Le premier centre communal de vaccination anti-covid à Besançon est ouvert : 100 vaccins par jour prévus

Publié le 08/01/2021 - 18:40
Mis à jour le 08/01/2021 - 17:44

Le premier centre communal de vaccination réservé aux personnes prioritaires a ouvert le 7 janvier au gymnase Résal à Besançon. Ce vendredi, 25 personnes ont été vaccinées. Objectif de ces prochains jours : 100 vaccins par jour.

Ce premier centre communal de vaccination bisontin est destiné, pour l'instant, aux personnes dites prioritaires identifiées par le ministère de la Santé : personnels de santé, sapeurs-pompiers, aides à domicile de plus de 50 ans ou à risque. La maire de Besançon Anne Vignot s'est rendu sur place ce vendredi à 15 heures pour visiter l'installation. Vingt-cinq personnes se sont faites vaccinées lors de cette première journée d'ouverture dont de nombreux sapeurs-pompiers.

Ces vaccinations sont uniquement sur rendez-vous. Les personnes prioritaires sont prévenues.

Une fiole de vaccins = 5 injections

Chaque fiole contenant le vaccin compte cinq injections. Le liquide, à la sortie de son lieu de fabrication, est conservé à -70 degrés, puis conservé pendant 5 jours maximum dans les réfrigérateurs classiques des pharmaciens, médecins, etc. Une fois sorti pour l'injection, le vaccin peut rester à température ambiante pendant 6 heures maximum.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté, deuxième région la plus touchée par la hausse des décès lors de la 2e vague

Selon une étude de l'Insee publiée le 11 janvier 2021, entre le 1er septembre et le 28 décembre 2020, 11 976 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté, soit 25 % de plus qu’en 2019 et 27 % de plus qu’en 2018. La Bourgogne Franche-Comté est la deuxième région la plus impactée par la hausse des décès lors de la 2e vague. Cette évolution est toutefois encore provisoire et sera révisée à la hausse dans les prochaines semaines.

Variant britannique du Covid-19 : la première contamination à Rennes ne correspond pasLire plus

La première contamination du cluster détecté près de Rennes dans un centre gériatrique ne correspond pas au variant britannique du coronavirus VOC 202012/1 , a annoncé vendredi l'agence régionale de santé (ARS) Bretagne.

Jeudi, le ministère de la Santé avait annoncé la détection de deux « clusters à risque » du variant britannique du coronavirus, plus transmissible, en Bretagne et à Bagneux, en Île-de-France.

Covid-19 : les premières vaccinations du personnel effectuées au CHU de Besançon

Après avoir réceptionné les 4.875 premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech anti-covid le 5 janvier 2021, le CHU de Besançon a commencé à assurer les approvisionnements en vaccins sur son territoire et a ouvert son centre de vaccination anti-Covid. La campagne de vaccination a également démarré ce jeudi 7 janvier pour les personnels du CHU.

Politique

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…

Laurent Croizier veut faire du Doubs « le département pilote pour une vaccination à grande échelle »

Dans un communiqué commun du 6 janvier, Laurent Croizier, président du MoDem du Doubs et Cyril Moulin, Référent santé du MoDem du Doubs et président de l'Ordre des Infirmiers Comtois, proposent que le département du Doubs devienne "département pilote pour vaccination à grande échelle des personnes les plus à risque et les plus exposées".

Violences à Washington : Macron appelle à « ne rien céder » face à « la violence de quelques-uns » contre les démocraties

+ Vidéo •

"Nous ne cèderons rien à la violence de quelques-uns qui veulent remettre en cause" la démocratie, a déclaré le président français Emmanuel Macron dans une vidéo ce jeudi 6 janvier 2021, après l'intrusion de manifestants pro-Trump dans le Capitole mercredi soir à Washington.

Couvre-feu avancé à 18h : des maires perplexes

Quid de l'utilité d'avancer le couvre-feu dans 15 départements en France ? Les maires des villes concernées ont parfois du mal à comprendre en quoi avancer le couvre-feu de deux heures va réellement améliorer la situation sanitaire. De Besançon à Nancy en passant par Belfort, Metz ou Vesoul, petit d'horizon des réactions de plusieurs maires de l'est de la France.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.31
légères chutes de neige
le 15/01 à 15h00
Vent
3.23 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
98 %

Sondage