Municipale : les visages de la liste "l'Écologie positive" d'Éric Alauzet

Publié le 15/02/2020 - 11:51
Mis à jour le 15/02/2020 - 15:13

Un mois tout juste avant le premier tour des élections municipales, le candidat à la mairie de Besançon a présenté sa liste samedi 15 février 2020 au Kursaal. Une liste qui se veut « expérimentée, compétente et cohérente”.
 

Une semaine après les présentations des visages des listes d’Anne Vignot, Ludovic Fagaut et de Claire Arnoux et quelques heures avant celle d’Alexandra Cordier ; Éric Alauzet a dévoilé les noms de celles et ceux qui l’entourent.

"L'Écologie positive" : le nom de la liste d'Éric Alauzet donne le ton. Éric Alauzet a d'ailleurs annoncé qu'"Urgence Ecologie" venait de lui annoncer son soutien après celui du MEI (mouvement écologiste indépendant d'Antoine Waechter). Comme pour prouver à la candidate EELV-PS-PC-Génération.s Anne Vignot et aux Bisontins que l'écologie n'est pas l'apanage d'une liste.

"Un nouveau souffle..."

"Après un an et demi de travail, nous y sommes ! Cette liste dépasse les étiquettes et les clivages politiques. Plus de la moitié (des colistiers) est issue de la société civile. Il y a de nouveaux visages, mais surtout des compétences. Notre équipe est soudée et elle ne traîne pas de vieilles querelles..." a taclé le député du Doubs et candidat déclaré à l'élection municipale depuis décembre 2018.  "Nous avons seulement six anciens élus et 42 n'ont jamais eu de mandat électif. Cette liste élargie ressemble aux Bisontins dans sa diversité d'âge, géographique, de professions et de responsabilité..."

L'investiture "En Marche" obtenue face à Alexandra Cordier serait-il un caillou dans la chaussure du candidat dans la course à l'élection municipale ?  Éric Alauzet dit vouloir conserver "l'âme de Besançon" dans sa tradition humaniste et progressiste en assumant un positionnement centre-gauche élargi et centre-droit. Redoutant un vote sanction de la politique Macron, Éric Alauzet estime que "la raison doit prendre le dessus" dans le choix du maire qui prendra en main le destin de la Ville pour les six prochaines années.

"Les Bisontins n'ont pas a choisir entre une gauche passéiste, radicale et une droite ultra conservatrice…" Éric Alauzet.

La moyenne d'âge de la liste est de 50 ans avec un taux de renouvellement de 75 %  : comprenez que 42 colistiers n'ont jamais été élus. Le plus jeune a 18 ans. Le plus âgé a 73 ans.

Pas de surprise concernant les n°2 et n° 3. Les noms de Karima Rochdi et Laurent Croizier avaient déjà été dévoilés le 11 janvier dernier. Karima Rochdy est entrée en politique en 2014 sur la liste de la majorité plurielle du maire sortant Jean-Louis Fousseret. Elle rejoint Éric Alauzet pour apporter aux côtés de la tête de liste "des solutions concrètes et rapides pour les Bisontins."

Suite à un accord local, Laurent Croizier du MoDem a officiellement rejoint en décembre le candidat investi par LREM. Pour rappel, le conseiller municipal avait fait campagne en 2014 avec la liste d'union de la droite de Jacques Grosperrin... et de Ludovic Fagaut. L'élu MoDem avait pris ses distances avec ses anciens amis de campagne au sein de l'opposition municipale. Pour lui, la liste présentée samedi est "à énergie positive" et porte de "nouvelles idées" afin que Besançon "dépasse sa position actuelle". Le programme complet du candidat sera dévoilé en milieu de semaine prochaine.

En quatrième position, Nathalie Bouvet travaille dans un bureau d'étude en environnement et souhaite ramener de la nature en ville. Suivent Patrice Hennequin (sport) Agnès Martin sur la politique sociale et le directeur de campagne Franck Monneur sur la sécurité pour porter "les valeurs de citoyenneté et d'ordre républicains chères à Éric Alauzet". Voici les visages de la liste d'Éric Alauzet.

Municipale Besançon : les visages de la liste "L'Écologie Positive" d'Éric Alauzet

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.66
légère pluie
le 21/06 à 12h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %