Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Publié le 04/12/2019 - 15:56
Mis à jour le 04/12/2019 - 15:56

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.

visite de Karim Bouhassoun - entreprise Vuillemin
Visite de Karime Bouhassoun à la manufacture Vuillemin de Franois © DR
PUBLICITÉ

La manufacture horlogère Vuillemin est la seule en France labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » pour la fabrication de mécanismes d’horlogerie. Et ce n'est pas un hasard si le candidat a décidé d'y présenter ses orientations en matière de développement économique "élaborées par des experts, des chefs d’entreprise et des industriels du mouvement Bisontines – Bisontins et  lors de plusieurs réunions avec le monde économique, les artisans et les commerçants".

Les principales mesures

Attractivité

Karim Bouhassoun part du constat que Besançon perd depuis plusieurs années des habitants résultant d'une absence de stratégie de développement économique offensive et concurrentielle. Pour y remédier, il propose trois mesures : 

Campagne de communication nationale de grande envergure pour développer l'image de marque (patrimoine, ceinture verte, identité de notre territoire, qualité de vie, infrastructures et activité…) et séduire familles et investisseurs. "Cette stratégie offensive placera la ville sur la carte de France en dépassant tout ce qui a été fait jusqu’à présent"

Lancement d’un audit pour faciliter l’accès à l’immobilier d’entreprise en lien avec tous les partenaires économiques de Besançon et de son agglomération, qu’il relève de programmes publics ou privés, avec comme objectif dans certains secteurs et filières, notamment pour certains commerces, la gratuité des premiers mois de loyer pour les locaux non utilisés, avec une progressivité de l’impôt les mois suivants. "Un local non utilisé doit pouvoir l’être pour bénéficier à des porteurs de projet".

Lancement d’un guichet unique pour les entreprises et start-ups ainsi que pour les particuliers souhaitant s’installer dans l’agglomération. "Ce guichet proposera une chaîne de services sur mesure pour l’installation : compréhension rapide des avantages du territoire, accès à de l’immobilier d’entreprise et à des logements, plateformes de coworking et de télétravail, aide à la mobilité forfaitaire pour les déménagements (ex : un pourcentage du montant du coût pour les familles souhaitant s’installer), accès à banque d’offre d’emplois pour les conjoint(e)s, un « monsieur Entreprise » dédié à la facilitation de toutes les tâches d’installation des entreprises et commerces".

Développement des filières

Karim Bouhassoun souhaite que Besançon investisse dans l’économie de l’innovation sur la base de technologies industrielles issues de 200 ans de précision horlogère.

Étude lancée en début du mandat avec le monde économique (filières, CCI, CMA, réseaux d’entrepreneurs, organisations professionnelles…) pour répondre aux  besoins et attentes des entreprises  afin de générer des emplois nouveaux.

Faire de Besançon une  ville pionnière de la croissance verte avec le développement d’un pôle européen de l’énergie hydrogène sur le site Saint-Jacques . "Sur le modèle de Témis, il permettra à notre ville et à nos entreprises de tirer profit du réseau régional des territoires engagés sur cette énergie de demain et le marché potentiel qui se précisera dans les prochaines années (...) Le site accueillera également des industriels et universitaires pour le développement de l’économie des énergies renouvelables (solaire, photovoltaïque, méthanisation, éolien)

Conforter l'industrie et les savoir-faire locaux  et investir dans le luxe : "pour compléter nos avancées en matière de microtechnique et de micromécanique, le développement de la filière du luxe sera rendu possible par la création d’une filière locale du luxe  : horlogerie, maroquinerie, bien-être…"

Partenariat stratégique avec la Suisse et les  Cantons de Vaud et de Neuchâtel afin de "multiplier les opportunités d’affaire et les échanges universitaires entre Besançon, Lausanne et Neuchâtel notamment".

Création d’un espace d’affaires européen prenant appui sur les différents sites aménagés dans l’agglomération, l’installation de premiers cycles ou sites délocalisés de grandes écoles (Sciences Po, HEC…) et des sites de formation dans les secteurs qui recrutent et en tension (numérique, aides et services à la personne, métiers de bouche…). "Un dispositif de parrainage par les pairs de jeunes créateurs d’entreprise sera mis en place".

Fiscalité des commerces "qui en ont besoin" allégée, sur la base d’une instruction des dossiers grâce aux dispositions prévues dans le projet de loi de finances 2020. "Actuellement en lecture au Parlement, il prévoit de donner la possibilité d’instaurer une exonération totale ou partielle de cotisation foncière des entreprises (CFE), de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) et de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) au profit des commerces indépendants du centre-ville à revitaliser".

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Municipale à Besançon : portrait de Claire Arnoux (Besançon Verte et Solidaire)

Qui sont les hommes et les femmes candidats aux municipales de Besançon ? maCommune.info vous invite à découvrir les neuf têtes de liste. Âge, profession, situation familiale, mandat. Voici le portrait officiel de Claire Arnoux, candidate de "Besançon Verte et Solidaire".

Prolongement du Tram’, téléphérique, police municipale, cantines… Les principaux axes du programme d’Alexandra Cordier

La candidate sans étiquette à l'élection municipale de Besançon, soutenue par le maire sortant Jean-Louis Fousseret, a dévoilé jeudi 16 janvier 2020 les principaux axes de son programme à travers six thématiques : éducation, proximité, attractivité, environnement, mobilité et sécurité. Elle a également réagi aux résultats du sondage publié ce matin...

Municipale à Besançon : l’éducation, « priorité n°1 » pour Éric Alauzet

Entouré de ses deux premiers colistiers Karima Rochdi et Laurent Croizier, le candidat LREM à l'élection municipale à Besançon Éric Alauzet a décliné mercredi 15 janvier ses idées pour l'éducation "au sens large" : la cantine pour tous, la gratuité des transports pour les enfants jusqu'à 11 ans, un plan d'investissement de 12 M€ sur le mandat et une cérémonie pour les futurs majeurs sont quelques une de ses propositions. 

Éric Alauzet dévoile les (deux) premiers noms de sa liste

Avant les vœux à son équipe et à ses soutiens pour l'élection municipale à Besançon, le candidat (LREM) Éric Alauzet a présenté à son local de campagne les deux noms le suivant sur sa liste :  Karima Rochdi et Laurent Croizier. En insistant sur sa priorité n°1 : l'éducation, le candidat précise qu'il souhaitait une équipe resserrée et renouvelée avec 75 % de personnes n'ayant jamais été élues.

Municipale 2020 : télécabine, réalité augmentée, pont de singe… le projet touristique « Port Citadelle » de Ludovic Fagaut

Le candidat de l'union de la droite et du centre à l'élection municipale de Besançon Ludovic Fagaut, a dévoilé son projet touristique vendredi 10 janvier 2020. Au programme : des télécabines entre la Citadelle et les Près-de-Vaux, une "réorientation de l'espace animalier" à la Citadelle, un pont de singe entre la Citadelle et la Chapelle-des-Buis, etc.

Dans la catégorie

Le taux du livret A passera à 0,5% au 1er février

Fin du suspense pour le Livret A : le taux tombera dès février à son niveau plancher de 0,5%, comme prévu par sa nouvelle formule de calcul, a annoncé mercredi 15 janvier 2020 Bruno Le Maire qui entend stimuler le financement des politiques publiques et inciter les Français à diversifier leurs placements.

BGE renforce son accompagnement des projets d’économie sociale et solidaire dans le Doubs

Face à la multiplication des projets de l’Economie Sociale et Solidaire, BGE a récemment renforcé son pôle ESS dans le département du Doubs afin de proposer un parcours personnalisé pour accompagner les porteurs de projet à chaque étape de leur création : étude de marché, plan d’affaires, mode de gouvernance, modèle économique, stratégie de communication, soutien au montage de dossiers…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.37
légère pluie
le 18/01 à 6h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
96 %

Sondage