Manifestation : la gendarmerie appelle à la prudence

Publié le 17/11/2018 - 12:27
Mis à jour le 17/11/2018 - 12:27

Suite aux différents accidents lors des manifestations en France des gilets jaunes ce samedi 17 novembre 2018, la gendarmerie appelle, elle aussi, à la prudence.  

gendarmerie

"Dans le cadre de la manifestation engagée par le mouvement des « gilets jaunes », les principales actions se composent de barrages filtrant ou bloquant sur les principaux axes routiers.

Face au drame qui vient de survenir dans le département de l’Isère, des réactions instinctives de certains usagers de la route bloqués sont à proscrire. Comme par exemple le fait de forcer le barrage des manifestants (sans gravité) à Beaume-les-Dames ou, l’idée de faire demi-tour sur une autoroute ou une voie rapide.

La gendarmerie invite tous les protagonistes (manifestants et non manifestants) à faire preuve de la plus grande prudence et de patience.

Les usagers de la route doivent veiller à respecter scrupuleusement les règles élémentaires de prudence et le code de la route afin de garantir l’absence de nouveaux drames. Le brûlage de palettes ou de pneumatiques peut également être vecteur de danger routier par la fumée créée qui masque toute visibilité.

Enfin, le droit à manifester est un droit fondamental qui n’exonère pas les participants (manifestants et non-manifestants) de leurs responsabilités civiles et pénales".

(communiqué de la gendarmerie)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.99
ciel dégagé
le 29/11 à 6h00
Vent
3.13 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %

Sondage