Jean-Louis Fousseret : 'Oui, on peut boire de l'eau du robinet à Besançon'

Publié le 10/04/2018 - 16:25
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:43

Après avoir été interpellées par l’association lUFC-Que-Choisir sur sa qualité de l’eau, la Ville de Besançon, la préfecture du Doubs et l’agence de l’eau ont tenu à « rétablir certaines vérités » et rassurer les consommateurs mardi 10 avril 2018. 

Le point sur la qualité de l’eau à Besançon from maCommune.info on Vimeo.

C'est un vidéo projecteur qui attend les journalistes en conférence de presse ce 10 avril 2018. Raphaël Bartolt, le préfet du Doubs, tient à montrer que les données, relatives à la qualité de l'eau, sont disponibles et consultables "sur le site www.eaupotable.sante.gouv.fr", précise-t-il en réponse aux propos de l'UFC Que Choisir qui épinglait " l'absence de communication sur la qualité de l'eau distribuée". 

"La source d'Arcier n'est pas menacée de fermeture"

"A Besançon, nous sommes fiers de la qualité de notre eau", affirme Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon. "Je suis choqué quand je vois neuf sources prioritaires menacées de fermetures", poursuit -t-il en se tournant vers Nicole Appery, ingénieure d'étude sanitaire à l'Agence Régionale de la Santé (ARS). "Est-ce que la source d'Arcier (Ndlr : alimentant Besançon) est-elle menacée de fermeture ?", lui demande-t-il.

À l'ingénieur de répondre : "Non, elle n'est pas menacée de fermeture". Au maire de répondre : "C'est très grave, quand on parle du manque de transparence, ce n'est pas vrai, nous avons les chiffres en ligne commune par commune. Alors, oui, on peut boire de l'eau du robinet à Besançon".

Un rapport annuel effectué

"Chaque année, la CCSPL (commission consultative des services publics locaux) dont fait partie l'UFC Que Choisir, donne un rapport annuel sur la qualité et le prix de l'eau. L'UFC Que Choisir connaît donc ces éléments et il n'y a jamais eu aucune remarque", s'insurge le maire de Besançon. 

Aucun dépassement effectué depuis 10 ans

Selon l'ingénieure d'étude sanitaire de l'ARS, aucun dépassement n'a été fait dans l'eau distribuée depuis 10 ans excepté en 2008 à Luxiol. Christophe Eggenschwiller, de l'agence de l'eau, ajoute que les captages sont "très suivies" et qu'un dé à coudre en glyphosate polluerait une piscine entière selon les exigences suivies. 

Info +

Des plans d'actions ont notamment été mis en place pour sensibiliser à l'utilisation du glyphosate. Des journées d'action sont organisées pour aider les agriculteurs à se passer de ce produit. 

Dans le Doubs, l’ensemble des neuf captages prioritaires font l’objet d’un plan d’action (à l’exception des deux captages de Hyémondans, nouvellement inscrit au SDAGE 2016/2021 et qui en est au stade des études). Les voici :

captage

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.65
couvert
le 02/03 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
83 %