 4 K ultra haute-définition) et restitue en haute résolution la profondeur du champ opératoire. Le microscope intégralement guidé par le chirurgien à l’aide d’une commande au pied, se "déplace" autour de la zone à visualiser et l’autofocus permet un ajustement automatique et en temps réel de la netteté. 

Ce microscope dernière génération est également équipé de la fluorescence peropératoire, qui va permettre de visualiser la qualité de perfusion des tissus pendant la chirurgie de reconstruction, et d’identifier les zones à risque de nécrose. 

Un outils pédagogique

Autre nouveauté, le microscope enregistre intégralement l’intervention chirurgicale. Les images sont ensuite visionnées et font l’objet d’un débriefing en équipe ; les vidéos ainsi réalisées constituent un véritable outil pédagogique et contribuent à la diffusion et à l’amélioration des pratiques opératoires. 

Le CHU de Besançon est Centre de recours SOS main, accrédité par la Fédération européenne des services d’urgences de la main (FESUM). Ainsi, le service de chirurgie orthopédique prend en charge, à l’échelle régionale, 24h / 24 et 7 jours / 7, tous les traumatismes et plaies de la main. Ce nouvel équipement de pointe, de plus de 400.000 €, constitue une avancée majeure pour la microchirurgie et la chirurgie de la main. Il permettra au centre SOS main de répondre encore mieux à ses missions, tant en termes de soin que d’enseignement. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Les laits végétaux passés au crible par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIÈT' • Ils ont le vent en poupe depuis quelque temps, d'abord cantonnés dans les rayons des magasins bios, les voilà qui inondent ceux de nos supermarchés ! Jus d'amandes, de châtaignes, de riz, d'avoine, de coco, seul le lait de soja a eu le droit de maintenir son appellation "lait", quant aux autres ils ont été relégués à leur juste place : des jus. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, nous aide à les décrypter.

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

Le CHU veut convaincre futurs internes de choisir Besançon pour étudier

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19
légère pluie
le 26/05 à 12h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %