Les maraîchers, « oubliés » dans le plan d’action sécheresse

Publié le 28/05/2019 - 14:35
Mis à jour le 28/05/2019 - 14:15

La Confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté dit "regretter la différence de traitement du Conseil Régional"concernant la sécheresse de 2018 entre les éleveurs et les maraîchers, dans un communiqué du 28 mai 2019.

secheresse_france_mais.jpg
© DR
PUBLICITÉ

Communiqué de presse de La Confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté : « Les maraichers, oubliés du Conseil Régional face à la sécheresse de 2018″

« L’aide exceptionnelle sécheresse 2018 mise en place par la Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté a été calculée sur la base du nombre d’Unités Gros Bovins ayant mis bas détenus au titre de la campagne 2018. Seuls les éleveurs ont pu en bénéficier.

Les maraîchers « très affectés » par la sécheresse

Les maraîchers, pourtant très affectés par l’épisode climatique de 2018 n’ont pas eu accès à cette aide !

La Confédération paysanne a proposé un modèle d’indemnisation et insiste, malgré les deux courriers pour faire part de cette injustice laissés sans réponse par le Conseil Régional, pour demander la mise en place d’une aide sécheresse pour les producteurs de végétaux.

« Un défaut de communication auprès des paysans »

Par ailleurs, nous regrettons le défaut de communication auprès des paysans concernant ce dispositif d’aide. Le dossier n’a été disponible que par voie informatique et les paysans n’ont pas été informés de la modification de la date buttoir pour renvoyer leur dossier du 31 mars au 30 avril.

De plus, le changement dans les critères d’éligibilité (passage d’une aide attribuée sur la base des UGB présents sur l’exploitation à une aide attribuée sur la base des UGB ayant mis bas) a été fait sans concertation avec notre syndicat, bien que l’impact sur le montant de l’aide n’ait pas été négligeable. A l’avenir il est souhaitable que tous les syndicats agricoles soient associés tout au long du processus pour définir les modalités d’attribution des aides les concernant.« 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.79
couvert
le 18/06 à 15h00
Vent
0.76 m/s
Pression
1012.94 hPa
Humidité
57 %

Sondage