Macron en Bourgogne: Emmannuelle Wargon rencontre des "gilets jaunes" 

Publié le 07/02/2019 - 16:38
Mis à jour le 07/02/2019 - 16:38

Train de vie des élus, justice fiscale ou encore pouvoir d’achat: la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon a écouté  jeudi à Autun une délégation de six « gilets jaunes » en marge du déplacement d’Emmanuel Macron en Saône-et-Loire.

Train de vie des élus, justice fiscale ou encore pouvoir d'achat: la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon a écouté  jeudi à Autun une délégation de six
Train de vie des élus, justice fiscale ou encore pouvoir d'achat: la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon a écouté jeudi à Autun une délégation de six "gilets jaunes" en marge du déplacement d'Emmanuel Macron en Saône-et-Loire. ©

Dans une salle de réunion du parc des expositions de la ville, Mme Wargon a échangé pendant plus d'une demi heure avec ces "gilets jaunes" venus d'Autun, Montceau-les-Mines ou encore Paray-le-Monial, qui souhaitaient rencontrer M. Macron.

Certains ont demandé "plus de contrôle des salaire des politiques", estimant qu'il faut "revoir les salaires des hauts fonctionnaires" ou encore "remettre le citoyen au coeur de la vie politique", dénonçant "les ors de la république".

Emmanuelle Wargon écoute, prend des notes, et répond à la délégation. "Votre question est vraiment légitime. Je sens une vraie remise en cause, une vraie défiance des Français envers leurs dirigeants""C'est surtout la hausse des taxes. Et il y a beaucoup de gens qui n'ont plus rien après le 15 du mois, on s'endette", lance Anthony Dirand, un chauffeur routier de 27 ans.

Elsa Mercier, 33 ans, traductrice libérale, raconte les "drames personnels des parents qui ne peuvent pas aider leurs enfants dans le besoin", ou de ceux qui voient "parents ou grands-parents dépérir dans des Ehpad où les pauvres aides-soignantes sont deux par service et payées au SMIC""Et puis il y a la catégorie qui est tout juste au dessus, qui s'en sort mais qui est à la merci du moindre accident de la vie", ajoute Pierre-Henri Janin, un retraité.

"On a un système assez redistributif en France mais ça ne veut pas dire qu'il résout toutes les situations individuelles", reconnaît Mme Wargon. "On essaie de trouver le bon équilibre" entre "ceux qui n'ont pas de revenus du travail", ceux qui gagnent "à peu près le SMIC" et les tranches "où toutes les aides s'arrêtent".

"Vous nous l'avez bien mise sur la tête", reprend Bernard Nicolaou, un retraité de 74 ans, à propos de la CSG. "On a compris que ça n'allait pas, du coup on a fait un retour en arrière", répond la ministre. "Cette crise il va falloir qu'elle se termine", lance finalement l'un des participants à Mme Wargon, qui promet, avant de prendre congé, de "faire part au président" de leur discussion.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l’ont à nouveau chanté. Moins d’une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d’après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux « premiers de corvée »

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d’Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s’est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les « Livres dans le Boucle ». La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : “Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre…”

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu’un bilan, c’est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Politique

Volte-face : les bars de Besançon pourront finalement diffuser les Jeux olympiques de Paris !

EXCLUSIVITÉ • Suite aux polémiques autour de la diffusion des JO sur les terrasses bisontines, nous avons contacté la Ville de Besançon. Abdel Ghezali, premier adjoint en charge des Sports, a affirmé que la mesure interdisant l’installation d’écrans en extérieur serait suspendue dès vendredi 26 juillet 2024, et cela, jusqu’à la fin des épreuves sportives. Cela inclut également les Jeux paralympiques.

Laurent Croizier s’insurge contre l’arrêté interdisant la diffusion des JO sur les terrasses bisontines…

Dans une lettre adressée en date du 24 juillet 2024 à Anne Vignot, la maire de Besançon, le député du Doubs demande à ce que les restaurateurs et cafetiers bisontins puissent installer des écrans sur leur terrasse ou à l’intérieur de leur établissement qui seraient visibles depuis la voie publique…

Macron : pas de nouveau gouvernement avant la fin des JO, appel aux partis à “faire des compromis”

Emmanuel Macron a affirmé mardi 23 juillet 2024 qu'il ne nommerait pas de nouveau gouvernement avant la fin des Jeux olympiques, "mi-août", au nom de la "trêve" qu'il a invoquée, faisant valoir que l'inverse "créerait un désordre" pendant l'événement sportif planétaire organisé à Paris.

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.88
peu nuageux
le 25/07 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
57 %