Les priorités du sénateur UDI du Doubs Jean-François Longeot

Publié le 17/10/2016 - 14:32
Mis à jour le 17/10/2016 - 16:04

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et députés de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles au niveau local, régional et national. Le sénateur UDI du Doubs Jean-François Longeot a été le second à nous répondre. Il souhaite notamment que l'Etat fasse confiance aux élus ruraux, développer une "véritable politique de l'aménagement du territoire" et développer "une vraie politique industrielle au niveau national"...

 ©
©

Priorités au niveau local et régional : Faire confiance aux élus !

L’Etat ne fait plus confiance aux élus ruraux, alors qu’il faut leur accorder plus de souplesse, pour discuter, réfléchir et définir les conditions les plus favorables à une meilleure organisation de l’administration territoriale.

La France est multiforme, on ne peut pas imposer un modèle unique. Il faut respecter les spécificités locales.

Face au désarroi des élus ruraux dans l’exercice de leur mandat, face à l’accumulation de mesures, face aux baisses des dotations, face à la volonté de la suppression de la commune rurale, il y a urgence à relancer une réelle politique de développement rural.

C’est en laissant aux élus ruraux leurs modes d’action qu’ils pourront développer leur territoire, la cohésion de notre pays en dépend.

Il faut reconnaître l’engagement sans borne des élus au service de l’intérêt général, cesser de les déstabiliser par toute cette prolifération normative. Leur rôle est primordial dans les domaines des solidarités humaines et territoriales.

La commune rurale est aujourd’hui dévoyée, dévitalisée de son rôle clé auprès des citoyens.

Il faut davantage faire confiance aux élus plutôt que de les déposséder de leur responsabilité.
Il faut lutter contre cette vision de l’aménagement du territoire qui concentre au lieu de répartir.

  • Développer une véritable politique de l’aménagement du territoire

L’aménagement du territoire est le grand absent de la politique du Gouvernement actuel alors que l’aménagement du territoire sera pourtant avec l’emploi l’un des plus grands défis du XXIè siècle.

En effet, il répond à un double objectif crucial : garantir la justice spatiale en venant en aide aux territoires défavorisés et améliorer l’organisation économique du pays.

Effectivement, c’est bien la « France d’à côté », celle des territoires ruraux, des zones périurbaines, qui a disparu des radars des politiques publiques depuis 5 ans. La politique menée par le Gouvernement le confirme : suppression de plus de la moitié des chefs-lieux de cantons de France, modification de la représentation politique des territoires ruraux avec le redécoupage des cantons, loi de Nouvelle organisation de la République avec la mise en place de grandes intercommunalités sans tenir compte des réalités des élus…

La pression liée à l’organisation territoriale à « marche forcée » et au financement des collectivités participent à la création d’un climat difficile qui ne doit pas pour autant aboutir à la résignation des maires de ces communes de la République.

LE MONDE RURAL CHANGE, VITE. En moyenne sa population augmente. L’attractivité naturelle de ces territoires ruraux est bien réelle. La demande sociale croît et les élus restent entreprenants et mobilisés.

Aménager le territoire, c’est enfin prendre conscience de l’espace français comme richesse et comme devoir, offrir à ces territoires la même attention que celle portée au développement des métropoles, en y consacrant les moyens nécessaires. UN VRAI DÉFI !!!

Priorités au niveau national : Développer une vraie politique industrielle

Faute de volonté politique forte, d’une incapacité des dirigeants à concevoir une politique industrielle cohérente et pragmatique, l’affaire Alstom révèle cette absence de politique industrielle française.

Il est nécessaire de développer en France une culture de localisation de l’emploi en lien avec la commande publique en France 

Je pense que l’industrie française n’a même pas besoin de l’argent de l’État. L’industrie française a besoin d’un gouvernement qui négocie au niveau européen des conditions équitables pour constituer des groupes mondiaux.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

priorités 2017

Les priorités du député-maire de Dole, Jean-Marie Sermier

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. Jean-Marie Sermier, député-maire de Dole Les Républicains nous a répondu…

Les priorités de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. Le maire de Besançon et président du Grand Besançon nous a répondu…

Les priorités de Christine Bouquin, présidente du département du Doubs

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. Christine Bouquin, la présidente du Département du Doubs nous a répondu…

Les priorités du président du conseil départemental de Haute-Saône, Yves Krattinger

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. Le président PS du conseil départemental de Haute-Saône, Yves Krattinger, nous a répondu...

Les priorités du député de Haute-Saône Alain Chrétien

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. Le député Les Républicains de Haute-Saône, Alain Chrétien, nous a répondu...

Les priorités du sénateur du Doubs Martial Bourquin

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. Le sénateur PS du Doubs et maire d'Audincourt Martial Bourquin nous a répondu...

Les priorités de la présidente de Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. La présidente de région Bourgogne Franche-Comté PS Marie-Guite Dufay nous a répondu...

Les priorités du sénateur du Territoire de Belfort Cédric Perrin

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. Le sénateur Les Républicains du Territoire de Belfort et maire de Beaucourt Cédric Perrin a été le huitième élu à nous répondre...

Les priorités de la députée du Doubs Barbara Romagnan

À la veille des échéances électorales de 2017,maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et député(e)s de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du Grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles aux niveaux local, régional et national. La députée PS du Doubs Barbara Romagnan a été la septième élue à nous répondre...

Politique

Le Rassemblement national de Bourgogne Franche-Comté s’insurge contre la situation actuelle des apprentis d’origine française…

Après une l'affaire médiatisée de Laye Fodé Traoré, l'apprenti pour lequel le boulanger bisontin Stéphane Ravaclay a mené une grève de la faim, Julien Odoul, Jacques Ricciardetti (élus RN) tiennent à s'exprimer dans un communiqué de presse commun ce mois de janvier 2021.

Davos: pandémie, « virus des inégalités » et rebond chinois au menu

Le Forum économique mondial, qui abandonne cette année les neiges de Davos au profit d'un format complètement virtuel, s'est ouvert lundi 25 janvier 2021 avec le discours du président chinois Xi Jinping, dont le pays semble avoir tourné la page du coronavirus, sur le plan économique du moins. Plus tard dans la journée, la présidente de la BCE Christine Lagarde débattra, aux côtés du ministre français de l'Economie Bruno Le Maire, de son homologue allemand Peter Altmaier et du PDG de Goldman Sachs, de la manière de "restaurer la croissance économique".

Un troisième confinement inéluctable ?

Semaine cruciale •

"Il faudra probablement aller vers un confinement" dont les conditions relèvent d'une "décision politique", pour faire face aux variants du coronavirus qui "changent complètement la donne" sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. L'Élysée a fait savoir dimanche soir que la décision serait prise mercredi en fonction des chiffres et des dernières données sur les différents variants.

Castex n’a « jamais été convaincu » par la création d' »immenses régions »

À l'occasion d'un déplacement en Alsace samedi 23 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex a dit n'avoir "jamais été convaincu" par la création d'"immenses régions", qui ne répondent pas "aux besoins grandissants" de proximité. Ce qui n'a pas manqué de réjouir le fédéraliste bisontin Jean-Philippe Allenbach du Mouvement Franche-Comté

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.84
couvert
le 26/01 à 15h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
55 %

Sondage