Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Publié le 04/12/2019 - 15:56
Mis à jour le 04/12/2019 - 15:56

Karim Bouhassoun, du mouvement « Bisontines – Bisontins » a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour « l’attractivité économique et le développement des filières » du territoire du Grand Besançon Métropole.

Visite de Karime Bouhassoun à la manufacture Vuillemin de Franois © DR  ©
Visite de Karime Bouhassoun à la manufacture Vuillemin de Franois © DR ©

La manufacture horlogère Vuillemin est la seule en France labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » pour la fabrication de mécanismes d’horlogerie. Et ce n'est pas un hasard si le candidat a décidé d'y présenter ses orientations en matière de développement économique "élaborées par des experts, des chefs d’entreprise et des industriels du mouvement Bisontines – Bisontins et  lors de plusieurs réunions avec le monde économique, les artisans et les commerçants".

Les principales mesures

Attractivité

Karim Bouhassoun part du constat que Besançon perd depuis plusieurs années des habitants résultant d'une absence de stratégie de développement économique offensive et concurrentielle. Pour y remédier, il propose trois mesures : 

Campagne de communication nationale de grande envergure pour développer l'image de marque (patrimoine, ceinture verte, identité de notre territoire, qualité de vie, infrastructures et activité…) et séduire familles et investisseurs. "Cette stratégie offensive placera la ville sur la carte de France en dépassant tout ce qui a été fait jusqu’à présent"

Lancement d’un audit pour faciliter l’accès à l’immobilier d’entreprise en lien avec tous les partenaires économiques de Besançon et de son agglomération, qu’il relève de programmes publics ou privés, avec comme objectif dans certains secteurs et filières, notamment pour certains commerces, la gratuité des premiers mois de loyer pour les locaux non utilisés, avec une progressivité de l’impôt les mois suivants. "Un local non utilisé doit pouvoir l’être pour bénéficier à des porteurs de projet".

Lancement d’un guichet unique pour les entreprises et start-ups ainsi que pour les particuliers souhaitant s’installer dans l’agglomération. "Ce guichet proposera une chaîne de services sur mesure pour l’installation : compréhension rapide des avantages du territoire, accès à de l’immobilier d’entreprise et à des logements, plateformes de coworking et de télétravail, aide à la mobilité forfaitaire pour les déménagements (ex : un pourcentage du montant du coût pour les familles souhaitant s’installer), accès à banque d’offre d’emplois pour les conjoint(e)s, un « monsieur Entreprise » dédié à la facilitation de toutes les tâches d’installation des entreprises et commerces".

Développement des filières

Karim Bouhassoun souhaite que Besançon investisse dans l’économie de l’innovation sur la base de technologies industrielles issues de 200 ans de précision horlogère.

Étude lancée en début du mandat avec le monde économique (filières, CCI, CMA, réseaux d’entrepreneurs, organisations professionnelles…) pour répondre aux  besoins et attentes des entreprises  afin de générer des emplois nouveaux.

Faire de Besançon une  ville pionnière de la croissance verte avec le développement d’un pôle européen de l’énergie hydrogène sur le site Saint-Jacques . "Sur le modèle de Témis, il permettra à notre ville et à nos entreprises de tirer profit du réseau régional des territoires engagés sur cette énergie de demain et le marché potentiel qui se précisera dans les prochaines années (...) Le site accueillera également des industriels et universitaires pour le développement de l’économie des énergies renouvelables (solaire, photovoltaïque, méthanisation, éolien)

Conforter l'industrie et les savoir-faire locaux  et investir dans le luxe : "pour compléter nos avancées en matière de microtechnique et de micromécanique, le développement de la filière du luxe sera rendu possible par la création d’une filière locale du luxe  : horlogerie, maroquinerie, bien-être…"

Partenariat stratégique avec la Suisse et les  Cantons de Vaud et de Neuchâtel afin de "multiplier les opportunités d’affaire et les échanges universitaires entre Besançon, Lausanne et Neuchâtel notamment".

Création d’un espace d’affaires européen prenant appui sur les différents sites aménagés dans l’agglomération, l’installation de premiers cycles ou sites délocalisés de grandes écoles (Sciences Po, HEC…) et des sites de formation dans les secteurs qui recrutent et en tension (numérique, aides et services à la personne, métiers de bouche…). "Un dispositif de parrainage par les pairs de jeunes créateurs d’entreprise sera mis en place".

Fiscalité des commerces "qui en ont besoin" allégée, sur la base d’une instruction des dossiers grâce aux dispositions prévues dans le projet de loi de finances 2020. "Actuellement en lecture au Parlement, il prévoit de donner la possibilité d’instaurer une exonération totale ou partielle de cotisation foncière des entreprises (CFE), de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) et de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) au profit des commerces indépendants du centre-ville à revitaliser".

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Economie

Trois dolois créent une nouvelle plateforme pour vendre et acheter des fruits et légumes… sans être un professionnel

Après deux années de travail, Oly a vu le jour ce mois de septembre 2022 dans le paysage franc-comtois. Il s’agit d’une plateforme créée par trois jeunes dolois, Rémi Vandelle, Théo Reffay et Adrien Berthenet, permettant de vendre et d’acheter des fruits, des légumes et des produits travaillés sans pour autant être primeur ou épicier.

Camaïeu ferme définitivement ses portes ce soir

Ce mercredi 28 septembre, le tribunal commercial de Lille a prononcé la liquidation judiciaire de Camaïeu. 514 magasins vont donc mettre la clé sous la porte et 2.600 emplois seront supprimés. Une dizaine de magasins en Franche-Comté et quatre dans le Grand Besançon sont concernés.

Quatorze PME intègrent la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté 

La Région Bourgogne-Franche-Comté et Bpifrance ont donné le coup d’envoi de la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté ce mercredi 28 septembre à la Tonnellerie Rousseau à Gevrey-Chambertin en Côte-d'Or. Ce programme d'accompagnement personnalisé d’une durée de 24 mois compte 14 nouvelles PME à fort potentiel cette année.

Yann Le Guilloux nommé au directoire de la Caisse d’Épargne de Bourgogne Franche-Comté

Le Conseil d’orientation et de surveillance (COS) de la Caisse d'Épargne de Bourgogne Franche-Comté a nommé, sur proposition de Jérôme Ballet, président du directoire, et Eric Fougère, président du COS, Yann Le Guilloux, en qualité de membre du directoire en charge du Pôle Banque de Détail (BDD). 

Burger King ouvre à Valdahon

Le fast-food ouvrira ses portes et ses grills jeudi 29 septembre 2022 dans la commune de Valdahon. Malgré des difficulté d’embauche de son personnel, Burger King est finalement parvenu à trouver du personnel "nombreux issus de la ville et des communes alentour".

Camaïeu joue sa survie devant le tribunal de commerce : trois boutiques menacées à Besançon

Camaieu et ses 2.600 salariés sur le fil : deux ans après un premier sauvetage, le géant nordiste du prêt-à-porter féminin va tenter mercredi 28 septembre de convaincre le tribunal de commerce de Lille qu'il peut échapper à la liquidation, mais les syndicats craignent le pire. Besançon et le Grand Besançon comptent trois boutiques de l'enseigne.

16e édition du concours régional de l’économie sociale et solidaire : les inscriptions sont ouvertes

Cette année, pour la 16e édition, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise le concours régional de l'économie sociale et solidaire. Vous êtes une association, une entreprise et vous portez un projet ou une initiative conforme aux valeurs de l'économie sociale et solidaire ? Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 5 octobre !

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.67
légère pluie
le 02/10 à 9h00
Vent
5.61 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
98 %

Sondage