Macron inverse la tendance en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 07/05/2017 - 23:58
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:41

Emmanuel Macron devance Marine Le Pen dans tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté, avec 60,48% des voix sur l'ensemble de cette région, où la candidate du FN était arrivée en tête au premier tour. 

Avec 39,52% des suffrages, la candidate frontiste réalise néanmoins un meilleur score qu'au niveau national et dépasse les 40% dans quatre départements. Au premier tour, elle était arrivée en tête avec 25,09% des voix contre 21,89% pour le leader d'En Marche!. 

La Bourgogne-Franche-Comté n'est "pas la région qui avait le plus voté pour Emmanuel Macron (au premier tour). Donc ça ne change pas entre le premier et le deuxième tour. C'est la France de l'Ouest et la France de l'Est qui s'opposent", a réagi la présidente socialiste de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay. L'élue a noté la "fracture qui s'instaure entre les villes qui, elles, votent plus Macron et les territoires ruraux qui ont beaucoup adhéré au Front National". 

"La France de l'Est, et notamment la Bourgogne-Franche-Comté, a donné un nombre considérable de voix à Marine Le Pen" au premier tour, a estimé François Patriat. Ce résultat "est une prise en compte par les Bourguignons du danger que représente le Front national", a ajouté le sénateur de Côte d'Or qui avait quitté le PS, fin mars, pour se consacrer à En Marche!. C'est dans ce dernier département, le seul à avoir placé Emmanuel Macron en tête au premier tour dans la région, que le candidat de 39 ans a réalisé son meilleur score au second, remportant 64,17% des suffrages contre 35,83% pour Marine le Pen. 

Il obtient même 75,95% des voix à Dijon, ville qui avait accueilli dans l'entre-deux tours un meeting de soutien à Emmanuel Macron, organisé à l'initiative du PS et rassemblant le Premier ministre Bernard Cazeneuve et plusieurs membres du gouvernement. 

Serré en Haute-Saône 

"Je suis fier de constater qu'à Dijon, le score de Marine Le Pen est bien plus faible qu'au national. Les Français et plus particulièrement les 
Dijonnais ont ainsi offert le visage d'une France résistante et attachée aux valeurs républicaines", s'est félicité François Rebsamen, maire PS de la ville et proche de François Hollande, qui s'était rallié à Emmanuel Macron après le premier tour. 

Le candidat d'En Marche! a été plébiscité davantage encore à Besançon, avec 77,81% des voix contre 22,91% pour Le Pen. Soutien de la première heure de M. Macron, le maire PS de la ville, Jean-Louis Fousseret, est membre du comité politique de son mouvement. 

L'ancien ministre de l'Economie devance aussi nettement Marine Le Pen dans le Doubs (63,77%), en Saône-et-Loire (61,63%), dans le Jura (61,37%), la Nièvre (59,92%) et le Territoire-de-Belfort (58,18%). Le résultat est plus serré en revanche en Haute-Saône où M. Macron 
l'emporte avec 51,71% des suffrages et dans l'Yonne (55,04%), les deux départements où Marine Le Pen obtient ses meilleurs scores (48,29% et 44,96% respectivement). "Je m'attendais à une bonne moyenne de Marine (Le Pen) en Bourgogne-Franche-Comté par rapport au niveau national", a déclaré  la chef de file locale du FN, Sophie Montel. "C'est une région où le nombre de voix du Front continue à augmenter, élection après élection (...) Ce score est de bon augure pour les législatives", a ajouté Mme Montel, candidate dans la 4e circonscription du Doubs en juin. 

Le taux d'abstention en Bourgogne-Franche-Comté s'élève à 22,65% et celui des votes blancs à 7,23% pour 2,68% de bulletins nuls. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

réaction 2e tour présidentielle

Présidentielle : B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle « ne partage pas ses propositions »

La députée PS,  qui se représente aux prochaines élections législatives dans la première circonscription du Doubs,  salue la victoire d'Emmanuel Macron sur le Front National. Mais pour Barbara Romagnan, la progression du FN, le taux d'abstentions, le nombre de votes blancs et nuls, sont autant d'indicateurs d'une perte de confiance. "C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote" précise-t-elle dans un communiqué. 

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du "premier président de la Ve République issu d'un mouvement citoyen…". Au lendemain de l'élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l'histoire qui se tourne.  

Présidentielle 2017 : la réaction de Sophie Montel (FN)

La députée européenne et conseillère régionale Sophie Montel se dit satisfaite de voir les scores du FN continuer à augmenter "élection après élection" notamment en Bourgogne Franche-Comté. "Le front républicain est mort (…) les gens vont nous rejoindre" a-t-elle déclaré.

Politique

Régionales : Denis Thuriot (LREM) se maintient pour le second tour

Mise à jour • Le candidat de la majorité présidentielle arrivé en quatrième position du 1er tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté avec 11,7 % des voix a décidé de maintenir sa liste "La Région partout et pour tous " pour le second tour du dimanche 27 juin 2021. Une décision qui ouvre la voie à une quadrangulaire.

La droite en passe de conserver la grande majorité des départements en Bourgogne-Franche-Comté

Départementales 2021 • La prime aux sortants a fonctionné en Bourgogne-Franche-Comté où la droite, qui détient six des huit départements de la région, est en bonne position pour conserver la majorité des conseils départementaux dans son escarcelle, avec un vote RN globalement en baisse.

Régionales : chute de la participation, les sortants bien placés

Quel crédit accorder et quelles conclusions tirer d''élections alors que moins d'un seul électeur sur trois en France s'est exprimé dans les urnes ? Jamais les Français n'ont autant boudé une élection dimanche au  premier tour des régionales et départementales, marqué par la solidité des présidents de région sortants et un résultat loin des espérances pour le Rassemblement national.

Régionales et départementales : vivez en direct la soirée électorale

Ce premier tour de ces élections régionales et départementales a été marqué par une très forte abstention de 69,3% en Bourgogne Franche-Comté. Selon les premières estimations, Marie-Guite Dufay (PS) créé la surprise. Elle serait en tête du scrutin devant le RN de Julien Odoul (23,8%), de Gille Platret (Union de la droite) à 20,9% et Denis Thuriot (LREM) à 12,7%. Stéphanie Modde (EELV) frôlerait les 10% et pourrait se maintenir pour le second tour.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.35
légère pluie
le 21/06 à 21h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
100 %

Sondage