Le Modem du Doubs appelle Emmanuel Macron à "entendre la souffrance" sincère des Gilets Jaunes

Publié le 26/11/2018 - 14:29
Mis à jour le 26/11/2018 - 14:29

Le président du Modem du Doubs, Laurent Croizier, appelle dans un communiqué le président de la République et le gouvernement, à entendre, dans le mouvement citoyen des gilets jaunes, « la sincérité de ces femmes et ces hommes en souffrance ».

illustration ©d.Poirier ©
illustration ©d.Poirier ©

Le MoDem du Doubs condamne avec fermeté toutes les violences qui ternissent le mouvement des gilets jaunes ainsi que les actions qui entravent la liberté de circuler des Français et empêchent la vie économique de notre pays. Nous saluons le professionnalisme et le sang-froid des forces de l'ordre sans qui les incidents seraient plus nombreux et le bilan plus lourd.

Ce mouvement citoyen spontané glisse jours après jours vers des comportements et des discours extrêmes et politiques, très éloignés des revendications sociales et économiques initiales.

Nous avons cependant beaucoup de respect envers les citoyens, parmi les gilets jaunes, qui expriment leur détresse devant la difficulté à boucler les fins de mois, élever leurs enfants, payer leur carburant, se loger, se chauffer ou se nourrir.

"Nous appelons le Président de la République, les membres du gouvernement et les Parlementaires à entendre, parmi les gilets jaunes, la sincérité de ces femmes et ces hommes en souffrance"

Ce qui nous apparaît clair, c’est que les revendications vont bien au-delà de la fiscalité écologique et du prix du carburant. Parmi les gilets jaunes, figurent des Français responsables, modestes, pour qui la vie n’est pas facile, exaspérés de faire des efforts sans jamais en voir le fruit.

Contrairement à ce que voudraient faire croire les oppositions, cette souffrance ne date pas de mai 2017. Cette souffrance, c’est l’échec de près de 40 ans d’inaction politique, d’incapacité des majorités successives à sortir la France de sa dépendance au pétrole et de la préparer progressivement à la transition écologique ; des décennies d’incapacité à moderniser et réformer notre pays pour le sortir du chômage de masse, le préparer à la révolution numérique ou à la concurrence internationale.

Cette souffrance, c’est à notre majorité qu’il appartient d’y répondre sans promesses intenables ou démagogiques, c’est la nature même de notre engagement humaniste.

Nous appelons le Président de la République, les membres du gouvernement et les Parlementaires à entendre, parmi les gilets jaunes, la sincérité de ces femmes et de ces hommes en souffrance.

S’il n’est pas question de remettre en cause la fiscalité écologique, nous appelons au dialogue et à plus d’accompagnements pour les plus modestes, une plus grande progressivité ne devant pas être un tabou.

Nous attendons également des déclarations du Président de la République qu’il dresse auprès des Français les perspectives du nouveau contrat social et fiscal que nous construisons pour le pays, qu’il rappelle notre engagement à préparer le pays pour l’avenir, à baisser la dépense publique et les dépenses de fonctionnement de l’État, à mieux rémunérer le travail, dans l’intérêt de tous, y compris des plus modestes.

Le Président de la République et le Gouvernement ont ce devoir de chercher à fédérer les Français, de réconcilier le pays et lui permettre de retrouver rapidement son unité.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l’ont à nouveau chanté. Moins d’une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d’après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux « premiers de corvée »

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d’Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s’est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les « Livres dans le Boucle ». La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : “Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre…”

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu’un bilan, c’est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.86
légère pluie
le 29/05 à 18h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %