Alerte Témoin

Sécurité, fichiers inaccessibles, port d'arme : des policiers municipaux de Besançon en grève le 16 novembre 2016

Publié le 08/11/2016 - 17:55
Mis à jour le 18/04/2019 - 13:43

Des agents de la police municipale de Besançon ont déposé un préavis de grève pour mercredi 16 novembre 2016. Pourquoi ? Les agents sont "en colère" et dénoncent un manque d'écoute de la part de l'Etat, "aucun moyen de travailler en sécurité" et ont de nombreuses revendications...

"Toujours plus de sollicitations des policiers municipaux par l'Etat, de nouvelle prérogatives sans cesse mais jamais de reconnaissance, et pire : aucun moyen de travailler en sécurité !" déplore le secrétariat fédéral de la police municipale de Besançon dans un communiqué. Il est également expliqué que "Trop de collègues patrouillent encore sans gilet pare-balles et sans arme de poing : comment dire aux Français que les policiers municipaux sont la troisième force de sécurité alors que dans ces conditions, ils ne peuvent déjà pas assurer la leur !" 

Selon le secrétariat fédéral, les policiers municipaux travaillent "malgré des promesses sans même pouvoir contrôler l'identité d'une individu alors que nous sommes en état d'urgence ou plus ridicule encore, sans pouvoir simplement interroger les fichiers des immatriculations ou des véhicules volés ou bien encore des personnes recherchées !" 

Les agents en grève demandent :

  • "la généralisation de l'arme de poing et des moyens de protections,
  • la revalorisation ISF et intégration dans le calcul pour la retraite,
  • des mesures "Etat d'urgence" : armement
  • la création d'une catégorie A équivalente au reste de la FPT,
  • un armement en 9mm semi-automatique,
  • une création de cadre d'emploi ASVP/CSU,
  • un accès aux fichiers indispensables pour travailler,
  • une revalorisation salariale,
  • la généralisation des communications PN-GD/PM,
  • le bénéfice de la catégorie active pour tous A/B/C."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

arme police municipale

Municipale 2020 : pour ou contre l’armement de la police municipale ?

VIDEOS • Les candidats à l'élection municipale de Besançon sont-ils pour ou contre l'armement de la police municipale ? Et que proposent-ils pour la sécurité à Planoise ainsi que dans les autres quartiers de Besançon ? Découvrez leurs réponses…

Municipale 2020 à Besançon : K. Bouhassoun ne souhaite pas équiper la police municipale d’armes létales

La question de l'armement de la police municipale est l'un des sujets forts de cette campagne pour l'élection municipale 2020 à Besançon. Si des candidats sont pour l'armement létal des policiers municipaux, Karim Bouhassoun, candidat du mouvement Bisontines-Bisontins, ne l'intègre pas dans son programme sur la sécurité selon un communiqué du 9 décembre 2019.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite armer la police municipale « par conviction »

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020. Parmi elles, l'armement et de le doublement des effectifs de la police municipale…

La question de l’armement de la police municipale à nouveau sur la table à Besançon…

Suite à la fusillade de Strasbourg, L’État a porté le plan Vigipirate au niveau "urgence attentat". Ce 13 décembre 2018, Jean-François Longaretti, secrétaire départemental mairie et CAGB Force ouvrière, adresse une lettre à Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, pour lui parler de l'armement de la police municipale.  

Armement de la police municipale à Besançon  : la note de service qui met le feu aux poudres

Une note de service de la direction générale des services de la Ville rappelant les règles de sécurité aux policiers municipaux vient de relancer le débat de l'armement de la police municipale de Besançon. L'élu d'opposition Jacques Grosperrin (LR) estime que la police municipale n'est plus en mesure de protéger les Bisontins. Le syndicat CFTC Unsa a lancé un appel à la grève pour le lundi 29 octobre.

Armer la police municipale : Jacques Grosperrin estime que  le maire de Besançon « ne peut plus reculer »

Ce samedi 6 octobre 2018, des policiers municipaux sont intervenus dans le quartier Planoise suite à un coup de feu. Pour le président du groupe LR  au conseil municipal de Besançon, le maire En Marche  "ne peut plus reculer" et indique que "le port d’armes à feu est une revendication de 95 % des policiers municipaux de Besançon".

Social

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

General Electric promet des embauches en France dans l’éolien en mer

General Electric continuera à embaucher en France sur ses trois sites dédiés à l'éolien en mer, a assuré mardi le président de GE Renewable Energy Jérôme Pécresse, qui vise un total de 1 400 emplois d'ici à la fin 2021 alors que 753 postes seraient supprimés selon des sources syndicales, à Villeurbanne ou encore Belfort.

Manifestation : 200 personnes dans les rues de Besançon ce samedi

Mise à jour • Le syndicat Force Ouvrière Conseil régional avait appelé à manifester ce samedi 12 septembre 2020 à Besançon et à faire grève le 17 septembre pour "revendiquer un société plus juste et bienveillante" dans le cadre de la crise sanitaire. Le cortège a été rejoint par des Gilets Jaunes et le collectif de la Vigie des Vaites.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.13
couvert
le 01/10 à 6h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
91 %

Sondage