Alerte Témoin

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt "Mon 1er toit comtois" au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publié le 14/10/2019 - 07:10
Mis à jour le 18/10/2019 - 19:45

Publi-infos •

Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Le Salon de l’Habitat à Besançon est un rendez-vous incontournable de l’automne. En effet, chaque année, sur une surface d’environ 15.000 m2, de 250 à 350 exposants professionnels sont à votre disposition, et ce, quelle que soit votre question qu’il s’agisse de construction, de rénovation, d’énergie ou encore de décoration.

Le salon de l’Habitat, des professionnels et des animations

Des jeux et des animations rythment ces journées et rendent plus ludiques vos visites de cet événement.

Cette année, pour sa quarantième édition, le salon de l’Habitat vous apporte sur un plateau tous les experts dont vous pouvez avoir besoin. Qu’il s’agisse d’agencement et ameublement, ou pourquoi pas de questions pointues en matière d’isolation, ils sont là, répartis autour de trois grandes thématiques, se loger, aménager, rénover.

Ce quarantième anniversaire sera également l’occasion pour vous de participer au jeu « 40 ans de salon » et peut-être de gagner 7.500 euros offerts par le Crédit agricole Franche-Comté, Square Habitat et Micropolis.

Par exemple, vous devrez deviner le nombre de « Lego » d’une construction présente sur le stand de Crédit Agricole Franche-Comté.

Le Crédit Agricole Franche-Comté et son offre « 1er toit comtois »

Faire le plein d’idées et rêver à sa future habitation, c’est bien, trouver les solutions pour l’acquérir, c’est encore mieux.

Pour cette raison, le Crédit Agricole Franche-Comté mobilise ses conseillers lors de ce salon. Son objectif : présenter une bonne nouvelle à celles et ceux qui souhaitent acheter leur premier logement ; il s’agit de Mon 1er Toit Comtois», un prêt Habitat à taux zéro % !

Cette offre est réservée aux particuliers primo-accédants. Ils doivent évidemment être éligibles au prêt réglementé PTZ (prêt à taux zéro) dans le cadre d’une acquisition dans le neuf ou une construction. Quant à son montant, retenez qu’il est plafonné à 40.000 €.

Dernière précision, ce prêt « Mon 1er Toit Comtois » est un prêt complémentaire, valable dans le cadre d’un projet global comprenant un prêt principal Habitat.

Quelques services complémentaires du Crédit Agricole Franche-Comté

Pour construire et suivre votre projet depuis chez vous, le Crédit Agricole Franche-Comté a mis en place deux «applis». La première, « E-IMMO », est un site internet avec lequel réaliser des simulations de prêt, puis votre demande. Une réponse de principe immédiate vous est faite, si tant est que vous ayez pu fournir les informations demandées.

Ensuite, avec « Mon projet immo », vous pourrez suivre pas à pas votre projet. Pour gagner du temps, avec « Mon projet immon », chacun peut déposer en ligne les pièces justificatives demandées au fil de la concrétisation de son projet.

Les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté présents au salon de l’Habitat vous apporteront toutes les informations actualisées en matière d’assurance emprunteur, d’assurance habitation et même sur la possibilité de faire évoluer à la hausse ou à la baisse les mensualités de remboursement.

Infos +

  • Jeu-Concours «40 ans du salon»

Boostez vos projets et tentez de remporter 7.500 euros offerts par Crédit Agricole Franche-Comté, Square Habitat et Micropolis.

Infos pratiques :

  • Salon de l’Habitat
  • Micropolis Besançon, 3 Boulevard ouest
  • Dates : 18, 19, 20 octobre
  • Billets : Entrée gratuite à télécharger ici
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’enseigne de prêt-à-porter Naf Naf en redressement judiciaire

Si de nombreux secteurs subissent de plein fouet la crise économique liée à la crise sanitaire du covi19, les enseignes de prêt-à-porter ne sont pas épargnées dont Naf Naf. L'entreprise est en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Deux magasins de la marque sont installés à Besançon depuis de nombreuses années.

Auriez-vous envie de tout casser pour vous détendre à Besançon ?

C'est l'idée de Clément Ducret, 24 ans, et Lucas Chartier, 25 ans, deux jeunes entrepreneurs bisontins : créer un lieu où tout le monde pourrait venir se défouler dans le but d'évacuer son stress… Ce concept de salle de défoulement existe aux États-Unis, au Canada, et dans des grandes villes de France . Avant de lancer le concept à Besançon, les deux entrepreneurs lancent un questionnaire à la population…

« La réussite de la prochaine rentrée de l’apprentissage dépendra de la capacité des entreprises à proposer des contrats aux jeunes alors qu’elles n’auront pas encore surmonté la crise »

Face à la crise du Coronavirus, le secteur de la métallurgie a subi un violent coup d’arrêt en Franche-Comté, région très industrielle dans laquelle l’interdépendance entre les différents secteurs d’activité est forte. Pour le président de l’UIMM Franche-Comté, Jean-Luc Quivogne, "la réussite de la reprise de l’activité dans cette nouvelle période de sortie progressive du confinement est donc vitale pour toutes nos entreprises et c’est par l’engrangement des commandes qu’elles pourront se relever. Le futur plan national de relance du Gouvernement sera déterminant".

EMCO à Dampierre : « C’est une véritable révolution technologique qui se dessine »

LA PAROLE AUX ENTREPRISES • La Communauté de commune de Jura Nord propose une série d’articles sur "l’après-crise" et donne la parole aux entrepreneurs et acteurs associatifs. Ce lundi 25 mai, la collectivité publie une interview du leader européen du tapis d’entrée dont le siège français est basé à Dampierre, la société EMCO France, dont nous nous faisons le relais. Cette entreprise a subi de plein fouet la crise sanitaire avec un arrêt brutal et total de son activité le 17 mars dernier. Son directeur général, Anselme Hoffmann, mise aujourd’hui sur la commande publique pour rebondir et retrouver au plus vite de la croissance. Pour lui, il faudra intégrer plus de télétravail dans les process d’entreprises, enseignement essentiel à tirer de ce marasme sans précédent.

Tourisme et restauration : des députés inquiets. Danielle Brulebois s’alarme des annulations « en cascade » dans le Jura

Plusieurs députés ont plaidé mardi soir pour une réouverture rapide des bars et restaurants, et plus généralement pour une relance du tourisme, des secteurs à "sauver" selon eux dans la crise du coronavirus. La députée LREM du Jura Danielle Brulebois s'inquiète des annulations des réservations en raison du classement rouge de son département. Elle  réclame "une carte départementalisée" et non régionale.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.45
ciel dégagé
le 27/05 à 6h00
Vent
4.68 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
85 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune