Mineurs isolés étrangers en formation : "Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans" (E. Borne)

Publié le 23/11/2021 - 16:01
Mis à jour le 24/11/2021 - 08:55

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l’Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Anne Vignot, maire de Besançon, Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs et Elisabeth Borne, ministre du Travail. © Alexane Alfaro
Anne Vignot, maire de Besançon, Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs et Elisabeth Borne, ministre du Travail. © Alexane Alfaro

Suite à la médiatisation de chefs d'entreprises, dont des boulangers, rencontrant des difficultés pour garder leurs apprentis étrangers menacés d'expulsion à 18 ans malgré des formations qualifiantes sur le sol français en tant que mineurs isolés, plusieurs questions se posent au sujet des procédures administratives : doivent-elle évoluer ? Sont-elles respectées ?

A ce propos, Elisabeth Borne a souligné qu'il était important que "les procédures doivent être bien appliquées." Selon la ministre, "lorsque le jeune arrive, c'est à ce moment là qu'il faut vérifier qu'il est mineur et c'est quand il est mineur qu'il est pris en charge par l'aide à l'enfance, et ce n'est pas a posteriori qu'on se demande s'il était bien mineur quand il est arrivé". La ministre a ajouté qu"'un jeune qui est arrivé mineur, qui a été pris en charge par l'aide à l'enfance et qui a suivi une formation, quand il a 18 ans, il peut avoir un titre de séjour. Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand il a 18 ans."

Le boulanger en grève de la faim contre l'expulsion de son apprenti conduit aux urgences

Notre journaliste avait rencontré Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon, ce lundi vers 17h00. Ce dernier qui se trouvait en forme hier, a fait un malaise ce mardi 12 janvier 2021 vers 8h30. Il a été conduit aux urgences après plus d’une semaine grève de la faim.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.28
pluie modérée
le 22/02 à 3h00
Vent
8.82 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %