Alerte Témoin

Présidentielle : entre éclats de joie, soulagements et rébellions au Kursaal de Besançon

Publié le 07/05/2017 - 22:30
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:41

Les réactions sont mitigées au Kursaal de Besançon, ce 7 mai à 20h, après l'annonce de l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République.

Beaucoup se disent "soulagés" de ne pas voir le Front National gagner la présidentielle. Pour certains "cela a été un vote par dépit" et non un "réel choix". D'un autre coté de la salle, la France Insoumise, accompagnée de Claire Arnoux scande "résistance". Ce second tour de l'élection présidentielle aura mêlé joies, soulagements et un sentiment de contre-attaque au Kursaal de Besançon. 

"Une fierté de voir un président de 39 ans élu"

La satisfaction se lit sur le visage de Denis Baud, militant du mouvement "En Marche". "C'est un mouvement citoyen qui n'avait rien à voir avec un parti politique classique" explique-t-il. "nous, qui sommes de la grande marche depuis avril 2016, nous sommes forcément fiers et heureux". "Toute les équipes qui vont entourer Emmanuel Macron auront maintenant une responsabilité énorme".

Le sentiment de satisfaction est également présent dans le discours de Marie-Guite Dufay, la présidente de région " C'est une grande émotion parce que j'ai le sentiment que c'est un moment très très historique. La France est en train d'entamer quelque chose de très nouveau".

"On se prépare à un quinquennat de lutte"

 Le contraste vient de la France Insoumise qui ne cache pas sa colère "c'est le résultat qu'on attendait c'est quand même désespérant que l'on se retrouve à choisir entre Emmanuel Macron qu'on avait déjà combattu dans les luttes sociales au moment de la loi Macron. Il est l'incarnation du libéralisme. On se prépare à un quinquennat de lutte." se révolte Claire Arnoux, candidate à la deuxième circonscription du Doubs.

Après l'effervescence des premières minutes, le Kursaal s'est vidé pour laisser place ,dehors, à une manifestation d'une quarantaine de jeunes pour la plupart cagoulés. "La loi travail, on oublie pas" ont-ils scandés jusqu'au Pont-Battant. La manifestation a été encadrée par les forces de l'ordre.

Une vingtaine de militants et de syndicats FSU se sont également retrouvés Place de la Révolution. "nous sommes plûtot satisfait car nous avions appelés à voter contre Marine Le Pen mais malgré tout nous combattrons contre le programme d'Emmanuel Macron sur l'école", indique un syndicat de la FSU.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

réaction 2e tour présidentielle

Présidentielle : B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle « ne partage pas ses propositions »

La députée PS,  qui se représente aux prochaines élections législatives dans la première circonscription du Doubs,  salue la victoire d'Emmanuel Macron sur le Front National. Mais pour Barbara Romagnan, la progression du FN, le taux d'abstentions, le nombre de votes blancs et nuls, sont autant d'indicateurs d'une perte de confiance. "C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote" précise-t-elle dans un communiqué. 

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du "premier président de la Ve République issu d'un mouvement citoyen…". Au lendemain de l'élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l'histoire qui se tourne.  

Présidentielle 2017 : la réaction de Sophie Montel (FN)

La députée européenne et conseillère régionale Sophie Montel se dit satisfaite de voir les scores du FN continuer à augmenter "élection après élection" notamment en Bourgogne Franche-Comté. "Le front républicain est mort (…) les gens vont nous rejoindre" a-t-elle déclaré.

Politique

3.400 lits d’hospitalisation ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français

Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit gérer l'épidémie de coronavirus, les chiffres publiés mardi 29 octobre 2020 par son ministère vont rappeler la crise des hôpitaux à son bon souvenir. Selon l’étude, un peu plus de 3.400 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français. Dans le même temps, ils ont créé 1.500 places d’hospitalisation partielle.

Elevages de visons interdits « sous cinq ans » : un élevage concerné en Franche-Comté

En plus de la prochaine interdiction de la présentation d'animaux sauvages dans les cirques, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi 29 septembre la fin de l'élevage de visons pour la fourrure d'ici 2025. Des décisions très attendues depuis des décennies par tous les défenseurs des animaux. En Franche-Comté, un élevage en Haute-Saône est concerné.

Sénatoriales en Bourgogne-Franche-Comté : prime au sortant…

Physionomie région • Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS). Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

Sénatoriales 2020 : trois sénateurs réélus en Côte d’Or

1.638 grands électeurs étaient invités à voter dans le département du Doubs pour élire trois  nouveaux sénateurs et départager les candidats inscrits sur six listes. Alain Houper et Anne-Catherine Loisier de la liste d'union de la droite et du centre sont réélus (701 voix - 43,37%). François Patriat conserve également son siège avec sa liste "Territoires et Liberté" (428 voix -26,6%)

Sénatoriales : Dominique Vérien (UDI) réélue. Jean-Baptiste Lemoyne (REM) passe au second tour

1.118 grands électeurs étaient invités à voter dans le département de l'Yonne pour élire deux nouveaux sénateurs et départager les sept candidats en lice. La sénatrice UDI sortante Dominique Vérien a été réélue au premier tour avec 64,04% des suffrages (698 voix). Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne (REM) a été élu au second tour avec 52,56% des voix.

Sénatoriales 2020 : Cédric Perrin réélu dans le Territoire-de-Belfort

382 grands électeurs du Territoire de Belfort étaient appelés à voter ce dimanche 27 septembre 2020 pour renouveler le seul et unique siège de sénateur  dans le département et départager cinq candidats. Cédric Perrin, 46 ans, a été réélu avec 72,24 % des suffrages pour un deuxième mandat de sénateur.

Sénatoriales 2020 : Alain Joyandet et Olivier Rietmann (LR) élus en Haute-Saône

LR en force • Les 972 grands électeurs de Haute-Saône étaient ont voté ce dimanche 27 septembre 2020 pour deux sièges de sénateurs dans le département. 10 candidats se présentaient lors de ce scrutin majoritaire. Alain Joyandet (LR) a été réélu dès le premier avec 55,50% des suffrages (515 voix). Olivier Rietmann (LR) , maire de Jussey  a été élu au second tour avec 497 voix.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.88
légère pluie
le 01/10 à 21h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
97 %

Sondage