Alexia Daval : des aveux et "un début de vérité"

Publié le 31/01/2018 - 11:38
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:32

Me Jean-Marc Florand, l’avocat de la famille d’Alexia, s’est exprimé mercredi 31 janvier 2018 au lendemain des aveux et de la mise en examen pour meurtre sur conjoint de Jonathann Daval. Selon Me Florand, les parents d’Alexia n’avaient pas connaissance de violences au sein du couple de leur fille, qui suivait un traitement pour l’aider à tomber enceinte.




 

 ©
©

L'enquête, menée par la Section de recherches de la gendarmerie de Besançon en lien étroit avec les gendarmes de Haute-Saône et du Doubs, va désormais se poursuivre. L'objectif est d'éclaircir les zones d'ombre restant autour de la mort d'Alexia Daval, notamment le fait que son corps ait été retrouvé en partie calciné, ce que son mari affirme ne pas avoir fait.

  • Mardi, au deuxième jour de sa garde à vue à Besançon, Jonathann Daval a finalement avoué être l'auteur du meurtre de son épouse, qu'il a étranglée.
"Le réalisme de son avocat a poussé Jonathann à avouer en fin de garde à vue, hier. Ses aveux, dont je me réjouis, sont un début sur le chemin de la vérité. Il reconnaît avoir tué son épouse et avoir transporté le corps la nuit du drame" a indiqué le conseil de la famille d'Alexia. "Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour que ses déclarations (de M. Daval) correspondent à la réalité", a considéré Me Florand pour qui le décès de la jeune femme est "tout sauf un accident". A la disparition de sa femme, Jonathann Daval était apparu sans cesse effondré, en pleurs, soutenu par ses beaux-parents qu'il a continué à voir quasiment quotidiennement depuis la mort d'Alexia. 
  • "La comédie qu'il a jouée lui coûtera très cher dans l'esprit des jurés", a estimé l'avocat des parents, qui table sur un procès au mieux dans le courant de 2019.

Les parents  d'Alexia "veulent juste comprendre" 

Les aveux de M. Daval ont été un "coup très dur à encaisser, car ils avaient une confiance absolue en Jonathann", a-t-il ajouté en parlant de véritable sidération. "En trois mois, ils ont perdu leur fille dans des conditions atroces et maintenant également leur gendre, qui avait toute sa place dans leur famille. C'est beaucoup pour des braves gens qui avaient une vie tranquille et cadrée", a-t-il dit. "Ils n'ont rien vu venir. Maintenant, ils voudraient comprendre" sans accabler leur gendre a déclaré Me Jean-Marc Florand, lors d'une conférence de presse à Vesoul enHaute-Saône. 

La question des violences au sein du couple

Selon Me Florand, les parents d'Alexia n'avaient pas connaissance de violences au sein du couple de leur fille, qui suivait un traitement pour l'aider à tomber enceinte. L'avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, a affirmé que son client était la cible de "violences" de la part de sa femme, qui "en période de crise, pouvait avoir des accès de violence extrêmement importants".

 "Dans ce couple, il y avait une personnalité plus effacée et Alexia plus dominante, énergique, sportive, battante", a seulement rappelé Me Florand, sans vouloir ni confirmer ni infirmer les dires de son confrère. Les parents d'Alexia, tout comme sa soeur, "ont constaté des tensions comme dans tous les couples, mais rien de symptômatique", a affirmé M. Florand, tout en restant très prudent.

Le corps brûlé de la jeune femme avait été retrouvé le 30 octobre 2017, dissimulé sous des branchages dans le bois d'Esmoulins, près de Gray. Selon son mari, elle était partie courir l'avant-veille et n'est jamais revenue. C'est lui qui avait alerté les gendarmes, mais aucun témoin ne l'a vue courir ce jour-là. 

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

affaire daval

“Je voulais qu’elle se taise”: sortie du livre de l’avocat de Jonathann Daval

Me Randall Schwerdorffer, l’avocat bisontin de Jonathann Daval, condamné pour le meurtre de sa femme Alexia, livre son récit et son analyse de « l’affaire Daval » dans un ouvrage coécrit avec le journaliste Frédéric Gilbert et qui paraît ce jeudi  14 octobre 2021.

Affaire Daval : plus de 800.000 euros réclamés par la famille d’Alexia

Mise à jour • La famille d’Alexia Daval a réclamé lundi 22 février 2021 devant la cour d’assises de la Haute-Saône plus de 800.000 euros de dommages et intérêts à Jonathann Daval, condamné à 25 ans de réclusion criminelle en novembre pour le meurtre de son épouse. La cour rendra sa décision le 25 mai 2021 à Vesoul.

La question des indemnités réclamées par la famille d’Alexia examinée lundi

Affaire Daval • « Justifiées » pour les parties civiles, « disproportionnées » pour la défense : la justice est saisie ce lundi 22 février 2021 à Vesoul de la question des indemnités réclamées par la famille d’Alexia à Jonathann Daval, condamné fin novembre à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son épouse.

Faits Divers

Une commerçante de Besançon attaquée à la machette à Besançon

Très tôt dans la matinée du vendredi 21 juin 2024, une couturière de 60 ans a été agressée rue Denfert-Rochereau par un homme muni d’une machette alors qu’elle se rendait à pied à son commerce du centre-ville bisontin. L’agresseur n’a pour l’heure pas été identifié. Une enquête de police est en cours. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.33
légère pluie
le 26/06 à 0h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
88 %