La réaction d'Éric Alauzet sur la deuxième circonscription du Doubs

Publié le 11/06/2017 - 22:17
Mis à jour le 12/06/2017 - 07:56

Le député sortant investi par EELV et le PS et qui se présente sous la majorité présidentielle sur la deuxième circonscription du Doubs est arrivé largement en tête avec 42,43% des suffrages devant Ludovic Fagaut (LR –UDI, union de la droite et du centre) qui obtient 20,98%. 

 ©
©

Éric Alauzet part largement en tête pour le second tour des législatives dans une circonscription où il n'avait pas en face de candidat socialiste, ni de candidat de la "République en Marche !" Il totalise 16.894 voix contre 8.353 pour le LR Ludovig Fagaut.

"Je suis fier de la  reconnaissance que m'ont témoignée les électeurs et de la confiance qu'ils m'adressent… ça me donne plein d'énergie ! J'en avais beaucoup j'en aurai au moins autant sinon plus pour poursuivre" a déclaré le député sortant qui explique son résultat par une alchimie entre l'impulsion Macron mais aussi la "reconnaissance" de son travail. "Je me suis donné sans compter en étant très présent à l'assemblée nationale et  très présent sur le territoire et en étant très organisé pour essayer de ne laisser passer aucune demande, en donnant des réponses aux gens et en leur parlant franchement… "

Sur l'entre-deux tours, Éric Alauzet souhaite poursuivre le travail accompli en rappelant que sa priorité reste l'emploi "pour les jeunes mais aussi les séniors". Il souhaite notamment créer un pôle écologiste au sein de l'Assemblée en lien avec le ministre Nicolas Hulot. " Ce sera intéressant de voir comment Nicolas Hulot pourra s'appuyer sur ce pôle écologiste à l'Assemblée et comment on pourra aussi s'appuyer sur lui.. "

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.16
nuageux
le 17/08 à 12h00
Vent
2.88 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
48 %

Sondage